Oran : L'association des opérateurs économiques tire la sonnette d'alarme    Milan AC : Bennacer de retour à l'entrainement    Premier League : Défaite surprise de Man United face à la Lanterne rouge    Aouar dans le viseur de la Juventus pour cet été    CHU de Sidi Bel Abbès : Le laboratoire de tests PCR enfin opérationnel    Gestion participative des affaires de la wilaya de Souk Ahras : Les représentants des citoyens en conclave    Commune de Staouéli : Structures de santé insuffisantes    Ancien chargé de mission à la présidence: Laagab répond à ses détracteurs    Point de rupture ?    Conseil de la FIFA: Les dessous de l'affaire Zetchi    Les «zones d'ombre» sont-elles dans nos têtes ?    Pour booster la filière des agrumes à Misserghine: Vers l'exploitation des sources d'eau dans l'irrigation    Avant-projet de loi organique relative aux élections: Les assurances de la commission Laraba    Le génie du virus    Le confinement n'en n'est pas la seule cause: Cybercriminalité et violence contre les femmes et les enfants en hausse    Ils réclament le droit au logement et aux projets de développement: Les habitants de Tafraoui protestent    Ferdjioua: Le libraire Ferhat Kaoula n'est plus    Le RND propose des amendements substantiels    L'opposition partagée    Fin du débrayage, reprise du travail le 31 janvier    Le FMI prévoit un baril à 50 dollars en 2021    6 décès et 262 nouveaux cas en 24 heures    Le professeur Laraba présente sa copie    Tinhinane Laceb retrouvée morte    Cafouillage paralysant    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    Le RND émet quelques réserves    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    La directrice des médias limogée    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mission sacerdotalepour le CTS
Publié dans El Watan le 07 - 06 - 2007

Depuis un mois, le Centre de transfusion sanguine (CTS) du CHU de Constantine n'exige plus un don de sang familial pour la prise en charge des malades ayant besoin de pochettes pour une intervention chirurgicale, ou durant un séjour dans un quelconque service.
« Le CTS est le premier à avoir appliqué cette mesure à l'échelle nationale, alors que l'agence nationale du sang et le ministère de la santé ont prévu de la mettre en œuvre progressivement avant 2009 », nous annoncera Lynda Boubguira, médecin-chef du CTS, et de poursuivre : « Cette décision offre aux citoyens la possibilité de se présenter comme donneurs bénévoles, car il faut dire que par le passé, et devant l'urgence qui s'exprimait, les proches des malades ne déclaraient pas qu'ils sont atteints d'une maladie chronique ». En moins d'un mois, le service qui compte près de 1500 donneurs réguliers, a réussi l'exploit, en collectant des poches de sang fournies à 100 % par des bénévoles. Un effort considérable est déployé depuis 2001 par le CTS pour sensibiliser les citoyens, grâce à une mobilisation acharnée et sans bavures de son personnel, avec la collaboration de la direction du CHU, qui a mis les moyens pour réaliser un programme de collecte quotidien, établi pour couvrir tous le secteurs de la ville. Le CTS est parvenu à faire monter la barre plus haut en réalisant 20 000 dons en 2006 et il aspire à intensifier les campagnes d'information en direction des personnes ayant des groupes sanguins à rhésus négatif. « Sur les 300 poches que nous collectons lors de nos sorties quotidiennes dans la ville, il se trouve qu'une dizaine sont des rhésus négatifs, ce qui demeure toujours insuffisant », notera le Dr Boubguira, rappelant qu'une poche de sang peut sauver trois malades. Plusieurs malades leucémiques ont besoin du concentré plaquettaire au Centre anticancéreux (CAC), au même titre que les patients du service d'hématologie ; des enfants thalassémiques attendent chaque jour leurs poches de culot globulaire, alors que des quantités importantes de plasma précongelé sont demandées par les urgences chirurgicales, les maternités et le centre des brûlés. C'est dire que la mission du CTS n'est guère facile, surtout que celui-ci se trouve sollicité par les établissements hospitaliers de toute la wilaya. « Notre objectif est d'atteindre un plus grand nombre de donneurs parmi les sujets en bonne santé, et nous sommes disposés à nous déplacer, même chez eux pour collecter ce liquide vital », a conclu le Dr Boubguira qui sollicite une contribution beaucoup plus importante de la part des médias et des organes de la presse.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.