Real : Une provocation de Bale dans le vestiaire ?    JOURNEE NATIONALE DE L'ETUDIANT : Les universitaires dans la rue    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    Déstabilisations cycliques    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Hirak et ramadhan    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Echauffourées entre jeunes et policiers    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Forêts contre agro-carburants
Le reboisement meilleur pour le climat
Publié dans El Watan le 29 - 08 - 2007

La reforestation permettrait de capturer entre deux et neuf fois plus de gaz carbonique sur 30 ans que les émissions de gaz carbonique qui seraient économisées par l'utilisation d'agrocarburants. Telle est la conclusion d'une étude, parue le 17 août dernier, dans la revue Science.
Ce travail a été mené par Renton Righelato, du World Land Trust, et Dominick Spracklen de l'Université de Leeds, en Grande-Bretagne. Pour lutter contre le réchauffement climatique provoqué par l'effet de serre, il est préférable de se concentrer sur l'amélioration de l'efficacité énergétique des combustibles fossiles, de conserver les forêts et les savanes, de restaurer les forêts naturelles et les prairies. La végétation et les arbres jouent le rôle de « puits de carbone » dans l'atmosphère pendant leur croissance en absorbant le dioxyde de carbone. Les biocarburants sont préconisés pour remplacer les carburants traditionnels et réduire, ainsi, les émissions de gaz carbonique, principal gaz à effet de serre et responsable du changement climatique. Avec l'augmentation du prix de pétrole et la prise de conscience du fait qu'il s'agit d'une ressource limitée et non renouvelable, les carburants produits à base de plantes sont devenus à la mode. En vue d'alimenter le marché mondial en agrocarburants, le Brésil et l'Indonésie, entre autres pays, ont entamé des opérations de déforestation considérables. Les surfaces récupérées sont converties en champs de canne à sucre et de maïs. « Pour produire 1 l d'éthanol, il faut transformer 2,37 kg de maïs, brûler 500 gr de charbon et utiliser 4 l d'eau »,dira Dominique Guillet, président de l'association Kokopelli. Les agrocarburants, tout séduisants qu'ils sont parce qu'ils ne participent guère à l'effet de serre, sont-ils pour autant une bonne solution ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.