Réveil de la classe politique    En attente du feu vert des autorités pour la reprise    Mellal lâché par ses proches collaborateurs    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Arrestation de la directrice d'une résidence universitaire    3,5 sur l'échelle ouverte de Richter    Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Début de sprint pour l'OM    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    Baisse drastique des visas pour les Algériens    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fin de la grève des aiguilleurs du ciel français : Retour à la normale à l'aéroport d'Alger
Publié dans Horizons le 27 - 02 - 2010

Tout est rentré dans l'ordre dans le trafic de la compagnie Air Algérie. Les vols à destination ou en provenance de Paris reprennent leurs cours quotidien. Après quatre jours de perturbation dans le trafic causé par l'arrêt de travail des aiguilleurs du ciel des deux aéroports de Paris, la compagnie reprend le cours normal de ses destinations.
«Air Algérie a programmé quatre départs sur Paris. Deux sur Orly et deux autres à destination de Roissy Charles de Gaulle. Le même nombre de vols est prévu pour le retour », nous confie une responsable d'Air Algérie à l'aéroport d'Alger. Effectivement, les tableaux électroniques confirment les propos de notre interlocutrice.
Le tableau d'affichage annonce encore trois départs, deux sur Roissy Charles de Gaulle et le troisième sur Orly. Pour ce qui est du quatrième vol, il est déjà à Paris, puisqu'il a décollé à 11h 30 du matin. Même scénario sur les vols « arrivées ». Les premiers passagers en provenance de Paris sont déjà à Alger, l'avion de la compagnie Air Algérie a atterri à 10h40. D'autres vols devraient arriver à 13h30, 16h et 19h.
Idem pour Aigle Azur. La compagnie a assuré hier quatre navettes aériennes. Deux départs et deux arrivées. Le premier décollage a été effectué à 11h30 et le second à 13h. Pour ce qui est des arrivées, des atterrissages ont été prévus. Le premier à 12h30 et le second était prévu pour 15h. Concernant l'unique départ prévu hier par Air France à 13h15 il a été annulé. « A Paris, nos responsables ont trouvé une solution. Nos clients d'aujourd'hui (hier) vont rentrer avec la compagnie Air Algérie », souligne un agent d'Air France. La fin du débrayage des aiguilleurs du ciel de l'aéroport Orly et celui de Roissy-Charles-de-Gaulle va certainement effacer toutes les perturbations subies sur les lignes intérieures d'Air Algérie. Du côté des passagers, on parle peu de désagréments.
La majorité des personnes interrogées ont trouvé du plaisir à rester à Alger. C'est le cas de Katty une chirurgienne venue animer une conférence. « La grève des aiguilleurs m'a permis de connaître davantage Alger et de déambuler dans ces rues et de profiter de son soleil ».
Ahmed, jeune étudiant à l'université de Paris, maîtrise quand même son inquiétude. « Certes, j'ai profité de la visite familiale mais les conséquences arrivent par la suite. Je dois rattraper tous les cours que j'ai ratés tout en assurant mon travail de nuit ». Il y a également ceux qui ne sont même pas au courant de grève observée par les contrôleurs aériens français.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.