Le Bouclier de l'UNOA décerné au Président de la République    Le secteur de la communication œuvre à améliorer la communication institutionnelle    Les pouvoirs publics s'emploient à créer un climat attractif pour l'investissement empreint de confiance    Agressions sionistes à Jénine : session à huis clos au Conseil de sécurité de l'ONU    L'Algérie condamne le massacre commis par l'armée d'occupation sioniste dans le camp de Jénine    CHAN-2022 (1/4 de finales) : "Il faut être fort pour battre le Ghana"    CHAN-2022 (Quarts de finale) - Algérie - Côte d'Ivoire (1-0) : Les Verts au bout du suspens    Des pluies orageuses et chutes de grêle sur le Nord du pays jusqu'à samedi    Décès du moudjahid Zerdoumi Salah: M. Rebiga présente ses condoléances    Grève des services d'assistance à l'aéroport de Milan: le vol d'Air Algérie pourrait connaitre des perturbations vendredi    CHAN 2022/quarts de finale: Sénégal- Mauritanie: "Nous sommes déterminés à gagner"    Beni-Abbes: Merad rencontre des représentants de la société civile    El Tarf: première tranche de plus de 3 milliards DA allouée à la réalisation de 45 opérations de développement    Des cartes prépayées pour acquérir les produits Naftal en mars prochain    Biskra: Belmehdi présente ses condoléances à la famille du défunt Cheikh Abdelkader Othmani    Le Chœur de l'établissement Arts et Culture chante l'Afrique    Lila Borsali présente à Alger son spectacle "La conférence des oiseaux"    Ce cancer financier qui mine l'Algérie    Maroc: appel de soutien et de solidarité pour la libération des prisonniers politiques et des journalistes    Le revers et ses travers !    Diplomatie: Intenses activités pour régler la crise libyenne    Ils seront installés par la Sonelgaz: Des détecteurs de monoxyde de carbone gratuits pour les ménages    Projet de loi sur les stupéfiants et les psychotropes: Le SNAPO se réjouit de l'aboutissement du dossier    Trois individus arrêtés pour vol de bijoux    Tlemcen: Des réaménagements pour le futur pôle urbain    Culture et savoir-vivre    Initiatives et audaces ! Le mot d'ordre du Président aux walis    Demain à 17h00: Algérie-Côte d'Ivoire: Les Verts pour un billet au carré d'as    Demain à 20h00: Sénégal-Mauritanie: Une affiche alléchante    Moi, Roberte Thuveny et le rêve algérien de mon père    DE L'ESPRIT TRIBAL    Conseil des ministres: Trafic des psychotropes et asphyxie au monoxyde de carbone au menu    Pure idiotie    Maroc-Israël: Les manœuvres et le chantage de Rabat    Tlemcen: Le tribunal de commerce spécialisé et son président installés    Algérie, France et l'atout de savoir s'écouter    A toutes fins utiles    L'Algérie affrontera la Côte d'Ivoire en quarts de finale    Trafic difficile sur plusieurs axes routiers    Mise en garde de la Protection civile et du ministère de la Santé    Comment comprendre et faire comprendre le football    Le Général d'Armée Chanegriha en visite officielle en France    Le Président Tebboune réserve un accueil solennel à la présidente du Conseil des ministres italien    Le Burkina Faso demande le départ des troupes françaises dans un délai d'un mois    Une ONG marocaine salue l'adoption d'une résolution sur la liberté de la presse au royaume    Ouargla Pour le développement    Fatima-Zohra Hadj Ahmed expose ses photographies de La Casbah    Visite des monuments et sites archéologiques d'Annaba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



tragédies D'hier et d'aujourd'hui : Les 28 tués de Brabant wallon 23e partie
Publié dans Info Soir le 18 - 05 - 2017

Résumé de la 22e partie n En 1987, alors en détention, Van Deuren avoua devant le directeur de prison et une assistante sociale sa participation à l'attaque de l'armurerie Dekaize.
Il ne fut pas pris au sérieux. La mort de Van Deuren est demeurée inexpliquée. Tué car il en savait trop sur les tueurs ? Autre piste : l'affaire Astérix. En 1988, un magistrat de Charleroi reçut un rapport qui avait transité, deux ans durant, par les Parquets de Nivelles et de Bruxelles. L'importance du rapport semblait avoir échappé à tout le monde. Durant l'année 1984, un certain «Astérix» affirma que le chef des tueurs était un gendarme prénommé Dany. On pense immédiatement à Madani Bouhouche qui se faisait appeler Dany. Le dénommé Dany fournissait les tueurs en armes et les rémunérait avant de les exfiltrer vers la Légion étrangère. Les attentats auraient été commandités par une société américaine concurrente de Delhaize et chaque tueur aurait reçu l'équivalent de 15 000 euros actuels.
Etrangement, Astérix affirma qu'un Sud-Américain travaillant pour la FN allait être assassiné car la bande du Brabant ne lui faisait plus confiance. En cette année 1984, personne n'avait encore entendu parler de Bouhouche ni de Juan Mendez.... Astérix fut assassiné le 22 janvier 1985, quelques jours après Mendez, et selon un modus similaire : abattu dans sa voiture de plusieurs balles dans la tête.
Le vrai nom d'Astérix était François Ertrijckx. On ne lui connaissait pas d'ennemis et son meurtre demeura inexpliqué. Une autre hypothèse fut avancée : des mercenaires auraient constitué une réserve de main-d'œuvre spécialisée pour d'éventuels commanditaires. La Cellule Brabant Wallon n'a jamais cru à l'implication de mercenaires dans les tueries même si le profil psychologique de tels hommes pouvait correspondre aux tueurs : maniement des armes, froideur, organisation... Un mercenaire français du nom de Jacques Lafaille attire ainsi particulièrement l'attention. Adepte des hold-up dès 1979, l'homme était de grande taille et utilisait des masques de carnaval. En 1982 et 1983, l'homme utilisait une Golf GTI. Il fut détenu en France entre novembre 1983 et juillet 1985, période de silence des tueurs du Brabant.
A suivre


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.