JUSTICE : Le RCD appelle à juger Bouteflika    FAUTE DE CANDIDATS, LA PRESIDENTIELLE ANNULEE : La présidence de Bensalah prolongée    Nouvelles nominations à la tête de Sonelgaz, l'EPTV, l'ANEP et l'ARAV    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Real Madrid : Un énorme coup dur pour Zidane dans le dossier Hazard ?    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Programme de classification et de restauration    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Naples a refusé une énorme offre pour Koulibaly    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    L'intimidation n'a pas payé    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : Fin de la campagne «Octobre rose» : Diagnostic : le cancer avance
Publié dans Info Soir le 31 - 10 - 2017

Constat - Certains jeunes étudiants ont été «choqués» d'apprendre que l'homme peut lui aussi avoir le cancer du sein.
Plusieurs cas de cancer du sein chez la femme et l'homme sont sans cesse enregistrés, d'où la nécessaire implication du médecin généraliste et de la sage-femme pour la prévention.
En marge de la clôture hier du «Mois rose» dédié à la sensibilisation et la lutte contre le cancer du sein, les membres de l'association locale de la wilaya de Tipasa de sensibilisation sur le cancer du sein ont été fermes : devant la croissance en flèche du nombre de nouveaux cas, les médecins devraient s'impliquer massivement au même titre que les sages-femmes. «Toute sage-femme devrait faire un effort et ausculter ses patientes et examiner leurs seins. Celles-ci viennent pour la contraception, le suivi gynécologique et pour l'accouchement.
Idem pour le médecin généraliste. Souvent la femme déclare qu'elle ne peut le faire elle-même», a insisté hier Zahia Tertag, sage-femme à l'hôpital Sidi Ghiles (Cherchell), membre de l'association El Amel de Tipasa, en marge d'une journée de clôture du Mois rose au sein de l'Ecole des hautes études commerciales (Ehec) de Koléa.
L'homme lui aussi devrait être ausculté, selon les membres de la présidence de ladite association. le Dr Bordja souligne que lors des quatre dernières années, on constate une grande prise de conscience. Elle appelle, toutefois, à une prise en charge adéquate des malades «faute de moyens financiers, certaines malades vont chez le privé ou se déplacent vers le Sud pour des séances de radiothérapie et pour se rendre dans un centre d'imagerie.
Elles se lassent et on les perd de vue, et ensuite elles se retrouvent à un état très avancé de la maladie», se désole-t-elle. Notre interlocutrice se dit surprise de constater une recrudescence du cancer du sein chez des femmes âgées de moins de 28 ans. «Auparavant, nous avions des sujets âgés de plus de 45 ans. Et là, on se retrouve avec des cas de moins de 25 ans. Raison pour laquelle, nous axons notre action sur les universités et les centres de formation professionnelle publics et privés. Même les établissements secondaires seront touchés», nous a indiqué Fatiha Belaid, membre de l'association.
L'association suit quelque 200 malades inscrites. Elles bénéficient, selon elle, d'une prise en charge médicale et psychologique. Le médecin de l'Ehec, le Dr Zaidi insiste sur l'autopalpation du sein par les jeunes filles. Les étudiantes ont difficilement été convaincues d'assister à la journée de sensibilisation. Mais, d'autres ont été ravies de voir ce type d'initiatives. Ahlem de Batna semblait très intriguée et même anxieuse. «Je suis là au premier rang car un nombre important de membres ma famille a eu le cancer, et beaucoup en sont morts. Je veux savoir comment éviter cette maladie et la prévenir», nous a-t-elle lancé d'une voix cassée. Certains jeunes étudiants ont été pour leur part «choqués» d'apprendre que l'homme peut lui aussi avoir le cancer du sein.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.