La Cnas de Béjaïa lance une campagne d'information    Trois morts et une blessée dans un accident    Placé sur liste noire par les Etats-Unis, le Chinois Xiaomi répond    «Un départ en fanfare» : le dernier caprice de Donald Trump    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    La Lamborghini des bourdes !    La Juventus et l'Inter, deux visions du mercato    La Lazio se relance en corrigeant la Roma dans le derby    L'AG ordinaire de la FAC le 23 janvier à Alger    Relance des travaux    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    Le lait en sachet, une denrée rare    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    La Tunisie et la Libye à pied d'œuvre à Alger    Zetchi entame sa campagne    Les avocats plaident l'innocence    Le schiste américain remonte la pente    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    300 millions de centimes dérobés    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    La rue fait monter la pression au Soudan    L'Algérie classée derrière la France et la RDC    Situation politique et questions régionales au menu    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    Relizane : Des demandeurs de logement manifestent    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    LOURDE CHARGE    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    O. Médéa: L'Olympique force le respect    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Lentement ou sans précipitation ?    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le RCD fustige le gouvernement    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie: les Kurdes délogent des jihadistes d'un barrage clé
Publié dans Ennahar le 20 - 07 - 2013


Des combattants kurdes syriens ont délogé samedi des jihadistes d'un barrage clé dans le nord du pays, saisissant des armes et des munitions, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Mercredi, les combattants kurdes syriens avaient infligé une cuisante défaite à Al-Nosra et à l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), deux groupes affiliés à Al-Qaïda, en les chassant de Ras al-Aïn, une localité frontalière de la Turquie. Dans cinq jours de combats, au moins 35 jihadistes ont péri ainsi que 19 combattants kurdes, selon l'OSDH. "Des affrontements ont fait rage dans la nuit de vendredi à samedi mettant aux prises les combattants kurdes au Front Al-Nosra, à l'EIIL et à d'autres groupes (...) près des villages de Tal Alou, Karhouk et Ali Agha", a indiqué l'ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales et militaires à travers le pays. Les heurts ont "pris fin à 08H00 (05H00 GMT), lorsque les comités populaires kurdes se sont emparés d'un barrage (clé) là-bas", poursuit l'OSDH. Les combattants kurdes ont alors saisi des munitions, des armes légères et un véhicule équipé d'une mitraillette, précise l'OSDH. Des responsables kurdes ont indiqué vendredi que les Kurdes prévoyaient de créer un gouvernement autonome temporaire pour administrer les régions où ils sont majoritaires en Syrie. En 2012, l'armée de Bachar al-Assad s'était retirée de neuf localités kurdes dans cette région et depuis les territoires kurdes du Nord syrien sont administrés par des conseils locaux de cette ethnie. Les Kurdes représentent environ 15% de la population syrienne et usent en Syrie de la même stratégie que leurs frères irakiens, qui ont profité des crises successives ayant secoué le pays pour imposer au pouvoir central de Bagdad une autonomie complète. Leurs intérêts communautaires et leurs valeurs laïques en font aujourd'hui des adversaires des forces qui combattent le régime de Bachar al-Assad. Par aileurs, dans la province septentrionale de Raqa, les combattants du Front Al-Nosra ont capturé vendredi soir cinq civils kurdes dans la localité de Tal Abyad, a indiqué l'ONG. Les militants anti-régime ont manifesté à plusieurs reprises à Raqa ces dernières semaines contre les abus du Front Al-Nosra et autres jihadistes. Dans le nord-ouest du pays, les forces aériennes poursuivent leur offensive contre la ville de Saraqeb, en lançant samedi dix frappes aériennes, selon l'OSDH. Les frappes sur cette ville tenue par les rebelles ont tué trois enfants, un bénévole médical et une femme et causé l'effondrement de plusieurs maisons. Elles interviennent alors que les rebelles avançaient vers Khan al-Assal, la seule ville de l'ouest de la province d'Alep qui est encore entre les mains des forces du régime. Les combats ont tué 12 soldats, selon l'OSDH. Vendredi, au moins 95 personnes ont péri dans les violences en Syrie, selon l'OSDH.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.