LE SILENCE TUE ENCORE PLUS LES ENFANTS YEMENITES    Renouvellement des membres du Conseil de la Nation : Le collège électoral convoqué pour le 29 décembre    Louisa Hanoune fustige les partisans de la «continuité»    Un élu de l'APW pour représenter le FLN    Ould-Abbès passe la main    La sous-traitance représente 10% de l'activité    Marchés pétroliers : La surabondance annonce-t-elle une mauvaise année ?    Un dialogue pour désamorcer la crise    La démission surprise d'Ould Abbès    Libye, la quadrature du cercle    Jamal Khashoggi, Ankara enfonce Riyad par petites doses    Votre week-end sportif    Violences dans les gradins du 5-Juillet    Le Mouloudia a mal de ses recrues estivales    Campagne d'information pour expliquer le projet    Plus de 33 000 pétards saisis à Djimla    Des dizaines de villageois de Souk-Lekhmis bloquent le CW15    Six millions d'Algériens sont diabétiques    Zombies-Land !    Logements sociaux : Les recalés des listes des bénéficiaires protestent    Assassinat par la DST en novembre 1954 de Kacem Zeddour Mohammed-Brahim Une affaire d'Etat    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    USM Bel-Abbès: Un exploit qui en appelle d'autres    Le pétrole, toujours    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Skikda: Saisie de kif, 8 arrestations    Suite aux nombreuses opérations de relogement: Des terrains combinés de proximité pour les nouveaux pôles urbains    Lycée Dergham Hanifi: La police sensibilise les élèves sur les dangers de l'Internet    FLN: Ould Abbès démissionne    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    L'étape d'Alger a coûté 5 MD    «Nous allons à Lomé pour la gagne»    L'échec programmé de Rome    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ahmed Taïbi. Militant de la cause nationale
Parcours d'un battant et combattant
Publié dans El Watan le 20 - 08 - 2007

Ahmed Taïbi est un de ces héros algériens qui se sont investis à leur corps défendant pour libérer le pays du colonialisme français.
Sa fibre nationaliste, Ahmed Taïbi, il l'avait depuis sa prime enfance. Ses premières classes en matière de nationalisme, Ahmed Taïbi, les fera au sein des Scouts musulmans algériens. D'ailleurs, il est un ancien chef d'équipe-route du groupe Emir Khaled. Ahmed Taïbi est né le 2 février 1925 à Beni Abbès (wilaya de Béchar). En 1948, il est arrêté par les autorités françaises sous prétexte de trouble à l'ordre public. Il sera jugé par le tribunal de Mascara et condamné pour « atteinte à la souveraineté de l'Etat ». Aussi, Ahmed Taïbi sera incarcéré pour dix-huit mois au pénitencier de Serkadji, à Alger. En 1950, il aura vécu un grand moment de son parcours de militant de la noble cause affranchissant l'Algérie. Accompagné de Djeffar et des frères M'hamed et Mohamed Naji Ferhat, il se rendra à Oran pour rencontrer Souyah El Houari, représentant du MTLD et ce, pour intégrer officiellement ce parti et par conséquent, les militants de Beni Abbès. Parmi ces militants figuraient les frères Touhami, Seddik Ahmed et Mokhtar, Abdeldjelil Touhami, Boussouri Ahmed... Un autre événement aura marqué l'itinéraire d'Ahmed Touhami. C'était celui au cinéma Douniazed, à Alger, où il rencontrera le Pakistanais Naâman Allah Khan ainsi que Lahouel El Houcine (MTLD), Bachir Ibrahimi (Ulema)... En 1956, Ahmed Taïbi dirigera un groupe de l'organisation civile du FLN. Par la suite, il sera employé dans la Compagnie pétrolière algérienne (CPA , qui sera nationalisée à l'indépendance), jusqu'à sa retraite. Ahmed Taïbi, à l'indépendance, sera nommé coordinateur de la première kasma (FLN) d'Alger. Du haut de ses 82 ans, Ahmed Taïbi a « tutoyé » l'histoire de l'Algérie, à l'instar des grands militants, révolutionnaires et anonymes ayant combattu et battu le colonialisme français.
Synthèse/R. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.