Les écrits journalistiques de Bennabi dans la presse algérienne    Présidentielle 2019 :l'art de bricoler un mandat à blanc    La mémoire, madame, la mémoire !    «Les personnes inscrites au DAIP seront permanisées en 2019»    L'urgence d'explorer d'autres solutions    Les discussions avec les partenaires étrangers avancent    Trump veut un référendum au Sahara Occidental    Le Hamas débouté par la justice européenne    L'opposant Bédié évoque une alliance avec l'ex-président Gbagbo    Riyad Mahrez dans la short-list    Le calendrier fixé    Sensibilisation sur les risques en milieu professionnel    4 personnes sauvées in extremis d'une asphyxie    Le satisfecit d'Alger    Ouverture du Festival national du théâtre amazigh    «Ach dak temchi lezine...»    «Investir dans la ressource humaine pour promouvoir le patrimoine culturel»    Béchar : Sensibilisation sur l'économie de l'eau    En bref    Mostaganem : Les communes déchargées de la gestion de l'eau au profit de l'ADE    Culture : L'artiste-peintre Mohamed Bachir Bouchriha expose    Sidi Bel Abbès : Formation sur la gestion des risques    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Tizi Ouzou: Des investisseurs prennent possession de leurs terrains    Son frère interpellé en Algérie: L'assaillant du marché de Noël à Strasbourg tué    Tebessa: Peine capitale contre l'auteur d'un crime    Le poids d'une non-candidature    Ligue des champions (16es de finale): JSS - IR Tanger, aujourd'hui à 17h45- Faire le plein à domicile    Coupe de la CAF - 16èmes de finale Aller : USMBA - Enugu Rangers aujourd'hui à 16 h 00 - Rude mission pour les Belabbésiens    Mercato d'hiver - Clubs interdits de recrutement: La LFP hésite à publier la liste définitive    Grève des contrôleurs aériens en France: Perturbations sur les vols d'Air Algérie vers Paris et Marseille    Messahel à une réunion sur la Réforme du Conseil de sécurité de l'ONU à Freetown    "La Maison-Blanche projette un coup d'Etat au Venezuela"    La CAF face aux retraits de dernières minutes    Arrestation de 6 éléments de soutien aux groupes terroristes à Tébessa    Plusieurs wilayas en alerte !    "Nos hôpitaux sont noyés de maladies cardio-vasculaires"    Le Stade Malien en quête de revanche    Séminaire des arbitres d'élite à Sidi Bel-Abbès    Entame de l'édition 2018 à Oran    Mustapha Lehbiri opère un mouvement partiel    Naïma Salhi crache son venin sur l'Identité nationale    Autour des manuscrits des croyances    FUSILLADE DE STRASBOURG : Le frère du tireur arrêté en Algérie    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    L'idée de la distribution digitale nécessite un développement, mais nous n'en sommes pas très loin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projet géant de Gassi Touil
Publié dans El Watan le 02 - 12 - 2004

Sonatrach, Repsol et Gas Natural signent le contrat Sonatrach et le consortium espagnol Repsol Ypf-Gas Natural ont signé hier, en début de soirée, le contrat pour le projet intégré gaz de Gassi Touil. Ce sont les PDG des trois compagnies qui ont procédé à la signature, Mohamed Meziane pour Sonatrach, Antoine Brufeau pour Repsol Ypf et Salvador Gabano pour Gas Natural.
La cérémonie, qui s'est déroulée à Djenane El Mithaq, a vu la présence du ministre de l'Energie, Chakib Khelil, et de l'ambassadeur d'Espagne à Alger, Juan Lena. Gassi Touil, qui est considéré comme un projet unique dans son genre puisqu'il est intégré de l'amont à l'aval, devrait entrer en production en 2009 avec 6,5 milliards de mètres cubes de gaz, et cela permettrait une production de GNL de 4 millions de tonnes à partir de l'usine qui sera construite à Arzew. L'investissement se situe à près de 3 milliards de dollars. Toutefois, avec les découvertes probables qui seront faites, l'investissement peut être supérieur à 3 milliards de dollars. Il faut rappeler que le consortium espagnol a remporté le projet le 17 novembre dernier lors d'une ouverture publique des plis, devant BP, le consortium Total-Shell et le consortium ENI-Anadarko. Le contrat d'une durée de trente ans, avec une période de développement de 54 mois, est du type partage de production. Il prévoit le forage de 52 puits de développement, la reprise des 16 puits existants, la construction des installations pour le traitement de 22 millions de mètres cubes/jour de gaz brut, la construction de nouvelles capacités de transport de 6,5 milliards de mètres cubes/an de gaz/vente et la construction d'une nouvelle usine de liquéfaction d'une capacité de 4 millions de tonnes/an. Pour Sonatrach, ce projet renforce le partenariat algéro-espagnol et confirme l'intérêt des entreprises ibériques pour le domaine minier algérien. Il confirme aussi la position de l'Algérie comme un des premiers fournisseurs de gaz de l'Espagne. Ces dernières années, Sonatrach a vendu en moyenne 10 milliards de mètres cubes/an, dont près de 40% de GNL. Lors de la cérémonie de signature, le PDG de Sonatrach a indiqué : « C'est véritablement un bon contrat que nous signons ce soir. Le projet, qui a pour but de produire quatre millions de tonnes de GNL par an et qui s'inscrit dans notre stratégie de commercialisation du gaz, va en effet contribuer à l'atteinte de l'objectif d'exportation de 85 milliards de mètres cubes par an et davantage à l'horizon 2010. » Pour le PDG de Repsol, le projet de Gassi Touil est l'un des plus importants pour la compagnie qui est classée parmi les premières au monde. Le PDG de Gas Natural a indiqué que c'est la première fois que sa compagnie participe à un projet intégré. L'ambassadeur d'Espagne à Alger a relevé l'importance sur le plan politique de ce contrat qui va établir un véritable partenariat et faire avancer les deux pays dans la bonne direction. Le ministre de l'Energie, Chakib Khelil, a qualifié le contrat d'historique en estimant que le projet va renforcer les relations entre l'Algérie et l'Espagne qui sont déjà très fortes. Après Gassi Touil, Sonatrach compte lancer de nouveaux projets de ce type, selon son premier responsable, qui a cité « l'autre projet de développement intégré de gisements gaziers, celui de Tinhert avec lequel nous allons entrer sur le segment technologique avancé des gas to liquids ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.