3 ans de prison pour Drareni, Belarbi et Hamitouche 2 ans de prison, dont 4 mois ferme    Le SNJ réagit à la lourde condamnation du journaliste Khaled Drareni    Tebboune ordonne l'accélération des enquêtes et la sanction des auteurs    L'Espagne exprime la volonté de développer la coopération avec l'Algérie    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Pression et répression à Hong Kong    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    "Je ne quitterai Nice que pour un grand club"    Plus de 2 000 ha de couvert végétal partis en fumée    Les derniers préparatifs en cours à Tizi Ouzou    QUE FAIRE ?    498 nouveaux cas positifs et 10 autres décés    La mosquée Sidi Ghanem n'a subi aucun dégât    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    Décés de la comédienne Nouria Kazdarli a l age de 99 ans    Start-up: le Fonds de financement opérationnel dès la semaine prochaine    Réouverture des mosquées: appel au strict respect des mesures sanitaires    Pharmacie: le CNOP condamne des manœuvres visant à contrecarrer les réformes du secteur    L'esprit joyeux et la sincérité de "Ammi Bachir'', les secrets de sa notoriété    Reconstruction de Beyrouth: les donateurs conditionnent l'aide à une palette de réformes    WSRW demande au français Voltalia de s'abstenir de toute activité à Laâyoune    Sortie de promotions d'officiers de l'ESDAT de Reghaïa    PLAGES AUTORISEES A LA BAIGNADE : La DGSN met en place 70 postes de sécurisation    Accidents de la route: 2 morts et 83 blessés le week-end dernier    TENANT COMPTE DES CONDITIONS SANITAIRES : Retour graduel aux bancs des universités    ALGERIE-ESPAGNE : Le ministre espagnol de l'Intérieur reçu par le président    Messi, Lewandowski, Neymar, De Bruyne... L'heure de briller    Ouverture d'une enquête sur les derniers troubles à Bamako    Des centaines d'appelés de la décennie noire devant le secteur militaire    La station de dessalement de Honaïne opérationnelle    Persistance inexplicable du manque de liquidités    Rachid Belhout n'est plus    C'est le jour de vérité !    75 ans du bombardement de Nagasaki: la menace nucléaire à nouveau en augmentation    Les révélations glaçantes de sa famille    "La Banque d'Algérie a besoin d'un gouverneur qui tire son pouvoir de son savoir"    13 relaxes et une condamnation avec sursis    Crise sanitaire : Le saoudien Aramco annonce une chute de 73,4% de son bénéfice    Parler mais en silence et si possible en langue nationale    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    Sidi Bel-Abbès: Trois clubs officiellement promus    Dormir pour nous reposer de vivre !    Ce sur quoi le passé a reposé    L'entraineur zeghdoud donne son accord de principe au nahd    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Köhler attendu dans les camps de réfugiés sahraouis
Conflit du Sahara Occidental
Publié dans El Watan le 15 - 10 - 2017

Le Front Polisario avait exprimé, lors de la prise de fonction du nouvel émissaire onusien le 8 septembre à New York, sa volonté de coopérer avec M. Köhler pour le succès de sa mission, appelant les Nations unies à accélérer la solution juste et définitive de la question du Sahara occidental, à travers le respect du droit inaliénable des Sahraouis à l'autodétermination et à l'indépendance, et la mise en œuvre de la dernière résolution (2351) du Conseil de sécurité de l'ONU.
L'envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Horst Köhler, effectuera une visite aux camps de réfugiés sahraouis les 18 et 19 octobre, sa première dans la région depuis sa nomination en septembre dernier, a annoncé vendredi l'ambassade de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger. M. Köhler avait, rappelle-t-on, exprimé son intention de se rendre prochainement dans la région afin de relancer le processus de paix, après cinq années de gel, dû aux blocages marocains.
Le représentant du Front Polisario auprès de l'ONU, Ahmed Boukhari, avait réitéré, la semaine dernière à New York à la quatrième commission de l'ONU chargée de la décolonisation, l'engagement ferme de la partie sahraouie à coopérer avec le nouvel émissaire Horst Köhler, attendu dans la région en vue de relancer le processus onusien. «Notre position a été constante, claire et transparente. C'est la position des Nations unies et de l'Union africaine concernant une question de décolonisation, régie par le principe de l'autodétermination», a-t-il ajouté.
Le Front Polisario avait déjà exprimé, lors de la prise de fonction du nouvel émissaire onusien le 8 septembre à New York, sa volonté de coopérer avec M. Köhler pour le succès de sa mission, appelant les Nations unies à accélérer la solution juste et définitive de la question du Sahara occidental, à travers le respect du droit inaliénable des Sahraouis à l'autodétermination et à l'indépendance, et la mise en œuvre de la dernière résolution (2351) du Conseil de sécurité de l'ONU.
M. Kohler, ancien président allemand, a tenu plusieurs réunions et consultations dans l'objectif de relancer les négociations entre le Front Polisario et le Maroc. Il s'est notamment entretenu avec une délégation du Front Polisario, conduite par le coordinateur sahraoui avec la Minurso, Mhamed Khedad, des perspectives du processus onusien au Sahara occidental. Le nouvel émissaire, qui succède à Christopher Ross, devrait présenter son premier rapport sur le Sahara occidental dans un délai de six mois. Le chef de l'ONU a promis, en avril dernier, de relancer les négociations, à l'arrêt depuis 2012, avec «une nouvelle dynamique». Inscrit depuis 1966 sur la liste des territoires non autonomes, donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental, dernière colonie d'Afrique, est occupé par le Maroc depuis 1975, soutenu par la France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.