La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pharmacie
Elargir le système du tiers-payant
Publié dans Info Soir le 23 - 01 - 2010

Santé n Après l'intégration de l'hypertension artérielle, de l'asthme et de la maladie de Crohn dans le système du tiers payant, celui-ci a été élargi aux autres catégories d'assurés sociaux.
«Au 31 décembre 2009, plus de 2,4 millions de cartes ont été fabriquées pour plus de 5,5 millions de bénéficiaires et que plus de 4 000 officines pharmaceutiques utilisent le système Chifa dont le dispositif est appelé à se généraliser en 2011 », a affirmé jeudi à Alger, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, M. Tayeb Louh à l'occasion de la journée pharmaceutique nationale organisée par le Syndicat national des pharmaciens d'officine (SNAPO).
Il a ainsi insisté sur les réformes en cours dans son secteur en matière d'assurance maladie et la politique de remboursement du médicament, soulignant que ces réformes intègrent trois principaux axes, à savoir l'amélioration de la qualité des prestations, la modernisation ainsi que la préservation des équilibres financiers. A cet effet, le nombre de structures de la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) et de la Caisse nationale des non-assurés sociaux (CASNOS) est passé de 679 en 1999 à 1 116 en 2010, de même le système du tiers-payant qui permet de faire bénéficier 2 220 000 assurés sociaux en 2010 contre 600 000 en 2002.
Le nombre d'officines pharmaceutiques conventionnées a dépassé 8 600 en 2009 alors qu'il était de 2 773 en 2002. De son coté le secrétaire général du Syndicat national des pharmaciens d'officine (SNAPO), M. Messaoud Belambri, a indiqué que les pharmaciens d'officine étaient appelés à relever le défi de l'élargissement du système du tiers payant. Après l'intégration de l'hypertension artérielle, de l'asthme et de la maladie de Crohn dans le système du tiers payant, celui-ci a été élargi aux autres catégories d'assurés sociaux dans cinq wilayas pilotes, à savoir Boumerdes, Oum El-Bouaghi, Tlemcen, Médéa et Annaba, a dit M. Belambri. Ces nouvelles mesures, prises par la caisse nationale des assurances sociales (CNAS) dans le cadre de la modernisation, seront mises en oeuvre en vertu de la nouvelle convention conclue entre la CNAS et le SNAPO. Cette nouvelle convention vise à élargir le réseau des pharmaciens d'officine utilisant ce système. Concernant les nouvelles mesures prises par la CNAS au profit des pharmaciens d'officine, le secrétaire général du SNAPO a rappelé la réduction du délai de paiement des redevances des pharmacies de 30 jours à 15 jours, soulignant que le syndicat « demande de réduire ce délai à au moins 5 ou 7 jours ». L'intervenant a souligné que la CNAS s'était engagée en vertu de la convention avec le SNAPO à « payer les redevances à 100% même si le dossier administratif n'est pas complet ». L'élargissement du système du tiers payant nécessitera d'importants efforts de la part des pharmaciens d'officine en termes de stockage et de satisfaction de la demande dans des délais brefs. Il a, par ailleurs, affirmé que la CNAS avait mis à la disposition des pharmaciens d'officine des systèmes informatiques permettant de connaître les médicaments génériques et princeps et le prix de référence.
l Une étude sur le vignettage avec code-barres sera lancée au courant de l'année 2010 afin de remplacer le vignettage actuel. « Il n'est plus possible de continuer à utiliser le vignettage classique compte tenu de la modernisation qui touche le secteur de la Sécurité sociale », a affirmé M. Louh. Cette opération sera menée en concertation avec les autres secteurs concernés car il s'agit d'établir une réglementation avec les ministères du Commerce et de la Santé ainsi que les laboratoires et les importateurs de médicaments notamment. L'introduction du code-barres permettra plus de transparence, de contrôle et de rapidité dans le traitement des dossiers des assurés sociaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.