Production locale d'insuline: 50% des besoins nationaux couverts dès 2023    Commerce: 897 tonnes de bananes saisies en 11 mois    Partenariat algéro-américain pour la production de câbles électriques    Lutte contre le terrorisme: L'Algérie intensifie ses initiatives en Afrique    L'Allemagne face à son histoire    Pendules à l'heure africaine    ASO Chlef: L'entraîneur Lyamine Bougherara démissionne    Mondial foot 2022: le bal des nouveaux «hypocrites»    Ligue 2 - Centre-Ouest: Déplacement favorable pour l'ESM, les dauphins en péril    Tribunal de Dar El Beida: Ferhat M'henni condamné à la perpétuité    Ouargla: Cinq membres d'une même famille meurent asphyxiés    Biskra: 2,3 kg de cocaïne saisis    Xi Jinping a rencontré, hier, des dirigeants arabes    26000 combattants à réintégrer    Le président béninois appelle à une action concertée    Le récit d'un duel alimentaire    Loukal poursuivi encore pour «espionnage»    Les engagements de Bouslimani    Mercato, le rétropédalage    Début des travaux intérieurs    Nuit de peur à Oued Smar    Les jeunes du FFS reprennent le flambeau    Mobilisation autour de l'Etat national    «L'Algérie a dépassé l'étape critique»    Fauché par un train    Le «thon»...c'est de l'argent!    Tebboune «unit» l'Afrique    Zoom sur la Palestine et le Sahara occidental    Documentaire sur le moudjahid Ramdane Djamel    Des monologues présentés en «hors compétition»    M. Benabderrahmane reçu à Riyad par le président chinois    Le Président Tebboune appelle à poursuivre le combat contre la corruption    Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural reçu par le vice-président de la République de Côte d'Ivoire    Le FFS tient son 6e congrès national    Foot/ Ligue 2 : l'AS Khroub chute à Skikda, l'USM Annaba rejoint l'US Souf au 2e rang    Le renforcement des relations entre le Monde arabe et la Chine contribuera à l'émergence d'un monde multilatéral    Lamamra s'entretient avec le Commissaire aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l'UA    Coup d'envoi samedi de la 10e édition de la coupe d'Algérie de football des détenus    Pluies orageuses sur l'est du pays à partir de vendredi soir    Tribunal de Dar El Beida : le chef du mouvement terroriste "MAK" condamné à perpétuité    11e FICA: projection du long métrage "Argu"    Tamanrasset : importance des médias de proximité dans la transmission d'une information exacte    Lycée "Dar El Hirfi" de Dellys (Boumerdes): monument de la formation vieux de 140 ans    Le Président Tebboune préside la réunion de travail périodique au siège du MDN    Alfred Berenguer, l'Algérie au cœur    Le chemin est encore long    «Samahna si l'Hadj» !    Tebboune: «Je suis pleinement conscient des aspirations du peuple»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ouargla / Après la mort d'un Algérien tué par un Nigérien : Opération rapatriement des migrants
Publié dans Info Soir le 05 - 03 - 2016

Mesure n Des centaines de migrants africains ont été acheminés vers Tamanrasset en prévision de leur rapatriement, après des violences causées par la mort d'un jeune Algérien tué par un Nigérien.
Au moins 545 ressortissants de différentes nationalités africaines ont été transférés jeudi dernier de Ouargla vers le centre d'accueil de Tamanrasset pour être ultérieurement reconduits chez eux. Ces ressortissants, issus du Niger, de Gambie, du Sénégal, de Guinée, du Tchad, de Côte dIvoire et du Cameroun, dotés de ravitaillement de voyage, ont été acheminés à bord de douze bus, accompagnés d'un bus de réserve, en cas de panne, et de quatre camions pour le transport de leurs bagages. Diverses institutions ont été mobilisées pour superviser et encadrer cette opération, à savoir le Croissant-Rouge algérien, la Sûreté nationale, la Protection civile, la santé, l'administration locale et la Gendarmerie nationale. Un deuxième contingent, regroupant quelque 600 ressortissants de différentes nationalités africaines, installés dans les centres d'hébergement d'Ouargla et Touggourt, devra quitter Ouargla dans les prochaines 48 heures à destination du centre d'accueil de Tamanrasset, en prévision de son rapatriement, a affirmé le wali d'Ouargla.
Le transfert avait été décidé suite à une rixe qui avait éclaté entre des habitants du quartier Saïd-Otba et des ressortissants africains, suite à l'homicide perpétré le jour même sur un jeune de ce quartier périphérique d'Ouargla. L'auteur, un ressortissant africain (un Nigérien de 22 ans), a été arrêté deux heures après avoir commis son forfait, par les services de la police judiciaire qui ont passé au peigne fin les alentours du lieu du crime et sont parvenus à appréhender son auteur.
Le mis en cause a tenté, en dépit des traces encore visibles sur ses vêtements, de se cacher dans une zone isolée, non loin du théâtre du crime. Selon la police, le mis en cause s'était introduit le même jour dans un domicile au quartier Saïd-Otba, avant que la propriétaire des lieux ne découvre sa présence et lance des hurlements et cris de secours, entendus par la victime (B.A, 26 ans) qui est aussitôt intervenue pour immobiliser l'intrus, avant de succomber aux blessures que lui a causé ce dernier à l'aide d'une arme blanche. La mort du jeune a provoqué la colère et la consternation des habitants du quartier. Les migrants ont été transférés «pour les protéger des représailles et éviter tout dérapage», a soutenu le chef de la sûreté de wilaya. La ville d'Ouargla abrite un important centre d'accueil de migrants où 18 personnes sont décédées en novembre dernier à la suite d'un incendie d'origine accidentelle. Des milliers de migrants sont arrivés clandestinement ces dernières années en Algérie, principalement du Mali et du Niger. L'Algérie est devenue une destination privilégiée pour les migrants subsahariens, supplantant la Libye en proie au chaos.
Ces derniers, qui s'installaient auparavant dans la grande ville de Tamanrasset pour tenter de rallier l'Europe, sont désormais nombreux à s'établir dans le nord du pays.
On parle de plus de 7 000 Nigériens en situation irrégulière, dont une moitié de femmes et d'enfants, ont été reconduits vers leur pays en 2015 en vertu d'un accord entre Alger et Niamey.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.