Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Bejaïa    Championnats d'Afrique de Cyclisme sur piste : trois nouvelles médailles pour l'Algérie    Handball / CAN-2020 : l'Algérie domine le Congo et assure la qualification au 2e tour    La mobilisation pour le changement continue    PRATIQUES COMMERCIALES : Défaut d'affichage des prix à Mostaganem    LA FIRME ‘'ALPHYT'' EN COLLABORATION AVEC LA SRPV DE MOSTAGANEM : Journée de sensibilisation sur le traitement d'hiver des arbres fruitiers    AADL : Distribution de 155 000 logements en février    Règlement de la crise libyenne: une participation accrue à la conférence internationale dimanche à Berlin    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Tebboune recevra, mardi, une délégation de médias    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Djamel Ould Abbas de nouveau à la barre    CORRUPTION DANS UNE BANQUE PUBLIQUE : Arrestation de 11 personnes impliquées à Constantine    TLEMCEN : Saisie de 117 bouteilles de spiritueux à Remchi    BEDRABINE EL MOKRANI (SIDI BEL ABBES) : Un ouvrier communal écrasé par une benne tasseuse    VOL ET BRAQUAGE DE CITOYENS A ORAN : Un groupe de motocyclistes sème la terreur    Le fils d'Amirouche porte plainte à cause de Mehenni    Manchester United: le coût d'un licenciement de Solskjaer est connu    La FAF s'oppose à la domiciliation de la CAN Futsal 2020 dans la ville de Laâyoune occupée    Le moudjahid Mohamed Kechoud n'est plus    L'Algérie et l'Italie conviennent de renforcer la coordination et la concertation concernant la situation en Libye    Protection civile d'Alger: le nombre des interventions en "léger" recul en 2019    ENIEM/difficultés financières: les discussions avec le CPE "sur la bonne voie"    Archives nationales: un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    La pièce GPS du TNA primée au Festival du Théâtre arabe 2020    L'Algérie, la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres dans le dossier libyen    Batna : Ouverture du Café culturel "Thaziri" en présence de nombreux intellectuels de la ville    Lille: Ghoulam dans le viseur    «Les deux clubs sont dans les mêmes conditions»    Le président Tebboune multiplie les consultations    «Vous défendez la souveraineté de la Nation et assurez la stabilité du peuple»    Ils contestent le régime fiscal imposé par la LF 2020    Réviser le découpage des zones industrielles et les lois régissant l'investissement    Spike Lee président du jury 2020    Ligue 1-MC Alger: Almas, 10e président en 7 ans    Accidents de la route : 4 morts et un blessé en 24 heures    Le pétrole algérien a perdu près de 7 dollars en 2019    Les tribunaux paralysés hier    Le ministre camerounais des Sports favorable    Le Premier ministre italien aujourd'hui à Alger    égypte : quatre employés d'une agence de presse turque arrêtés    La Protection civile fait son bilan 2019    ACTUCULT    L'ONM exige l'application de la loi    APOCE: appel à la prise de mesures urgentes pour améliorer le niveau de vie    UNPEF: «L'urgence est de répondre aux préoccupations des enseignants du primaire»    Le Premier ministre confirme la tenue d'élections le 8 février    La société civile s'implique    Le Conseil des ministres avancé à samedi    Ghiless Amzal anime un concert à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FFS préfère le FLN
Assemblée populaire de la wilaya de Béjaïa
Publié dans El Watan le 22 - 01 - 2018

Le rapprochement qui s'est dessiné entre les deux partis, le FFS et le RCD, à la toute première séance de la nouvelle APW s'est dissipé à la faveur d'un désaccord.
L'Assemblée populaire de la wilaya (APW) de Béjaïa a achevé la mise en place de ses organes, avec l'installation, lundi dernier, des présidents des commissions permanentes, après la désignation, quelques jours plus tôt, de ses vice-présidents. Ainsi, le FFS, parti majoritaire avec 21 sièges (sur un total de 43), a choisi finalement de conforter sa majorité par une alliance aux couleurs du FLN, qui coprésidera aux destinées de l'Assemblée.
Cette alliance, qui était de mise durant le précédent mandat, va être reconduite. Contrairement donc à un nombre d'APC issues des dernières élections locales qui sont toujours sans exécutif, du fait du blocage qu'elles connaissent, l'APW a pu installer ses organes délibérants, dont les bureaux de ses neuf commissions permanentes.
A la faveur du vote de lundi dernier, le FFS préside six commissions, les plus importantes, à savoir Economie et finances, à sa tête Aïssaoui Azzedine, Jeunesse, sports, culture et affaires sociales (Assam Yahia), Aménagement du territoire et transports (Maïbeche Mohand Tahar), Education, enseignement supérieur et formation professionnelle (Azibi Mebrouk), Développement local, équipement, investissement et emploi (Mameri Mohand Cherif), et Communication et technologiques de l'information (Boukoucha Youcef).
Les trois commissions restantes ont échu au FLN, qui dominera donc les affaires de l'Urbanisme et habitat (Meloui Zoubir), celle de l'Hydraulique, agriculture, forêts, pêche et tourisme (Idir Laayache) et celle de Santé, hygiène, et protection de l'environnement, soit la seule commission que présidera une femme en la personne de Makhloufi Samira.
Le FLN, qui a décroché moins de sièges que le RCD (7 contre 10 élus) a aussi, pour rappel, eu une vice-présidence qu'occupe l'élu tête de liste, Belhocine Hamid, tandis que le P/APW sera secondé aussi par deux de ses camarades du parti, à savoir Derguini Abdenour et Benrezou Farida.
Le RCD ne prend finalement pas part à l'exécutif, malgré les rapprochements qui ne souffraient pourtant d'aucun doute lors de l'élection de Haddadou Mhenni à la tête de l'APW pour lequel ont voté les dix élus du RCD. Le vote avait donné à voir l'esquisse d'une alliance FFS-RCD-FLN qui permettait d'envisager d'ailleurs un mandat plus ou moins serein. A son installation, le P/APW avait répondu à El Watan que son parti, le FFS, travaillera «avec tout le monde» et que la répartition des commissions se fera au prorata du nombre d'élus de chaque parti. Que s'est-il passé depuis ?
Aux premières tractations, on avait convenu de laisser au RCD deux commissions et une vice-présidence. Celle-ci était une sollicitation du parti même, qui avait demandé la création d'une quatrième vice-présidence non permanente. «Le P/APW s'était engagé à ajouter le point relatif à la création de la quatrième vice-présidence lors de la dernière session. Quand nous avons reçu nos convocations, ce point n'y était pas. La veille nous avons eu une réunion avec le président de l'APW, qui avait commencé par expliquer que ce point devait être soumis au ministère de l'Intérieur avant qu'on puisse délibérer.
Ce qui veut dire tacitement que l'instance délibérante et élue n'a aucun pouvoir. Dès lors, nous avons claqué la porte», nous répond Reda Boudraâ, élu RCD et membre de la commission Urbanisme, qui trouve que les critères de sélection des présidents de commissions étaient «farfelus».
La commission dont il fait partie est présidée par Meloui Z., le seul membre FLN de la commission, qui a eu dans son escarcelle les précieuses voix des quatre élus du FFS. En se retirant, le RCD a décidé de présenter tout de même ses candidats à la présidence des commissions. Mais sans succès dans une Assemblée où le FLN tend à devenir l'allié traditionnel du FFS. Une alliance de Fronts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.