Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Grain magique»
Le festival des conteurs
Publié dans Info Soir le 08 - 02 - 2005

Evénement La coordination du théâtre de Draâ Ben Khedda (Tizi Ouzou) a annoncé la création d'un festival international des arts du conteur.
L'annonce de la création de ce festival intervient à l'issue d'un cycle de formation de conteurs amateurs, avec la participation d'encadreurs professionnels relevant de la Fondation des arts du conte de Grenoble (France) et qui s'est déroulé du 30 janvier au 5 février dernier à Tizi Ouzou.
Le directeur de la coordination du théâtre de Draâ Ben Khedda, Tayeb Benamar, a précisé que ce festival, le premier du genre, qui se déroulera du 20 au 30 juillet prochain à Draâ Ben Khedda ainsi qu'au niveau de plusieurs wilayas du pays et qui portera le nom de «Grain magique», sera une occasion pour rendre un vibrant hommage à l'écrivaine et conteuse Taous Amrouche, créatrice du conte dont le festival porte le nom.
M. Benamar, qui est lui aussi conteur et journaliste, a souligné que le festival sera «un espace ouvert au verbe et au conte oral qui fait partie de la mémoire collective et du patrimoine immatériel des pays du Maghreb arabe, de la Méditerranée et du monde entier».
M. Benamar prévoit une forte participation des conteurs professionnels et amateurs à ce festival, qui contribue à la réhabilitation de la profession de conteur ou «goual», qui a disparu des esplanades des marchés, des places publiques, des cafés et des colonies de vacances.
Il a souligné, par ailleurs, l'intérêt accordé par la nouvelle génération à «ce genre littéraire si particulier puisé de la culture algérienne», citant l'exemple de certains jeunes de différentes régions du pays, qui ont contacté la coordination du théâtre de Draâ Ben Khedda pour s'inscrire au cycle de formation. Une trentaine d'entre eux, originaires des wilayas de Tizi Ouzou, Sétif et Béjaïa, ont été sélectionnés, car ayant «fait montre d'un talent artistique dans la narration du conte». La formation des stagiaires a été dispensée par des conteurs professionnels venus du monde arabe et de France. Le conteur Saïd Ramdane, qui a représenté l'Algérie en 2003 en France, a souligné que ce cycle de formation a permis à la jeune génération de s'imprégner du métier de conteur, «qui enrichit l'imaginaire de l'enfant, ravive ses sens, pour connaître le monde extérieur et construire sa personnalité». Le patrimoine culturel immatériel du conte en Algérie, a-t-il ajouté, «est très riche et nécessite une recherche et une transcription scientifique, en vue d'en faire bénéficier la génération future, car étant un outil pédagogique qui a démontré son efficacité quant à l'ancrage des valeurs des nations civilisées».
Enfin, le conteur et jazzman marocain, Hamed Bouzine, a mis, de son côté, mis en exergue la force de la magie du conte, reflet de la conscience collective, qui a permis une évolution du comportement des individus au sein de la société amazighe et targuie, eu égard à la place privilégiée qu'occupe le conteur dans ces sociétés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.