Tabbou, Benlarbi et Hamitouche remis en liberté provisoire    Le Général de corps d'armée Chanegriha met en avant la symbolique d'organiser la cérémonie de remise de grades au Palais du Peuple    JM Oran-2022 : "Aucune restriction sur le budget du COJM"    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    L'empire Haddad s'écroule    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Ali Laskri se rallie à l'option du congrès extraordinaire    Le schiste américain dans le rouge    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    Communiqué de l'AJSA    On vous le dit    Du sens du patriotisme en Algérie    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    Covid19: possible recours aux infrastructures hôtelières pour couvrir le déficit enregistré par certains établissements hospitaliers    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    Nouveau pôle urbain d'Oued Tlélat: Des dispositions pour livrer 8.000 logements LPL    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    La mère des batailles    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Youcef Benmicia, nouveau président    Vu à Tizi Ouzou    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    L'épreuve    L'infrangible lien...    Répression contre l'opposition à Hong Kong    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mission sacerdotalepour le CTS
Publié dans El Watan le 07 - 06 - 2007

Depuis un mois, le Centre de transfusion sanguine (CTS) du CHU de Constantine n'exige plus un don de sang familial pour la prise en charge des malades ayant besoin de pochettes pour une intervention chirurgicale, ou durant un séjour dans un quelconque service.
« Le CTS est le premier à avoir appliqué cette mesure à l'échelle nationale, alors que l'agence nationale du sang et le ministère de la santé ont prévu de la mettre en œuvre progressivement avant 2009 », nous annoncera Lynda Boubguira, médecin-chef du CTS, et de poursuivre : « Cette décision offre aux citoyens la possibilité de se présenter comme donneurs bénévoles, car il faut dire que par le passé, et devant l'urgence qui s'exprimait, les proches des malades ne déclaraient pas qu'ils sont atteints d'une maladie chronique ». En moins d'un mois, le service qui compte près de 1500 donneurs réguliers, a réussi l'exploit, en collectant des poches de sang fournies à 100 % par des bénévoles. Un effort considérable est déployé depuis 2001 par le CTS pour sensibiliser les citoyens, grâce à une mobilisation acharnée et sans bavures de son personnel, avec la collaboration de la direction du CHU, qui a mis les moyens pour réaliser un programme de collecte quotidien, établi pour couvrir tous le secteurs de la ville. Le CTS est parvenu à faire monter la barre plus haut en réalisant 20 000 dons en 2006 et il aspire à intensifier les campagnes d'information en direction des personnes ayant des groupes sanguins à rhésus négatif. « Sur les 300 poches que nous collectons lors de nos sorties quotidiennes dans la ville, il se trouve qu'une dizaine sont des rhésus négatifs, ce qui demeure toujours insuffisant », notera le Dr Boubguira, rappelant qu'une poche de sang peut sauver trois malades. Plusieurs malades leucémiques ont besoin du concentré plaquettaire au Centre anticancéreux (CAC), au même titre que les patients du service d'hématologie ; des enfants thalassémiques attendent chaque jour leurs poches de culot globulaire, alors que des quantités importantes de plasma précongelé sont demandées par les urgences chirurgicales, les maternités et le centre des brûlés. C'est dire que la mission du CTS n'est guère facile, surtout que celui-ci se trouve sollicité par les établissements hospitaliers de toute la wilaya. « Notre objectif est d'atteindre un plus grand nombre de donneurs parmi les sujets en bonne santé, et nous sommes disposés à nous déplacer, même chez eux pour collecter ce liquide vital », a conclu le Dr Boubguira qui sollicite une contribution beaucoup plus importante de la part des médias et des organes de la presse.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.