Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie Poste
Les dernières heures de la grève ?
Publié dans Info Soir le 12 - 01 - 2013

Dénouement - Les postiers comptent reprendre demain le travail, nous ont-ils déclaré ce matin.
Cette décision reste néanmoins tributaire de la rencontre que le ministre, Moussa Belhamadi, a programmée avec les protestataires ce matin.
Cette rencontre tant attendue par les grévistes, est, selon certains initiateurs du mouvement, «porteuse d'une bonne nouvelle pour les usagers d'Algérie Poste. Si tout se déroule comme prévu, nous allons reprendre dès demain le travail», nous disent-ils. En outre, l'Ugta semble avoir reçu un véritable coup de massue, puisque cette organisation des travailleurs est accusée d'avoir trahi la confiance des postiers. C'est d'ailleurs presque un millier de travailleurs qui se sont regroupés sur l'esplanade de la Grande-Poste, ce matin, scandant des mots d'ordre dénonçant le doyen des syndicats, tels que «Bye bye l'UGTA. Bye bye Sidi Saïd». Au cours du rassemblement, certains travailleurs ont déchiré leur carte d'adhérents à l'Ugta et d'autres ont distribué des formulaires d'adhésion à une nouvelle représentation syndicale qu'ils ont dénommée le Syndicat national autonome des postiers (Snap). «Nous comptons mettre sur pied un syndicat autonome qui défend nos droits. Les anciens syndicalistes ont failli à leur mission. La plupart d'entre eux ont profité de leur statut pour bénéficier de promotion. Un vaguemestre est devenu, grâce à sa qualité de syndicaliste, chef de division avec un salaire mensuel qui dépasse 89 000 DA», diront des postiers grévistes. Par ailleurs, la direction générale, dans une note adressée aux travailleurs, porte à la connaissance de l'ensemble du personnel d'encadrement que l'indemnité d'expérience professionnelle sera incluse dans la rémunération du mois de février. L'octroi de cette prime, est-il écrit, sera calculé sur les modalités suivantes : 2 % de la partie fixe par année d'ancienneté dans le secteur et 1 % de la partie fixe par an hors secteur. Cette décision d'attribution est prise conformément à la résolution n° 25/11 du 23 octobre 2011, entrant dans le cadre de la refonte du statut des postes supérieurs, est-il précisé. «Ce n'est pas cette décision qui va nous faire changer d'avis, cette indemnité est un droit. Ce que nous revendiquons actuellement, c'est l'application de la convention collective, l'attribution du rappel gelé depuis 2008, l'avancement dans le grade, l'accès à la promotion, de la considération et l'amélioration des conditions de travail pour l'ensemble des travailleurs», précisent les grévistes. «Ce n'est plus le directeur qui mène les négociations, puisqu'il est le responsable du marasme des postiers, mais c'est le ministre Belhamadi que nous attendons. Il est le seul à pouvoir prendre réellement en charge nos revendications. Par ricochet, il est le seul à pouvoir aussi garantir la reprise du travail», ajoutent nos différents interlocuteurs parmi les initiateurs du mouvement de grève.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.