Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    «Soyez prêts à toutes les éventualités!»    Absence de culture ou...    Une station pour chaque wilaya côtière    Le Sud libyen sur une poudrière    Elucubrations d'un ex-wali qui crie à l'innocence    «La Chine soutient fermement l'Algérie»    La troisième escale du périple africain    Des affrontements tribaux font 20 morts    Pas de finale pour Djokovic    Patrick Moster renvoyé    Bidani prêt pour la compétition ?    Les promesses de Benbouzid    Le dossier à fournir    Benhabylès veut-elle noyer le débat?    Le programme Renovators 2021 de Oppo    Le cinéma algérien à l'honneur    L'écrivain boukhalfa bittam manque à tizi ouzou    Liverpool : Trent Alexander-Arnold blindé    L'Algérie face à une vague pandémique meurtrière inédite    Musique. Décès de Salem Atakor, précurseur du heavy metal algérien    Liverpool : Van Dijk affiche un niveau "inquiétant" pour son retour    West Ham prépare une offre pour un défenseur de Chelsea    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    La rage de vivre    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Wali/PAPW : le ménage artificiel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une copie conforme du décret exécutif du 8 février dernier
Nouveau cahier des charges sur l'activité de la concession automobile
Publié dans Horizons le 23 - 03 - 2015


Le nouveau cahier des charges sur l'activité de concession automobile est une copie conforme du décret exécutif 15-58 du 8 février 2015. Il n'apporte pas plus de détails, constate-t-on sur le texte du projet dont Horizons a obtenu une copie. Ce cahier des charges est annoncé pour le mois d'avril prochain, selon la déclaration du ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, lors de l'inauguration de la 18e édition du salon de l'automobile d'Alger. Ce texte instaure une autorisation provisoire dont la durée de validité est de 12 mois. Cette autorisation permet de procéder à l'inscription au registre du commerce mais ne permet pas pour autant l'exercice de l'activité, lit-on sur la copie. Ce n'est qu'ensuite qu'un agrément définitif est délivré aux concessionnaires automobiles. Dans son article 9, le texte stipule que « le concessionnaire est tenu de réaliser un investissement industriel ou semi-industriel dans un délai de 3 ans ». Au terme de ce délai, et dans le cas où le projet n'est pas entré en production, « l'agrément sera retiré », ajoute le texte. En outre, le cahier des charges mentionne le « respect du quota de GPL/C fixé par la réglementation » mais sans le préciser. S'agissant du prix, l'article 16 précise qu'il « n'est ni révisable ni actualisable à la hausse sur le bon de commande. Il doit être en toutes taxes comprises ». De plus, les rabais, ristournes, remises et les avantages fiscaux consentis doivent y figurer aussi. L'acompte, quant à lui, « ne doit pas dépasser 10% » du prix total du véhicule. Rien de changé sur le délai de livraison du véhicule puisque les 45 jours sont toujours de mise. En cas de paiement de la totalité, « la livraison se fait dans les 7 jours qui suivent ». Mais en cas de mésentente, et à défaut d'une solution à l'amiable, « le concessionnaire rembourse l'acompte ou une pénalité de 10% du prix total du véhicule », selon le texte. Enfin, en cas de cessation d'activité de concession automobile, la garantie sur les pièces de rechange est de 36 mois. Concernant les normes de sécurité, qui doivent être celles applicables à « l'échelle internationale », le véhicule est accompagné « des notices descriptives en trois exemplaires visées par le constructeur, des procès-verbaux des essais de sécurité active, de sécurité passive, de sécurité générale et ceux de protection de l'environnement délivrés par le constructeur ou les organismes d'évaluation de la conformité accrédités ISO 17020 et ISO 17025 », indique l'article 23 de ce cahier des charges. Enfin, les services des Mines ont la charge de vérifier la conformité du véhicule sur la base d'un prototype livré conformément aux articles 7 et 42 de la loi 01-14 du 19/08/2001 relative à l'organisation, la sécurité et la police de la circulation routière, rapporte l'article 23 de ce texte.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.