Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes et El Bakari    Tindouf: les postes frontaliers entre l'Algérie et la Mauritanie réceptionnés octobre prochain    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    L'université est un important allié pour réaliser la transition écologique et le développement durable    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Akim Zedadka confirme son départ de Clermont Foot    Rio Ferdinand évoque "une honte historique" au sujet de Mbappé    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Des mentalités à formater    Naftal: Appel à la révision de la marge bénéficiaire de l'entreprise    Risques d'incendies: Branle-bas de combat pour éviter le pire    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    La société civile en question    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    Les directeurs des CEM se rebellent    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Les dernières retouches    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Burkina : femmes à l'honneur au prochain Fespaco
Publié dans Info Soir le 02 - 02 - 2013


Le grand Festival du cinéma africain, dans sa 23e édition, mettra à l'honneur les femmes, qui présideront tous les jurys, ont annoncé les organisateurs. Le Fespaco, le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou projettera à partir du 23 février prochain près de 170 films d'Afrique et de la diaspora, dont une centaine en compétition dans les différentes catégories. Dans la section longs métrages, vingt films brigueront l'Etalon d'or de Yennenga, la récompense reine. Lors de la dernière édition, en 2011, le trophée avait été décroché par Pégase, du Marocain Mohamed Mouftakir. Le jury du long métrage sera présidé par la Française Euzhan Palcy, réalisatrice martiniquaise du célèbre Rue Cases-Nègres, et tous les jurys auront des présidentes venues du continent et de la diaspora, a souligné le patron du Fespaco, Michel Ouédraogo. «Les femmes ont porté le cinéma africain devant et derrière la caméra, mais l'Afrique le leur a mal rendu. Nous essayons de rétablir, sinon de corriger, une telle anomalie», a-t-il expliqué lors de la conférence de presse de présentation. Le Fespaco a été créé en 1969 par des cinéastes et cinéphiles africains. Il doit accueillir des stars de la musique, comme le Congolais Papa Wemba et des responsables politiques tels que la présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma. Invité d'honneur de cette édition placée sous le thème «Cinéma africain et politiques publiques en Afrique», le Gabon présentera une rétrospective de son cinéma en sept films. Le duo nigérian à succès Bracket assurera le concert d'ouverture au grand stade de la capitale burkinaise, et les stars ivoiriennes de Magic System feront la clôture.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.