L'Algérie rejette toute ingérence étrangère et encourage les Libyens à régler pacifiquement leur crise    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    AS Monaco: Slimani cherche bien à partir, mais...    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Dans leur confort lointain, ils pensent !    Aïn Témouchent : le moudjahid Abdelaziz Hatri n'est plus    Ce que propose le PAD    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    ConsumerLab d'Ericsson Forte croissance de l'utilisation de l'internet en Algérie    Lancement du lave-linge intelligent Vivace    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    Le Hirak face aux ambitions partisanes    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Démolition de l'hippodrome Ghellab-Attia    Agenda sportif du week-end    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Et si vous faisiez de l'hypertension ?    Tarte aux pommes    Les aliments anticholestérol    Sensibilisation à la formation professionnelle    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Du rififi à l'Opéra d'Alger    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Le PT alerte sur l'état de santé préoccupant de Louisa Hanoune    Aménagement de la piscine de Medina Jedida Des instructions pour le respect des délais de livraison    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    LA FAUSSE DEFINITION DE LA RENTE    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Issad Rebab classé 6e fortune d'Afrique    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Etat fait le ménage
Mauvaise gestion et anarchie dans les marchés de gros
Publié dans Horizons le 29 - 09 - 2013

Une enveloppe de 35 milliards DA a été débloquée pour la réalisation de marchés de gros et de marchés de proximité durant la période allant de 2013 à 2016, a annoncé, hier, le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, dans un point de presse en marge d'une rencontre consacrée à l'évaluation du mode de gestion des marchés de gros. Elle a été organisée hier à la Safex en présence de hauts cadres du ministère, des gestionnaires des marchés de gros et des représentants des ministères de l'Intérieur et de l'Agriculture. Il s'agit d'un budget important « jamais enregistré depuis près de 30 ans », a fait savoir le ministre qui est longuement revenu sur les mesures prises par son département pour l'organisation des marchés de gros citant le décret 08 /04 relatif aux conditions de l'exercice de l'activité commerciale. C'est dans cette optique que s'inscrivent les projets de réalisation de huit marchés de gros de fruits et légumes d'envergures régionale et nationale, dans les wilayas de Sétif, Mascara, Mila, Guelma, Ouargla, Médéa et Aïn Defla. Les travaux seront lancés à partir du 1er trimestre de l'année 2014 après la désignation des entreprises de réalisation, a indiqué le ministre du Commerce. Par ailleurs, plus de 1.000 marchés de proximité ont été programmés en une année, dont 715 seront réceptionnés en fin décembre de l'année en cours alors que les travaux de réalisation de 238 autres sont programmés pour l'année 2014. Le ministre a rappelé, dans ce sens, la création de l'entreprise Magros SPA qui a pour mission principale « la gestion et la réalisation des marchés de gros ». Cette entreprise a bénéficié d'un crédit bancaire estimé à 15 milliards DA pour concrétiser ces projets qui permettront d'absorber la production agricole estimée à 830 millions de quintaux. Actuellement, les surfaces commerciales sont insuffisantes, elles n'absorbent que 40 % de la production.
L'ère de l'anarchie est révolue
Les nouveaux marchés de gros vont contribuer à l'organisation de l'activité commerciale qui n'obéissait qu'à la seule loi des intermédiaires, des spéculateurs et des opérateurs de l'économie parallèle. les futurs gestionnaires des marchés de gros devront fournir, au moins deux fois par an, aux directions du commerce, des statistiques relatives aux flux des marchandises, aux quantités écoulées et même la mercuriale des prix, afin de permettre au ministère de tutelle de faire des évaluations sur ce créneau », a expliqué le ministre à l'assistance. « L'anarchie sévissait et la mauvaise gestion régnait dans la plupart des marchés de gros ». Manque d'éclairage, de clôture, dégradation des routes et des pistes, absence de réseau d'assainissement, des chambres froides en panne et non-respect des normes de sécurité, tel est le constat présenté par le ministre du secteur. En matière de gestion, la relation entre le propriétaire et le gestionnaire n'était pas claire avant la publication des décrets exécutifs dont le décret 13-111 daté de mars 2013 qui fixe les conditions de l'activité du mandataire. « Ces marchés seront dotés de toutes les commodités nécessaires conformément aux normes internationales en la matière », des brigades de contrôle seront mises en place en coordination avec les collectivités locales. « Les éléments de ces brigades sont actuellement en cours de formation sur la réglementation et la rédaction de procès-verbaux » dira M. Benbada. Selon lui, « le ministère a procédé à l'aménagement de 32 marchés de gros et 273 marchés de détail. Une enveloppe de 6 milliards a été débloquée pour cette opération alors que 4 autres marchés de gros sont en cours d'aménagement ». Enfin, le ministre a appelé les gestionnaires et les collectivités locales à contribuer dans la promotion du secteur du commerce et garantir une meilleure prestation pour les consommateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.