Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Le FFS va-t-il se retirer du PAD ?    Kafkaien    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    La nouvelle feuille de route    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Les vérités de Boukadoum    La Grande Khalouta !    Un recrutement en catimini    «Des dérogations seront accordées pour certaines activités»    Près de 20 000 personnes verbalisées pour non-respect du confinement    Le Syndicat des directeurs accuse la tutelle    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    La direction charge Sonatrach et le wali d'Alger    Les pro-démocratie ouvrent les primaires pour les législatives à Hong Kong    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Une voiture dans un sac à dos    Aveu d'échec    On vous le dit    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    ASO – ES FIRME : Saïdi, un dirigeant hors pair s'en va    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Brentford: Benrahma frappe de nouveau    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    Commerce: Rezig préside une réunion avec les cadres centraux    Boukadoum réaffirme le rejet par l'Algérie de toute ingérence étrangère en Libye    La liste de Hakim Belahcel à la tête de l'instance présidentielle    10 ANS DE PRISON REQUIS CONTRE UN COUPLE : Vaste escroquerie immobilière à Oran    Kaïs Saïed met en garde contre un danger interne    Le barreau s'engage à défendre les droits de la victime    Le port de Skikda et les instructions d'Amar Ghoul    Nouvelle lune de miel entre Alger et Paris    "Tout geste unilatéral serait diplomatiquement malheureux"    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Près de 14.000 pièces récupérées
Lutte contre la contrebande d'objets archéologiques
Publié dans Horizons le 07 - 09 - 2014

Le commandement de la Gendarmerie nationale vient d'adopter une nouvelle mesure pour la protection du patrimoine culturel. Il s'agit de la numérisation des données et de la création de banques de données spécifiques appliquées sur un système d'information géographique (SIG) dédiées à la protection du patrimoine culturel de l'ensemble du territoire national. Cette base sera dotée d'informations géographiques relatives au patrimoine culturel (limites administratives, réseau routier, unités de la Gendarmerie nationale, directions de la culture, sites historiques, objets d'art récupérés, musées). C'est ce qui ressort d'une étude analytique réalisée par les services de la GN sur le trafic illicite d'objets archéologiques et d'objets d'art. Un fléau qui prend de l'ampleur, notamment lors de la saison estivale. Il a été procédé, cette année, au déploiement de cellules de lutte contre les atteintes aux biens culturels (CLCABC) dans le cadre du plan Delphine, destiné à la sécurisation de la saison estivale. La vente illégale d'objets archéologiques représente l'activité la plus importante des réseaux organisés dans ce trafic, soit un taux qui dépasse 32% de l'ensemble des délits enregistrés par les services spécialisés. Le bilan de la GN fait état de la récupération de près de 15.000 pièces archéologiques volées et destinées à la vente illégale à l'étranger via, notamment, la Tunisie. En effet, les villes de l'est du pays enregistrent une importante activité en matière d'atteinte aux biens culturels, qui peut être expliquée par la richesse patrimoniale de cette région et la présence de bandes organisées spécialisées dans ce domaine. Les CLCABC de l'Est ont enregistré le nombre le plus élevé d'infractions liées à l'atteinte aux biens culturels avec 210 procès-verbaux, soit un taux de 69% du nombre global de l'ensemble des affaires traitées.
Les pièces de monnaie antiques, objets de prédilection des trafiquants
Les pièces de monnaie et médailles antiques représentent les biens culturels les plus prisés par les trafiquants avec un taux de 93% des objets saisis, du fait de la facilité avec laquelle ils peuvent être transportés, dissimulés et écoulés sur le marché, selon l'étude. Les cellules de la gendarmerie spécialisées en numismatique ont traité 306 affaires qui ont conduit à l'arrestation de 308 contrebandiers, la saisie de 14.493 pièces archéologiques et la découverte de 122 sites archéologiques. Durant l'année écoulée, 75 affaires ont été traitées qui ont conduit à l'interpellation de 46 personnes et la saisie 2.565 pièces archéologiques remises aux directions de la culture territorialement compétentes. Par ailleurs, les unités de la GN ont découvert 34 sites archéologiques qui ont été portés à la connaissance des autorités concernées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.