Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'entreprise "Magro"à la rescousse
GESTION DES MARCHES DE GROS EN FRUITS ET LEGUMES
Publié dans L'Expression le 26 - 02 - 2013

La fonction de grossiste en fruits et légumes ainsi que le règlement de cette profession, feront l'objet d'un décret exécutif
Arrivera-t-on à assainir la gestion des marchés de gros de fruits et légumes?
L'espoir serait permis avec le transfert de leur gestion assurée pour l'heure par des opérateurs privés vers l'entreprise publique désignée par l'acronyme «Magro». Cette dernière devra réaliser de nouveaux marchés de gros à travers le pays.
Cette opération, pour le moins salutaire pour ce secteur dominé, selon les commerçants eux-mêmes, par une «maffia» du commerce informel, est à l'étude au niveau du gouvernement. Cette précision qui émane du premier responsable du commerce, Mustapha Benbada, montre à quel point cette question préoccupe son département. La création de ces nouveaux marchés, qui se fera conformément à des conventions signées avec les communes, dispensera à travers l'entreprise «Magro», une «formation aux gérants de marché». Les mandataires aiguisent leurs couteaux en menaçant d'une grève générale malgré la dénonciation par le ministre des «défaillances flagrantes» des collectivités locales quant à la régulation et l'aménagement de ces aires commerciales, où la spéculation règne en maître. Dès le début du mois prochain, a indiqué le ministre, des agents de contrôle procèderont à des vérifications dans l'exercice des activités commerciales des marchés de gros où les opérateurs sont appelés à respecter la loi. La fonction de grossiste en fruits et légumes ainsi que le règlement de cette profession longtemps négligée, feront l'objet d'un décret exécutif qui définira cette branche commerciale sous toutes ses facettes. Interrogé lors d'une conférence de presse suite à l'avis des commerçants et des citoyens qui estiment que ces espaces ne réunissent pas toutes les conditions (insécurité et état lamentable des lieux), Benbada a précisé que selon le projet de décret «le gestionnaire du marché de gros est tenu d'assurer le respect des conditions de travail, de la discipline générale et de la sécurité au sein de l'enceinte, conformément à la législation et à la réglementation du travail et aux dispositions du cahier des charges». Il a saisi cette occasion pour indiquer que pour réaménager le marché de gros de Bougara (w. Blida), une enveloppe de 15 milliards de centimes, en guise de rallonge budgétaire, avait été allouée à l'APC qui disposait d'un pactole de 19 milliards de centimes, mais les travaux nécessaires n'avaient pas été engagés. Récemment, des représentants des cinq marchés de gros du centre du pays (Attatba, Khemis El Khechna, Eucalyptus, Boufarik et Bougara), regroupés sous la férule de l'Ugcaa, ont menacé d'entamer une grève illimitée si les pouvoirs publics ne remédient pas à l'état de «dépérissement total» que connaissent les marchés de gros des fruits et légumes. Ils ont dénoncé le «diktat» des adjudicateurs qui gèrent ces espaces «avec la complicité des APC» tout en niant être derrière la flambée des prix des fruits et légumes. Ce sont 50 marchés de gros qui seront réalisés dans le but d'organiser l'activité, a précisé pour sa part Salah Souilah, secrétaire général de l'Ugcaa. Il a estimé que l'entreprise Magro qui sera chargée aussi bien des projets de réalisation de nouvelles infrastructures que de la réhabilitation des anciens marchés, permettra d'assurer une meilleure activité des marchés, une gestion des prix et une identification des commerçants y opérant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.