Les listes des partis laminées    Rabah Karèche passera l'Aïd derrière les barreaux    Pour la libération des détenus    70% des projets parachevés ou en cours de réalisation    Les mises en garde de Tebboune    Prémices d'un retour à la case départ    Plus de 300 Palestiniens blessés à El-Qods    L'exécutif libyen insiste sur le départ des troupes étrangères    Election de Faouzia Boumaiza Mebarki à la tête du comité ad hoc intergouvernemental des TIC    Appel à plus de soutien aux réfugiés sahraouis    Retour de l'homme du professionnalisme    7 décès et 184 nouveaux cas    Les souscripteurs dans l'expectative    Vers l'examen de la modalité d'organisation des marchés de solidarité à longueur d'année    La mauvaise leçon    Convention de partenariat et de coopération entre le ministère des affaires religieuses et les SMA    Jean-Claude Fournier revient avec deux ouvrages historiques    "Comptabilité générale et analyse financière", de Mohamed Zaâtri    Réconciliation des téléspectateurs avec les productions algériennes    Impérative valorisation économique des sites et monuments archéologiques du pays    Les bienfaits des pruneaux sur notre corps    Education nationale: Calendrier des examens de fin de cycle pour les trois paliers    OM : La réponse d'Alvaro à Valbuena    Le Conseil de la Nation condamne les brutalités de l'entité sioniste contre les civils palestiniens à Al Qods    Faire des prochaines élections un "moyen pour le changement"    Bouira : Situation alarmante au barrage Koudiet Asserdoune    Ahmed Hafsi. Moudjahid à Skikda : L'humilité d'un brave    USM Alger: La confiance retrouvée    Zidane peste contre l'arbitrage    Salah vers le PSG?    Ibra sort blessé à 5 semaines de l'Euro    Une «révolution» à ne pas rater    800 commerçants réquisitionnés    Le Maroc intensifie la répression    Boukadoum s'entretient avec son homologue iranien    L'Iran confirme les pourparlers avec l'Arabie saoudite    La Seor perd 240 millions de dinars    Les prix restent stables    Les enseignants ne décolèrent pas    Un rêve entretenu pendant 20 ans    "Pourvoyeuse de nouveaux métiers et un gisement d'emplois"    La force est à la loi    Pour de la petite monnaie    Hirak : la nouvelle donne    «N'oublions pas l'ombre des massacres du 8 mai 1945»    «Je suis engagé pour mon devoir...»    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Boukhalfa Bacha n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La libraire Chaib Dzair fait sa rétrospective
ANEP
Publié dans Horizons le 04 - 01 - 2017

« La lecture ou le plaisir des livres ont toujours été rangés parmi les charmes d'une vie cultivée ; ils sont respectés et enviés par ceux qui s'accordent rarement ce privilège », phrase soutirée du livre de Lin Yutang, « L'Importance de vivre », paru en 1948. Nombreux sont les écrivains qui ont évoqué l'importance de lire, l'art de penser, de forger son expérience et surtout faire en sorte qu'il soit cet « ami précieux ». C'est le cas aussi de Sid Ali Sekhri, consultant à l'Anep qui, lors d'une conférence-débat sur les prospectives des évènements organisés par la librairie Chaïb Dzair, a appelé à lutter contre le concept d'une librairie figée et limitée à un simple acte commercial. Pour ce vieux routier de l'édition, il faut créer des espaces d'animation pour faire perdurer la vivacité des libraires, à travers des débats et des rencontres autour des livres. C'est dans ce sens qu'il a annoncé que l'éditeur public tiendra deux à trois fois par semaine des rencontres et des discussions avec des auteurs notamment. En guise d'argument, le modérateur de la rencontre cite les propos du quatrième calife, Ali Ibn Abou Talib : « L'encre des savants est plus précieuse que le sang des martyrs. »
Quel avenir pour la librairie à l'heure du numérique ? Sekhri regrette que les librairies soient, à ce jour, presque désertées. « Il est donc temps d'amorcer une réflexion sur le sujet », dit-il. Et de soutenir : « L'Internet prend une place de plus en plus importante mais disperse les rapports humains contrairement au livre qui épargne l'isolement. »
Bilan positif
Raison pour laquelle la librairie Chaib Dzair de l'Anep ambitionne d'« associer un programme, des idées et des animations passionnantes pour raccourcir le chemin entre le livre et le lecteur ». Dans sa rétrospective pour le dernier semestre 2016, un total de 70 animations ont été organisées. Les activités ont été réparties sur des ventes-dédicaces et des rencontres-débats autour de nombreux livres, entre autres « L'Emir Abdelkader et la moubayaâ », « L'Histoire 20 août 1955-1956 » avec l'historien, AbdelMadjid Merdaci, « Bab El Oued Histoire et Patrimoine » avec Cheikh El Mahroussa, « Histoire du théâtre algérien » avec Abdelhamid Rabia... Suivront d'autres présentations de livres tels « Assia Djebar, une figure de l'aube » récemment animée par Djouher Amhis-Ouksel.
Des hommages ont été également rendus à plusieurs musiciens, auteurs, écrivains et journalistes (Noureddine Nait Mazi , la jeune martyre Chaib Dzair, Kheireddine Amayer ». Par ailleurs, des lectures de textes ont fait le long de l'année objet d'animations avec des conteuses en langues arabe, française et tamazight. Pour 2017, le programme sera reconduit et plus enrichi en animations, autres références et hommages.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.