LA CULTURE DU BON SENS    Les postiers poursuivent leur grève    Ministère de l'Enseignement supérieur: Alerte au piratage de données personnelles sur Facebook    La paix au Mali sabordée ?    Création d'un comité du LREM à Dakhla: Le gouvernement français «regrette», mais soutient le plan marocain    FAF - L'AG élective aujourd'hui: Charaf-Eddine Amara, oui, mais...    Ligue 1- Mise à jour: Un quatuor à la relance    FAF - Coupe de la Ligue: Un duel des extrêmes pour commencer    El-Bayadh: Flambée des prix    Education nationale: Débrayage annoncé des corps communs    Secteur urbain El Emir: Une tentative de squat d'un trottoir avortée    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Guelma: Hommage au chahid Souidani Boudjemâa    Abu Rudeineh appelle la communauté internationale à agir    Est-ce une nouvelle crise ?    Les premiers signaux d'un emballement social    Ça persiste à béjaïa    Les suggestions des opérateurs    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Pérez ne lâchera pas Hazard    176 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le Ramadhan entamé dans des conditions difficiles    Nomination des chefs de sûreté    Des partis à la recherche de candidats    Des soirées ramadhanesques presque normales!    Le nombre des demandeurs a doublé    Un dispositif sécuritaire spécial Ramadhan    6 éléments arrêtés et 15 casemates détruites    L'IPA annonce plusieurs nouveaux cas    Quand Goudjil séparait le bon grain de l'ivraie    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Ahmed Rachedi, conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    La leçon d'une vie    Une 93e édition avec des stars en chair et en os!    Soltana Khaya: ma lutte est celle de tous les Sahraouis    Algérie Poste : Poursuite de la grève (3e jour)    Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    La marche de la communauté universitaire empêchée    Les étudiants continuent de marcher    Des journalistes reviennent en... autostop !    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





7e art
Béjaïa, ville-cinéma
Publié dans Info Soir le 31 - 05 - 2004

Festival La capitale des Hammadites accueille, à compter d?aujourd?hui, la deuxième édition des rencontres cinématographiques.
cette manifestation est initiée par deux associations ?uvrant pour la promotion du 7e art et du ciné-club, à savoir Project?Heurts et Kaïna Cinéma.
Les journées cinématographiques, qui débutent ce jour, 30 mai, et se poursuivront jusqu?au 4 juin, s?annoncent denses et riches. Elles regroupent les professionnels ainsi que les amateurs du 7e art, de différentes régions du pays. On relève à titre d?exemple, la participation de Ahmed Béjaoui, Djamel Bendedouche et Boudjemaâ Karèche.
Cette manifestation s?articule autour d?ateliers de formation (work shop), dans lesquels de jeunes amateurs seront initiés à l?image. Il y aura également une série de projections de films documentaires de réalisateurs algériens. Les projections se feront à la cinémathèque de Béjaïa. En ouverture, il est programmé la projection en plein air du film Le peuple migrateur sur la place Gueydon. Des conférences-débats seront animées par des professionnels et amateurs de l?audiovisuel au Théâtre régional de Béjaïa. Il est à noter que ces rencontres verront la participation de jeunes réalisateurs spécialisés dans le court métrage. En effet, le festival accorde une place prépondérante aux courts métrages qui semblent prendre, ces dernières années, une certaine envergure car, à défaut de longs métrages, les jeunes réalisateurs, amoureux de l?image, exercent leur passion en réalisant des courts métrages avec des caméras vidéo, parce ne demandant pas de grands moyens techniques et financiers. Le court métrage remplace donc le long métrage. Il devient une pratique largement répandue, et il s?avère un autre véhicule de l?image, l?image d?Algérie.
L?objectif de ces rencontres cinématographiques consiste essentiellement à relier les différents chaînons de la production, à savoir les métiers du cinéma pour discuter sur les réalités du cinéma algérien, et aussi de mettre en place et en pratique de nouvelles méthodologies de travail et de nouveaux procédés de formation. Dans ce cadre et afin d?assurer des stages et de mener à bon terme les discussions, plusieurs professionnels français animeront des ateliers de travail. Des personnalités comme Nadira Aroudjoun, déléguée générale du festival du court métrage de Clermont-Ferrand, et Marc Rippol, résident du festival Rencontres cinématographiques d?Aix-en-Provence, et Michèle Driguez, régisseur du Festival international du cinéma méditerranéen seront présents.
Placées sous le générique «De l?éducation à l?image», ces rencontres cinématographiques de Béjaïa s?ouvrent sur un séminaire consacré à l?organisation des festivals de film ; ce séminaire a pour but d?aboutir à des propositions de stages individuels dans des festivals qui vont se dérouler en France. Par ailleurs, ce festival se veut d?abord «une approche prospective du cinéma algérien», il posera les différentes problématiques auxquelles ce dernier est confronté ; il vient définir des stratégies et des méthodologies afin de mieux approcher le cinéma, donc d?élaborer des solutions pour une bonne connaissance de l?image.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.