LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    MOHAND OUSSAID APPORTE DES PRECISIONS : Le président Tebboune a gelé sa qualité de membre du CC du FLN    MOSTAGANEM : Le non-port du masque, une infraction pouvant être érigée en délit    LUTTE CONTRE LE COVID19 : La wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    AIN TEMOUCHENT : Deux filles membres d'un réseau de passeurs    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    L'envoi de troupes de l'ANP en dehors des frontières ne remet pas en cause la doctrine de non ingérence de l'Algérie    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Deux terroristes neutralisés, un autre s'est rendu en mai dernier    Le RND dénonce les campagnes d'information tendancieuses des médias français contre l'Algérie    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Baadji Abou-El-Fadhl confiné chez lui    Le référendum constitutionnel fixé au 1er juillet    Le Zimbabwe convoque l'ambassadeur américain à Harare    L'Amérique brûle    Le procès de Karim Tabbou renvoyé au 29 juin    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    L'Epreuve    L'infrangible lien…    Les remplaçants acceptent, les titulaires refusent    La sanction infligée à l'émission "Insahouni" d'Ennahar TV réduite à une suspension provisoire    Un webinaire interactif pour la région Mena    Les frais de transport des dépouilles à la charge de l'état    Covid19-Aides aux commerçants: l'ANCA se félicite des décisions du Conseil des ministres    8 décès et 119 nouveaux cas en 24 heures    Les écoles privées rappelées à l'ordre    246 autorisations accordées en 2019    Raouya présente le PLFC 2020 devant la commission spécialisée    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    "Je pense porter plainte pour manipulation"    De l'orientation sociale du savoir au contrôle de la société    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Sidi Bel Abbès: Plus de 400 kg de viande issue de l'abattage clandestin interceptés    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Impactés par les retombées du confinement: Les gérants des auto-écoles réclament la reprise de leur activité    El-Bayadh: La production céréalière impactée par la sécheresse    EHS Canastel: Vingt-deux enfants atteints du Covid-19 pris en charge    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Assemblée populaire de la wilaya de Béjaïa : Le FFS préfère le FLN
Bejaia : les autres articles
Publié dans El Watan le 21 - 01 - 2018

L'Assemblée populaire de la wilaya (APW) de Béjaïa a achevé la mise en place de ses organes, avec l'installation, lundi dernier, des présidents des commissions permanentes, après la désignation, quelques jours plus tôt, de ses vice-présidents.
Ainsi, le FFS, parti majoritaire avec 21 sièges (sur un total de 43), a choisi finalement de conforter sa majorité par une alliance aux couleurs du FLN, qui coprésidera aux destinées de l'Assemblée.
Cette alliance, qui était de mise durant le précédent mandat, va être reconduite.
Contrairement donc à un nombre d'APC issues des dernières élections locales qui sont toujours sans exécutif, du fait du blocage qu'elles connaissent, l'APW a pu installer ses organes délibérants, dont les bureaux de ses neuf commissions permanentes.
A la faveur du vote de lundi dernier, le FFS préside six commissions, les plus importantes, à savoir Economie et finances, à sa tête Aïssaoui Azzedine, Jeunesse, sports, culture et affaires sociales (Assam Yahia), Aménagement du territoire et transports (Maïbeche Mohand Tahar), Education, enseignement supérieur et formation professionnelle (Azibi Mebrouk), Développement local, équipement, investissement et emploi (Mameri Mohand Cherif), et Communication et technologiques de l'information (Boukoucha Youcef).
Les trois commissions restantes ont échu au FLN, qui dominera donc les affaires de l'Urbanisme et habitat (Meloui Zoubir), celle de l'Hydraulique, agriculture, forêts, pêche et tourisme (Idir Laayache) et celle de Santé, hygiène, et protection de l'environnement, soit la seule commission que présidera une femme en la personne de Makhloufi Samira. Le FLN, qui a décroché moins de sièges que le RCD (7 contre 10 élus) a aussi, pour rappel, eu une vice-présidence qu'occupe l'élu tête de liste, Belhocine Hamid, tandis que le P/APW sera secondé aussi par deux de ses camarades du parti, à savoir Derguini Abdenour et Benrezou Farida.
Le RCD ne prend finalement pas part à l'exécutif, malgré les rapprochements qui ne souffraient pourtant d'aucun doute lors de l'élection de Haddadou Mhenni à la tête de l'APW pour lequel ont voté les dix élus du RCD. Le vote avait donné à voir l'esquisse d'une alliance FFS-RCD-FLN qui permettait d'envisager d'ailleurs un mandat plus ou moins serein. A son installation, le P/APW avait répondu à El Watan que son parti, le FFS, travaillera «avec tout le monde» et que la répartition des commissions se fera au prorata du nombre d'élus de chaque parti. Que s'est-il passé depuis ?
Aux premières tractations, on avait convenu de laisser au RCD deux commissions et une vice-présidence. Celle-ci était une sollicitation du parti même, qui avait demandé la création d'une quatrième vice-présidence non permanente. «Le P/APW s'était engagé à ajouter le point relatif à la création de la quatrième vice-présidence lors de la dernière session. Quand nous avons reçu nos convocations, ce point n'y était pas.
La veille nous avons eu une réunion avec le président de l'APW, qui avait commencé par expliquer que ce point devait être soumis au ministère de l'Intérieur avant qu'on puisse délibérer. Ce qui veut dire tacitement que l'instance délibérante et élue n'a aucun pouvoir. Dès lors, nous avons claqué la porte», nous répond Reda Boudraâ, élu RCD et membre de la commission Urbanisme, qui trouve que les critères de sélection des présidents de commissions étaient «farfelus». La commission dont il fait partie est présidée par Meloui Z., le seul membre FLN de la commission, qui a eu dans son escarcelle les précieuses voix des quatre élus du FFS.
En se retirant, le RCD a décidé de présenter tout de même ses candidats à la présidence des commissions. Mais sans succès dans une Assemblée où le FLN tend à devenir l'allié traditionnel du FFS. Une alliance de Fronts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.