Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Les flammes de la passion    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La colère populaire se propage
Les élus locaux discrédités
Publié dans Info Soir le 16 - 09 - 2003

Ras-le-bol Depuis le début de cette semaine plusieurs mouvements de protestation ont été signalés dans de nombreuses communes et localités du pays.
L?exaspération et le désenchantement populaire se manifestent de plus en plus, c?est même très en vogue depuis les événements de Kabylie. Il suffit juste d?une étincelle, d?une lacune, qui pouvait passer inaperçue autrefois, pour que les citoyens crient, envahissent la rue et manifestent violemment leur amertume. En effet, avant-hier, dans le hameau Zaouïa, situé à Azzaba, une centaine de personnes environ ont obstrué la RN 3, reliant cette localité à Skikda. Cette manifestation est intervenue à la suite d?un accident mortel, une vieille femme a été violemment percutée par un tracteur. La population est sortie en masse pour, en bloquant la ciculation routière, réclamer la réalisation de ralentisseurs, afin d?éviter de pareil drame.
A Bordj Bou-Arréridj, les habitants du village de Guemmour, commune d?El-Annasser, située à plus de 30 km de l?est de chef-lieu de la wilaya, ont, durant la nuit de dimanche à samedi, bloqué la ligne de chemin de fer reliant l?est au centre du pays et longeant le village, pour protester contre l?immobilisme des élus locaux. Les habitants dénoncent le manque de transport scolaire. Ils se sont soulevés notamment contre le retard monstre accusé dans la réalisation du projet d?alimentation du village en gaz naturel et d?un CEM. Les responsables locaux se sont engagés à procéder à la réfection de la route reliant le village au chef-lieu de la commune.
Les citoyens du village Saïd Abid, à 5 km à l?ouest de Bouira, ont barricadé, samedi dans la soirée, la RN menant vers Aïn Bessam pour protester contre la distribution des 100 logements évolutifs, jugée «partiale et injuste» par des dizaines d?habitants du village.
Ces derniers ont envahi la route dès l?affichage des listes des bénéficaires et n?ont accepté de la rouvrir qu?après des négociations prolongées avec l?officier de la Gendarmerie nationale. Il est à souligner que trois ans après la réception du projet, les citoyens attendent encore leur appartement. Des lenteurs administratives qui ont suscité colère et dégoût. Certains ont même affirmé que près de 48 personnes seulement sont originaires du village. A Chabet El-Ameur, à Boumerdès, les citoyens ont procédé à la fermeture de la mairie, dont ils accusent les élus d?incurie et de laxisme. Des centaines de citoyens ont chassé des agents communaux visant des indus élus qui auraient participé à une véritable opération de sabotage concernant les aides aux sinistrés, à savoir l?octroi en deux tranches de chèques de 20 millions de centimes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.