Le Parti de la liberté et de la justice tient son 2e congrès    Naples : Une piste en Italie pour Adam Ounas    M. Lamamra présente à Malabo un exposé sur le rapport du président de la République sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Le partenariat avec des entreprises mondiales, principal axe de la politique énergétique nationale    Les Palestiniens célèbrent le 58e anniversaire de la création de l'OLP    Football / Ligue 1 algérienne : la JSK consolide sa place de dauphin    Ouverture prochaine d'un hôpital des urgences médico-chirugicales à Annaba    Variole du singe: le ministère de la Santé prêt à assurer la protection des citoyens    Des chercheurs et des moudjahidine reviennent sur le parcours révolutionnaire du défunt moudjahid Salah Boubnider    Tenue de la 3e session des concertations politiques algéro-vietnamiennes    Amnesty International appelle l'occupant marocain à arrêter de "harceler" les militantes sahraouies    Les jeunes appelés à demeurer fidèles au serment des chouhada et poursuivre les efforts pour le développement du pays    Tebboune en Italie: «Convergence totale» des points de vue    Equipe nationale: Sept nouveaux joueurs retenus par Belmadi    Boxe - Imène Khelif : Une footballeuse devenue championne de boxe    Le ministre du Travail: Une nomenclature des métiers en cours de finalisation    La liberté de tuer    Hadj: Début des procédures administratives    Une opération de contrôle des centres de remise en forme: Des produits chimiques périmés saisis    Gdyel: Deux blessés dans l'explosion d'un chauffe-bain    Rupture des médicaments: Le Syndicat national des pharmaciens rassure    APN: Déchéance de Mohamed Bekhadra de son mandat de député    Tiaret: Le percussionniste d'Ali Maâchi n'est plus    75ème édition du festival de Cannes - Entre l'Algérie et le Maroc, la guerre des Chiffons    Le Caftan bleu, le film mal cousu de Maryam Touzani en clôture d'Un certain Regard    Une sprinteuse algérienne aux portes de l'UTEP    Moscou accuse l'Occident de bloquer les exportations d'Ukraine    L'armée du Niger élimine une quarantaine de terroristes    Un «berceau de l'espoir» malgré de nouveaux défis    Mouvement dans les services externes    Me Bitam dame le pion à Salah Hadjam    L'accès sera-t-il réellement gratuit?    Le grand apport de l'arbre    Un réseau de dealers démantelé à Draâ Ben Khedda    La diplomatie parlementaire à l'honneur    La chèvre kabyle en voie de disparition    Les assurances de Zeghdar    La belle!    Brèves Omnisports    Bouslimani brandit «l'arme» médiatique    Tebboune visite la prison du roi numide Jugurtha    «Les cultures entretiennent un dialogue musical»    Le Président Tebboune regagne Alger au terme d'une visite d'Etat en Italie    Lancement de la chaîne parlementaire: ancrage de l'exercice démocratique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Népal    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'affaire renvoyée au 25 mars
Procès en appel de Achour Abderahamane
Publié dans Horizons le 11 - 03 - 2012


Le tribunal criminel de Sidi M'hamed a décidé, en fin d'après-midi d'hier, de renvoyer le procès en appel de l'affaire de détournement de 2100 milliards de centimes au 25 mars, suite à la demande de la défense des 26 accusés « de consulter les chèques à l'origine de l'enquête judiciaire ».Le collectif des avocats des accusés avait décidé auparavant de se retirer du procès. Il demandait « son renvoi à la fin de la session ou pour la prochaine ». Me Mokrane Aït Larbi, avocat de l'un des accusés, a précisé que la décision du juge « permettra à la défense de prendre connaissance des chèques et de bien les étudier » sachant que leur nombre est de 1957. Seul Me Brahim est resté dans la salle et a félicité le tribunal « qui honore la justice et garantit le bon déroulement du procès » d'autant que la défense a exigé la présentation de ces chèques pendant plusieurs années. Hier, 26 accusés, dont le principal, Achour Abdrahmane, des cadres et des fonctionnaires des agences de la BNA ont comparu devant le juge pour association de malfaiteurs, détournement de deniers publics, émission de chèques sans provisions, falsification d'écritures bancaires et négligence flagrante conduisant à la dilapidation de deniers publics. Dans une salle d'audience, Achour Abdrahmane, bonne mine en costume gris, ne cessait de saluer ses proches présents dans la salle. La défense, qui n'a relevé aucune trace des chèques dans le dossier, a exigé la présentation des copies avant l'ouverture du procès en appel. Le président du tribunal criminel de Sidi M'hamed, le juge Mohamed Reggad, connu par sa maîtrise des dossiers économiques, a décidé, d'ailleurs de convoquer les deux experts financiers dans cette affaire de détournement. La demande vient suite à une requête de la défense de Achour Abderrahmane et des 24 autres accusés dans cette affaire pour la mise à leur disposition des 1957 chèques sans provision, encaissés au niveau de l'agence BNA de Bouzaréah et qui ont constitué la pièce à conviction de l'enquête pour évaluer le montant du préjudice causé à la banque publique. A la reprise de l'audience suspendue, le juge annonce que les chèques en question sont en sa possession et que le procès devrait reprendre vers 16 h. Un laps de temps que le collectif des avocats a jugé trop court pour étudier ces pièces. Ils ont donc décidé de se retirer. Finalement, à la reprise de l'audience, vers 16h 30 mn, le juge décide du renvoi du procès au 25 mars. Pour rappel, Achour Abderahmane a été condamné à 18 ans de prison ferme le 28 juin 2009. Ce verdict a été suivi d'un pourvoi en cassation introduit auprès de la Cour suprême qui a ordonné que l'affaire soit rejugée. L'enquête sur cette affaire, remonte à octobre 2005, suite à la découverte de plus de 1900 chèques sans provision au niveau de l'agence BNA de Cherchell. Le préjudice a été évalué à 2100 milliards de centimes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.