JUSTICE : Le RCD appelle à juger Bouteflika    FAUTE DE CANDIDATS, LA PRESIDENTIELLE ANNULEE : La présidence de Bensalah prolongée    Nouvelles nominations à la tête de Sonelgaz, l'EPTV, l'ANEP et l'ARAV    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Programme de classification et de restauration    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Chelsea : Lampard pour remplacer Sarri ?    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Augmentation des tarifs de l'électricité : Peut-être en 2017
Publié dans Info Soir le 15 - 06 - 2016

Clarification n Le nouveau ministre de l'Energie, M. Bouterfa, a exclu pour cette année l'éven-tualité d'une hausse des tarifs des produits énergétiques.
«Toute augmentation des prix de l'énergie fait appel également à d'autres conditions, dont la préservation du pouvoir d'achat». «Il y a déjà eu une augmentation des produits énergétiques (gaz, carburant, électricité) Et c'est fini pour 2016». C'est ce qu'a lancé, hier, le ministre de l'Energie, Nourredine Bouterfa, en marge de sa première visite de travail effectuée au niveau de 7 communes de la wilaya de Tipasa sous sa nouvelle casquette. Pour rassurer, le ministre a rappelé que la loi ne permet qu'une seule augmentation par année, «il n'est donc pas question de parler d'augmentation cette année. Maintenant il faut attendre les résultats de ces augmentations et voir leur impact. L'entreprise ne peut décider seule des augmentations. Elle se basera sur une étude d'abord avant de décider. Le régulateur a également son mot à dire», a-t-il lancé à la presse «ce n'est pas le moment d'une hausse des tarifs. En 2017, on verra sur la base des rentrées des entreprises» trouve-t-il. Selon le premier responsable du secteur, toute augmentation des prix de l'énergie fait appel également à d'autres conditions dont la préservation du pouvoir d'achat. Toutefois, il a également rappelé que le citoyen a bénéficié pendant 11 ans d'un blocage des tarifs, «mais avec cette conjoncture, il faudra que tout le monde s'implique pour aider le pays. Et chacun doit savoir comment gérer sa consommation en énergie électrique», a-t-il souligné. Concernant l'approvisionnement en gaz naturel, notamment au niveau des zones reculées, le ministre a souligné qu'il est actuellement de 47%. Il atteindra, selon lui, les 70% d'ici à la fin de l'année, avec l'amélioration des services et pour en finir avec le butane. La moyenne nationale tourne autour de 57%. C'est l'une des plus élevées au monde et peu de pays ont ce taux-là», a-t-il fait savoir. Le ministre s'est engagé à développer les énergies renouvelables pour atteindre d'ici à la fin de la saison estivale 320 Mw à exploiter en Algérie. Concernant sa feuille de route pour le secteur, Bouterfa n'a pas donné de réponse, puisqu'il est nouvellement installé au poste. «J'ai ma méthodologie. Tant que je n'ai pas étudié, je ne parle pas» s'est-il contenté de répondre. Concernant la wilaya de Tipasa, le ministre a assisté au coup d'envoi de l'approvisionnement en gaz naturel au profit de 4 communes rurales. A savoir Gouraya (1260 branchements), Messelmoun (1137), Hattatba (177 aux Hay Tayeb Djourlani, Nessah et Kherroub) et Chaiba (550 à Barbissa). Soit 3124 branchements réalisés sur un total de 7240 prévus.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.