Séisme à Mila: relogement bientôt de 184 familles sinistrées    Covid-19: au moins 721 902 décès dans le monde    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    Accidents de la route: 6 morts et 371 blessés en 48 heures    CORONAVIRUS : Djerad annonce l'ouverture des mosquées le 15 août    ALGERIE - FRANCE : Une écriture commune de l'histoire "n'est pas possible"    Dispositif sur l'ouverture "graduelle et contrôlée" des plages et des lieux de détente à partir de samedi prochain    Tenue dimanche de la réunion du Conseil des ministres    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    La part des problèmes et celle des priorités !    Les mains de l'intérieur !    Fermeture de près de 5 400 commerces à Alger    Arrestation d'une bande criminelle spécialisée dans la vente d'armes à feu et de munitions    27 migrants morts    5 août 1934 : du lieu-dit des pogroms au fantasme de la «tolérance»    Banni de Twitter pour antisémitisme, le rappeur Wiley défend ses publications    Moula Moula et d'autres contes, premier recueil du conteur Seddik Mahi    Hodeifa Arfi, 2e recrue    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    19 morts et 53 000 sinistrés    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    La soif à quelques kilomètres du barrage de Boussiaba    Amar Chouaki, nouveau directeur général    Mouad Hadded s'engage pour deux saisons    L'ES Sétif saisit la présidence de la République    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Judo : Mustapha Moussa nous a quittés    Le président Michel Aoun évoque «la négligence» ou «un missile»    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    El Tarf: Deux morts par noyade    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Egypte / 13 policiers tués : Attaque meurtrière dans le Sinaï !
Publié dans Info Soir le 20 - 03 - 2016

Violence n Cette attaque la plus meurtrière, depuis plusieurs mois dans cette zone, a été revendiquée par l'Etat islamique.
Treize policiers égyptiens ont été tués, hier samedi dans une attaque menée contre un point de contrôle de la péninsule du Sinaï, dans l'est de l'Egypte… C'est ce qu'a indiqué un communiqué du ministère de l'Intérieur parlant d'une attaque au mortier.
Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l'attaque, précisant qu'un kamikaze s'est fait exploser à bord d'une voiture piégée au poste de contrôle, qui a ensuite été attaqué par les djihadistes.
Cinq assaillants ont été tués dans des accrochages qui ont eu lieu près du point de contrôle après l'attaque, ont indiqué des responsables des services de sécurité. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis plusieurs mois dans le Sinaï, où la branche égyptienne du groupe djihadiste mène régulièrement des attentats contre la police et l'armée. Le ministère de l'Intérieur a précisé que l'attaque a eu lieu à un poste de contrôle près d'Al-Arich, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï. «Un obus de mortier a été tiré sur le point de contrôle de Safa (...) tuant 13 policiers», a indiqué le ministère. L'EI a, pour sa part, affirmé qu'un kamikaze, présenté sous le nom de guerre «Abou al-Qaaqaa l'Egyptien», a fait exploser une voiture piégée au barrage. «Le poste de contrôle a, par la suite, été pris d'assaut», a-t-il ajouté dans un communiqué publié sur internet, ajoutant avoir mené l'attaque pour venger «les musulmanes qui subissent des insultes aux points de contrôle». Selon les autorités, des centaines de policiers et de soldats ont été tués depuis 2013 dans des attaques djihadistes, essentiellement dans le Nord-Sinaï. Certains attentats ont également visé les forces de l'ordre au Caire et dans le Delta du Nil. Ces attentats sont quasi-systématiquement revendiqués par la branche égyptienne de l'EI, «Province du Sinaï».
Les djihadistes de l'EI avaient en outre revendiqué la responsabilité du crash d'un avion de touristes russes qui s'était écrasé le 31 octobre dans le Sinaï, tuant les 224 personnes à bord. Ce qui avait provoqué le gel des vols provenant de Russie vers ce pays. L'Egypte avait reconnu fin février la thèse de l'attentat après l'avoir réfutée pendant près de quatre mois. A la mi-novembre, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé qu'une bombe était à l'origine du crash. Le drame de l'avion russe a été le coup de grâce pour le tourisme, secteur-clé de l'économie égyptienne en pleine crise en raison de l'instabilité et les violences politiques qui secouent le pays depuis 2011. Mercredi passé, le ministère égyptien des Affaires étrangères avait indiqué que les vols russes vers l'Egypte pourraient reprendre prochainement. «Après les rencontres avec les responsables russes, tous les indicateurs montrent que nous sommes dans la dernière étape des procédures techniques (...) pour une reprise des vols russes vers l'Egypte», indiquait le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.