Tottenham: Levy sème le doute sur un potentiel départ de Kane !    Danemark: Laudrup allume l'UEFA !    Reprise du pompage de l'eau au barrage de Boussiaba    La direction du tourisme table sur une meilleure gestion des plages    Tensions sur fond de corruption    BRÈVES...    Le deux poids, deux mesures de l'Anie !    Les textes d'application enfin ficelés    Le Liberia remplace le Burundi    Cap sur le championnat    Euro 2020 : Le programme du jour    Timor oriental soutient, l'alliance des partis sud-africains condamne    Un réseau de passeurs démantelé    Bengrina au-dessus des lois ?    Ouverture aujourd'hui des «Nuits du cinéma égyptien» en Algérie    Béjaïa : Difficile d'atteindre le 1% de votants    Tizi Ouzou : 99% des électeurs ont boudé le scrutin    Des Verts imbattables !    "CETTE SELECTION VA ME BOOSTER"    Pétition pour le retrait de confiance au ministre de l'Intérieur    L'Opep table sur une accélération de la reprise de la demande    Le hadj autorisé pour 60 000 Saoudiens vaccinés    Les membres officiellement désignés    Reprise aujourd'hui des RDV pour le visa espagnol    Déroulement du scrutin, vote de personnalités politiques et taux de participation à la Une de la presse    Arrêtées jeudi et vendredi: Plusieurs personnes libérées    L'impératif de l'investissement pour le G7    Députés, mécaniciens et plombiers    Pour préserver le cadre de vie et l'environnement de leurs quartiers: Des commerçants revendiquent des lieux pour l'entreposage de cartons    Gdyel: De nouvelles infrastructures pour la prochaine rentrée scolaire    Djamel Belmadi: «On a eu ce qu'on voulait»    Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie: Un séminaire pour le lancement de la 2ème promotion MBA Corporate    L'Algérie nouvelle, alea jacta est !    Les travaux de restauration des Arènes achevés: Des activités culturelles et sportives après la levée du confinement    La mission du futur gouvernement : Mettre en état un Etat qui était dans tous ses états (1ère partie)    Un casse-tête appelé «salles des fêtes»    Trois Algériens arrêtés    Le Président du Timor oriental réitère le soutien à la cause sahraouie    Un Shopping Maul    93 millions de dollars à économiser    Un adolescent tué par des soldats sionistes en Cisjordanie    L'ONU constate une baisse des attaques    L'abécédaire de l'âme en peinture    Le cinéaste russe ne défendra pas son film    La force du côté obscur des salles!    La pratique et la compétition politiques s'améliorent    Le FLN aspire à contribuer à l'édification des institutions de l'état    Un nouveau gouvernement formé au Mali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une distinction annuelle en hommage à Aït Ahmed
Meeting du FFS à la salle Atlas
Publié dans Horizons le 24 - 12 - 2016

Le Front des forces socialistes a commémoré, hier, à Alger, le premier anniversaire du décès de Hocine Aït Ahmed, figure emblématique de la Révolution et fondateur en septembre 1963 du parti. La cérémonie s'est déroulée en présence d'une foule nombreuse de militants et sympathisants. Des représentants de partis politiques et d'organisations syndicales notamment Djamel Ould-Abbès, Ghouini, Taazibt étaient présents. La direction du FFS a décidé pour l'occasion d'instaurer une distinction annuelle qui portera le nom d'Aït Ahmed. Elle a été décernée pour la première fois au Cheikh Saïd Chibane. Ce dernier fut le condisciple d'Aït Ahmed au lycée de Ben Aknoun dans les années 1940 et au moudjahid Lakhdar Bouragaâ. Ali Laskri, l'une des figures dirigeantes du FFS, a souligné d'entrée que cette commémoration ne sera pas une manifestation rituelle. Elle se veut, selon lui, un hommage « à un homme au parcours inestimable ». « C'est un militant algérien mais aussi maghrébin. Nous devons par fidélité lui assurer que nous resterons ses dignes héritiers. Son combat restera le nôtre et celui de tous les Algériens. Son œuvre continue à nous inspirer et nous montrer le chemin de la droiture », a-t-il lancé, entrecoupé de youyous et de slogans chers au FFS. Laskri a rappelé que le défunt Hocine Aït Ahmed avait consacré 70 ans de sa vie au service de la patrie. « Rares sont les hommes comme lui dans le monde », a-t-il clamé. Il a plaidé pour la consécration d'un consensus national, ambition précieuse du regretté, l'un des architectes de la guerre de Libération.
« Le FFS se porte et se portera bien »
Le premier secrétaire du parti, Bouchafa Abdelmalek, a confirmé dans son discours que « ceux qui ont misé sur la mort du parti le jour du premier anniversaire du décès de son guide se trompent. Ils ont été déçus car le peuple s'est toujours mobilisé autour de lui ». Selon lui, Aït Ahmed avait insisté avant sa mort sur la nécessité de bâtir « un Etat de droit pour pouvoir contrecarrer les plans impérialistes ». Bouchafa est revenu dans son intervention sur la dernière attaque ciblant sa formation pour confirmer que « le FFS se porte et se portera bien grâce à son attachement aux valeurs laissées par son Zaïm ». Il a expliqué qu'une campagne hostile au parti avait commencé juste après l'annonce de sa participation aux prochaines élections législatives. Le but étant de déstabiliser « le parti et surtout son projet concernant le consensus national ». A l'adresse de l'assistance, il dira : « Soyez fiers de votre parti opposant qui offre à chaque fois à l'Algérie un diagnostic sur sa situation. Il offre au moment opportun les bonnes analyses sur ses multiples problèmes. Le cadre suprême de notre militantisme, c'est la pensée de Hocine Aït Ahmed. Celui qui envisage une solution sans le FFS et sans le peuple est dans l'erreur et se doit de revoir ses calculs ». Evoquant la loi de finances 2017, il a plaidé pour une « solution économique étudiée et consensuelle à laquelle prendront part tous les acteurs économiques en vue de sortir avec une stratégie économique alternative ». Le premier responsable du FFS a réitéré ensuite l'attachement du parti au projet de consensus national, « unique remède pour dépasser la crise ». Enfin, il a lancé un appel pour se mobiliser autour du prochain scrutin. « C'est un rendez-vous crucial devant consolider l'unité du pays », a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.