Des cours sur la télévision publique à partir du 5 avril    Coronavirus : 986 cas confirmés, 83 décès enregistrés en Algérie    Real Madrid: son avenir, Modric a tranché    Kheddad a joué un rôle fondamental dans la bataille juridique du Polisario    Décès de Kheddad: un combattant infatigable pour les droits du peuple sahraoui    Biologie médicale: nécessité de création d'un réseau national de laboratoires accrédités    Benbouzid réitère "la gratitude" de l'Algérie à la Chine pour son aide face au Covid-19    Oran: fin de confinement au complexe des "Adalouses"    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Coronavirus : facilitations exceptionnelles à l'importation des matières premières nécessaires    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Vers une plus forte chute de la demande    Abdelhafid Benchebla. Boxeur algérien (91 kg) : «Mon rêve : décrocher une médaille aux JO et passer en professionnel»    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    "La reprise du Calcio ? Il est trop tôt pour prédire quoi que ce soit"    CSC : Les blessés se remettent sur pied    JS Kabylie : Solidarité avec le personnel médical    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Vers un nouvel ordre mondial    Appel à la libération des détenus d'opinion    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    Les f et les e 5, la theorie du 100e singe    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    El Kala: Un mandataire de poissons se fait subtiliser 32 millions de cts    Tébessa: Les panneaux publicitaires dans l'anarchie    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Prolongation de la suspension des vols jusqu'à nouvel ordre    L'ambassade de Chine en Algérie réagit    "Il y a quelques malades qui, symptomatiquement, sont bien"    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La poterie fait ses premiers pas
Après l'école de taille de pierres précieuses
Publié dans Horizons le 04 - 01 - 2017

Le développement du secteur de l'artisanat dans la wilaya de Tamanrasset se poursuit. Ayant pour objectif l'exploitation de toutes les matières premières existantes dans les régions du Hoggar et du Tidikelt, ce programme s'appuie principalement sur la formation pour améliorer les performances des artisans dans les différents créneaux. C'est dans ce contexte qu'a eu lieu la réouverture, il y a quelques mois, de l'ancien Musée de l'artisanat, transformé en centre de l'artisanat et dédié au développement de toutes les activités du secteur. La première formation initiée concerne la poterie à travers le traitement et la confection des objets à base d'argile locale.
« Il y a plusieurs types d'argile dans la région. A Tam, nous avons recensé 14 sortes sur la route de l'Assekrem seulement. A Tidikelt, il y a entre 6 à 8 sortes d'argile qui sont de très bonne qualité et qui peuvent être utilisés par les artisans dans la poterie », relève Mourad Saïdani, directeur de la Maison de l'artisanat et des métiers de Tam. Le premier programme de formation des artisans a concerné 12 jeunes filles, recrutées dans le cadre d'une coopération avec l'Agence nationale de l'emploi (Anem). Assuré par une formatrice ayant elle-même été formée dans le cadre de la coopération algéro-espagnole dans le domaine de l'artisanat, ce cycle de formation a déjà donné ses fruits à travers la fabrication et l'exposition des premiers modèles d'objets travaillés à base d'argile. « La première exposition a été organisée la veille de Ramadhan pour inciter les habitants de Tam à revenir aux traditions à travers l'utilisation de ces objets (tajines, couscoussiers, plats, assiettes ...). L'argile est une matière noble qui donne une plus grande saveur aux plats, notamment traditionnels », estime M. Saïdani.
Par ailleurs, l'école de taille de pierres a été dotée d'un nouveau siège, offrant ainsi un espace ouvert aux jeunes leur permettant de développer leur savoir-faire en la matière. « L'école est ouverte de manière permanente. Les inscriptions sont désormais ouvertes à tous les jeunes qui veulent apprendre ce métier puisque la formation sera assurée par les formateurs ayant bénéficié du cycle de formation dans le cadre du programme mené avec les Brésiliens », souligne le responsable. Après l'achèvement de la dernière partie qui concerne la formation de 20 formateurs dans l'artisanat minéral, cette formation sera couronnée par la mise en place de la première coopérative de promotion de la pierre du Hoggar après un cycle de perfectionnement au Brésil en 2017.
Outre les ateliers où sont exposés les différents matériaux utilisés dans le cadre de cette formation, l'école de taille de pierres comprend un espace d'exposition décoré par des... bouteilles de plastique. « C'est une opération pilote consistant en la récupération puis la transformation de 1.200 bouteilles en plastique pour ne laisser transparaître aucun aspect de cette matière », indique Saïdani. Une opération qui se veut comme une simple contribution à la préservation de la nature et de l'environnement. Sa réussite a incité les initiateurs à songer à la confection d'un projet de village artisanal à travers l'utilisation d'un million de bouteilles en plastique.
A cet effet, une demande pour l'octroi d'un terrain a été déposée au ministère et à la wilaya. « Le plan du village est réalisé et prendra la forme d'une grande bouteille mais nous avons aussi besoin d'une étude économique pour sa réalisation », observe Saidani, précisant que c'est une façon d'« inciter les gens à récupérer le plastique là où il se trouve ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.