Sabri Boukadoum fait le ménage au MAE    Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Les événements d'El-Guerguerat, un "manquement" du Maroc à son obligation de ne pas entraver le processus de règlement onusien    VIOLENCE A L'EGARD DES FEMMES : Le CNDH appelle à davantage d'efforts    KHENCHELA : Raccordement "prochain" de 450 foyers au réseau de gaz    Projet de loi sur la lutte contre l'enlèvement: des membres du Conseil de la nation saluent la teneur du texte    MASCARA : Deux arrestations et saisie d'hallucinogènes    Décès de Saïd Bouhadja: Chanegriha présente ses condoléances à la famille du défunt    Le DGSN évoque avec l'ambassadeur suisse la coopération dans les domaines de police    L'APLS mène des attaques intenses sur des positions marocaines pour le 12e jour consécutif    Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison    LDC : Le programme de ce mercredi    FIFA Best : Les 5 nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Yacine Mebarki Condamné à un an de prison    Le moudjahid et ancien président de l'APN Said Bouhadja n'est plus    Déjà en phase de modernisation    Un scooter propre et innovant    Escapade dans le monde des SUV    Numérisation en cours    Des marchés couverts désertés par les commerçants et la clientèle    Covid-19 : tout sur les tests de dépistage    Vous parlez au nom de qui ?    Maïssa Bey sur les traces d'Amara Lakhous    Dans le Sud irakien, le narguilé, c'est l'affaire des ébénistes    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Des agriculteurs bloquent le lancement des travaux    Qualification de huit nouvelles recrues    Les civils piégés à l'approche de la bataille de Mekele    Les banques publiques difficilement vendables    Renvoi du verdict au 8 décembre prochain    Liberté pour Yacine Mebarki    Le sujet qui fâche    EN U20 : Un stage d'une semaine à Sidi Moussa    Timimoun : Des chercheurs préparent un sommet des oasis en 2021    Le Mouloudia d'Alger à pied d'œuvre au Bénin    USMBA – RCR : Treize joueurs qualifiés par la LFP    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Les facteurs dopants    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Gestion de la situation sanitaire, AEP, prévention contre les inondations: Djerad préside une réunion des walis    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    Le tourisme grand perdant    La DGSN rappellel'obligation du port du masque en voiture    Lancement fin novembre des travaux de réalisation de 140.000 logements    Macron provoque la tempête !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une unité de fabrication d'éoliennes en projet
Le Groupe public Mécanique investit dans les EnR
Publié dans La Tribune le 25 - 01 - 2016

Cinq nouveaux projets industriels dans les domaines de la fonderie, de l'énergie éolienne, des forages et de la voirie, ainsi que des vannes pour le secteur des hydrocarbures sont en phase de maturation par le Groupe public Mécanique. Ces projets, selon le P-dg du groupe industriel public, Bachir Dehimi, s'inscrivent dans le cadre du nouveau plan d'action 2016-2022 dudit groupe.
Le premier projet, en négociation entre trois partenaires, est celui d'une nouvelle fonderie qui sera installée à Constantine, d'une capacité de 14 000 à 15 000 tonnes/an dont une partie sera destinée à l'export. Il sera réalisé selon la règle 51/49% régissant l'investissement étranger en Algérie, par Etrag (une des filiales du groupe algérien) et le constructeur américain de tracteurs Massey-Ferguson ainsi que d'un fondeur mondial en tant que partenaire technologique. Une partie de la production de cette unité sera destinée pour satisfaire les besoins des usines de tracteurs Massey-Ferguson (2 000 unités/an), à Constantine, et des moteurs Mercedes-Benz dans la même ville (25 000 unités/an), tandis que le reste sera exporté vers les usines du constructeur américain implantées à travers le monde. «L'avantage de ce projet est que nous allons le réaliser en partenariat avec un client qui va acheter nos produits, qui est Massy-Ferguson, ce qui signifie que nous devons répondre à ses exigences en matière de la qualité», avance M. Dehimi.
Dans le domaine des énergies renouvelables, un créneau dans lequel le groupe compte investir pour la première fois, il est prévu la réalisation d'une unité de fabrication d'éoliennes d'une capacité de 3,6 mégawatts, sachant que chaque éolienne représentera l'équivalent des besoins de consommation en énergie électrique de 20 000 habitants. A cet effet, un contrat de joint-venture sera signé prochainement entre Poval (filiale du groupe public) et un partenaire finlandais et, éventuellement, un deuxième partenaire étranger. Ce projet devrait être installé à Berrouaghia ou dans une autre ville des Hauts-Plateaux.
Par ailleurs, le Groupe mécanique va investir dans la fabrication des vannes destinées au secteur des hydrocarbures en partenariat avec le leader français Valco Malbranque, avec qui le protocole d'accord a été signé en octobre dernier à Paris. «Les partenaires travaillent actuellement sur le pacte d'actionnariat et le business plan», précise le même responsable selon lequel le contrat de joint-venture pourrait être signé avant fin juin 2016.
Quant au 4e projet, il concerne la fabrication des matériels de voirie à travers un partenariat devant réunir sa filiale Magi, le groupe Snvi et l'entreprise portugaise Galucho, à travers une société mixte qui devrait être créée durant le premier semestre 2016. Les bennes qui seront produites à Rouiba seront destinées à équiper les camions sortis des chaînes de montage de la Snvi et, éventuellement, les anciens camions nécessitant une réhabilitation.
Le 5e projet prévu porte sur la fabrication d'outils et d'appareils de forage pour les secteurs de l'hydraulique, de l'énergie et des mines. Un prototype a déjà été produit mais le groupe souhaite trouver un partenaire étranger pour une meilleure maîtrise technologique. «Si nous ne trouverons pas de partenaire, nous étudierons ce que nous pourrons faire avec Sonatrach pour la réalisation de ce projet», a indiqué M. Dehimi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.