Belkecir risque le peloton d'exécution    Le procès de Baha Eddine Tliba reporté    ECOLE SUPERIEURE DE LA GN DE ZERALDA : Sortie de la 07ème promotion d'officiers    Affaire de l'enregistrement sonore: liberté provisoire pour Nassim Saâdaoui    Covid-19: 495 nouveaux cas, 364 guérisons et 11 décès    Quatre walis testés positif au coronavirus    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent le vaccin    Installation du nouveau président de la Cour de justice de Constantine    En attendant l'ouverture des plages, les estivants envahissent la Corniche oranaise    Les habitants de Jijel redécouvrent la splendeur de la nature loin des plages    REOUVERTURE DES MOSQUEES ET DES PLAGES : La wilaya d'Alger fixe le nombre    COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pléthore de modèles d'ici 2022    10 millions de ventes pour RAV4    Nouvelle initiative de l'opposition et de la société civile    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Approbation des propositions des ligues régionales    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Entretien par visioconférence du ministre du Tourisme avec l'ambassadeur émirati à Alger    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Ténès : Quel sort pour la station d'épuration des eaux usées ?    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Plaidoyer pour une révision des textes de loi: 1.537 incendies de forêts en deux mois    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouteflika-Benflis
Deux hommes, deux destins
Publié dans Info Soir le 20 - 04 - 2004

Parallèle Le sort de Benflis, présenté il y a quelque temps comme le successeur de Bouteflika à la magistrature suprême, a été scellé par le dernier scrutin présidentiel.
Hasard du calendrier ou ironie du sort : au moment où Abdelaziz Bouteflika, le grand vainqueur de la présidentielle, prête serment, ce lundi matin au Palais de nations, Ali Benflis, le malheureux candidat du 8 avril dernier, réunissait le Comité central du FLN à l?hôtel Sables d?or (Zéralda) pour lui remettre sa démission du poste de secrétaire général du FLN, selon des sources concordantes. C?est que le sort de Benflis, présenté il y a quelque temps comme le successeur de Bouteflika à la magistrature suprême, a été scellé par le dernier scrutin présidentiel.
Un scrutin dont les résultats ont consacré Abdelaziz Bouteflika président de la République pour 5 nouvelles années. Entre les deux hommes s?est installée une rivalité depuis que le FLN a revendiqué son indépendance vis-à-vis de toute partie lors de son 8e congrès. Ce congrès sera, toutefois, invalidé par la justice à la demande d?un nombre de militants dits «redresseurs» favorables à Abdelaziz Bouteflika. Aujourd?hui donc, Bouteflika entame son second mandat présidentiel, alors que celui qui était son directeur de campagne lors de la présidentielle de 1999 met fin à son mandat à la tête du FLN et peut-être même à sa carrière politique. Car il faut dire que sans le FLN, Benflis aura bien du mal à continuer son activité politique. Abdelhamid Mehri en sait quelque chose, lui, qui a été forcé à prendre sa retraite politique après avoir été évincé de la direction du FLN.
Selon certaines sources, Benflis s?apprête à partir en France pour se soigner, ce qui conforte la thèse de son prochain retrait de la vie politique. En revanche, la carrière de Bouteflika a encore de beaux jours devant elle.
Le président de la République occupera certainement le devant de la scène durant 5 années au moins. A 67 ans, il semble encore loin de la retraite. Ce qui n?est pas le cas de Ali Benflis, son cadet de 7 ans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.