La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Duel au soleil des Pharaons    Concentration maximale chez les Verts    Les Verts se remettent au travail    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Juventus: De Ligt explique son choix    Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Des noms et des questions    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    Collectif d'avocats : «Les quatre enfants du général Hamel sont libérés, les détenus d'opinion encore sous mandat de dépôt»    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mission sacerdotalepour le CTS
Publié dans El Watan le 07 - 06 - 2007

Depuis un mois, le Centre de transfusion sanguine (CTS) du CHU de Constantine n'exige plus un don de sang familial pour la prise en charge des malades ayant besoin de pochettes pour une intervention chirurgicale, ou durant un séjour dans un quelconque service.
« Le CTS est le premier à avoir appliqué cette mesure à l'échelle nationale, alors que l'agence nationale du sang et le ministère de la santé ont prévu de la mettre en œuvre progressivement avant 2009 », nous annoncera Lynda Boubguira, médecin-chef du CTS, et de poursuivre : « Cette décision offre aux citoyens la possibilité de se présenter comme donneurs bénévoles, car il faut dire que par le passé, et devant l'urgence qui s'exprimait, les proches des malades ne déclaraient pas qu'ils sont atteints d'une maladie chronique ». En moins d'un mois, le service qui compte près de 1500 donneurs réguliers, a réussi l'exploit, en collectant des poches de sang fournies à 100 % par des bénévoles. Un effort considérable est déployé depuis 2001 par le CTS pour sensibiliser les citoyens, grâce à une mobilisation acharnée et sans bavures de son personnel, avec la collaboration de la direction du CHU, qui a mis les moyens pour réaliser un programme de collecte quotidien, établi pour couvrir tous le secteurs de la ville. Le CTS est parvenu à faire monter la barre plus haut en réalisant 20 000 dons en 2006 et il aspire à intensifier les campagnes d'information en direction des personnes ayant des groupes sanguins à rhésus négatif. « Sur les 300 poches que nous collectons lors de nos sorties quotidiennes dans la ville, il se trouve qu'une dizaine sont des rhésus négatifs, ce qui demeure toujours insuffisant », notera le Dr Boubguira, rappelant qu'une poche de sang peut sauver trois malades. Plusieurs malades leucémiques ont besoin du concentré plaquettaire au Centre anticancéreux (CAC), au même titre que les patients du service d'hématologie ; des enfants thalassémiques attendent chaque jour leurs poches de culot globulaire, alors que des quantités importantes de plasma précongelé sont demandées par les urgences chirurgicales, les maternités et le centre des brûlés. C'est dire que la mission du CTS n'est guère facile, surtout que celui-ci se trouve sollicité par les établissements hospitaliers de toute la wilaya. « Notre objectif est d'atteindre un plus grand nombre de donneurs parmi les sujets en bonne santé, et nous sommes disposés à nous déplacer, même chez eux pour collecter ce liquide vital », a conclu le Dr Boubguira qui sollicite une contribution beaucoup plus importante de la part des médias et des organes de la presse.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.