Etiquetage des produits originaires du Sahara occidental : les clarifications de la nouvelle Commission européenne    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    Tribunal de Bir Mourad Raïs : le Directeur général du groupe Ennahar placé en détention provisoire    USMA : Ardji ou Yaïche pour remplacer Zouari    MCA: La confiance sera renouvelée à Toual    "Le centre de décision ne se trouve pas chez le pouvoir formel"    Il y a deux ans, disparaissait Dr Laâziz Kessas    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    Le Galaxy Z Flip, le premier écran en verre pliable de Samsung    Opticharge, une nouvelle application mobile pour le transport de marchandises    Une expulsion et des interrogations    Plaidoyer pour un cadre juridique en faveur des start-up    La BM plaide pour un nouveau contrat social    HIRAK : quo vadis ?    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Le Président Tebboune accorde des entrevues à des médias nationaux et etrangers    Tunisie: Ennahdha soutient le gouvernement Fakhfakh, vote de confiance la semaine prochaine    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Erdogan menace la Syrie d'une opération à Idleb    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    «Par quelle main retenir le vent»    Karim Younès au rang de ministre d'Etat    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Madar joue la carte des «primes »    Qui pour driver l'équipe samedi ?    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le virus de l'argent en quarantaine !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Constantine: Saisie de plus de 1100 capsules de psychotropes    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    A la demande de la défense: Le procès Hamel reporté au 11 mars    Que serait le 7e art sans les artistes ?!    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Berraf dénonce un 'montage'    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De l'électricité à partir du renouvelable pour les agriculteurs du Sud
Le projet sera présenté devant le Parlement européen
Publié dans Horizons le 02 - 01 - 2017


Un groupe de travail composé d'experts nationaux a été installé récemment. Il s'est fixé pour mission d'élaborer un programme relatif à l'efficacité énergétique qui sera présenté, au cours du premier semestre 2017, devant le Parlement européen. Il se déclinera en deux grands projets dans le secteur des énergies renouvelables. Le président du groupe, l'expert international en énergie Toufik Hasni, a précisé que ces deux projets seront débattus au Parlement européen sous la tutelle des autorités algériennes et dans le cadre de la politique européenne de voisinage. « Le but est d'inciter les opérateurs économiques européens à investir et à financer des projets dans les énergies renouvelables dans notre pays », nous a-t-il confié. Ce groupe de travail a déjà défendu l'idée des deux projets devant la commission du Parlement européen le mois dernier. « Après que la commission a approuvé et adopté l'idée de projets, nous les présenterons devant le Parlement », a-t-il ajouté. Le premier projet consiste à financer, par l'Union européenne, l'interconnexion entre les réseaux d'acheminement d'énergie algérien et européen. Le deuxième projet est relatif à la production d'électricité à partir des gaz torchés pour le développement de l'agriculture dans le sud de l'Algérie. « Il est prévu de récupérer les gaz torchés actuellement gaspillés et l'hybridité solaire pour fabriquer l'électricité au profit de l'agriculture dans tout le Sud algérien », explique notre interlocuteur. Dans le contexte de valorisation des énergies renouvelables, le ministre de l'Energie, Noureddine Boutarfa, a annoncé dernièrement le lancement d'un appel d'offres national et international pour la production de 4.000 MW en 2017 à partir de sources renouvelables. La mise en œuvre du programme national de développement des énergies renouvelables prend forme. « Cet appel a de fortes chances d'aboutir à condition que le climat des affaires en Algérie soit plus favorable au développement des énergies renouvelables. Dans ce secteur, les investissements sont très lourds et exigent des garanties importantes », estime Hasni. Ce dernier fait remarquer que le programme national de développement des énergies renouvelables visant la production de 22.000 MW d'ici à 2030 est au ralenti à cause justement du climat des affaires qui ne facilite pas les investissements. « La dépréciation continue du dinar compte parmi les facteurs qui pourraient freiner ce type d'investissement. Mais cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de solutions. Ces dernières existent pour rassurer surtout l'investisseur étranger », soutient-il. Pour revenir à l'appel d'offres, Boutarfa a soutenu qu'il est exigé de l'investisseur de fabriquer localement une partie des éléments du dispositif transformant l'énergie renouvelable en énergie électrique. Il s'agit notamment des panneaux solaires.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.