Real Madrid-Valence : Les compositions d'équipes    LA FRANCE COINCEE PAR LE NOUVEAU PRESIDENT ALGERIEN : Les temps de Papon sont révolus !    La préservation du mausolée royal Imedghassèn, responsabilité de tous    «Aucune violence contre les manifestants du hirak à Oran»    Liban : consultations parlementaires lundi pour choisir un nouveau Premier ministre    Saisie de 7.215 comprimés psychotropes    SIRAT (MOSTAGANEM) : Une unité de transformation de plastique ravagée par le feu    LA WILAYA A ECHAPPE A UNE FORTE PRESSION DURANT L'ETE GRACE AU MAO : Gaspillage d'eau potable à Mascara    SOVAC dément avoir été suspendu par Volkswagen    LOGEMENTS LPA A ORAN : La longue attente des souscripteurs    SIDI BEL ABBES : 942 infractions et retrait de 492 permis de conduire    GAID SALAH AFFIRME : Tebboune est apte à mener l'Algérie vers un avenir meilleur    Mohamed Yamani annonce son retrait du mouvement sportif national    Coupe arabe/MCA-Al-Quwa Al-Jawiya: le "Doyen" vise les quarts sur fond de crise    Soutien au peuple sahraoui: le Polisario salue la solidarité de la société civile belge    Tunisie: difficulté à former un nouveau gouvernement, les partis divisés    Le service VTC Yassir au cœur d'une polémique    Pas de grands changements en décembre    L'épilogue, ce lundi !    Le RCD dénonce, le TAJ et l'ANR s'en félicitent    Boris Johnson veut faire le Brexit et rassembler le pays    Poursuite du démantèlement du régime d'Al-Bachir    Quel sort pour le FLN ?    Le mouvement associatif s'impatiente et interpelle le P/APW    Arrestation de 2 dealers recherchés à El Kala    Cake aux thon et câpres    Quelque 5 000 fonctionnaires régularisés    ACTUCULT    Projet de traduction de plusieurs textes de la littérature populaire    L'exil et l'histoire, de l'Algérie au Moyen-Orient    Des souverains et chefs d'Etat félicitent le président élu Tebboune    Dialogue, constitution, loi électorale: Tebboune dévoile ses priorités    Entre 4 et 6 nouveaux cas d'hépatite A chaque jour: L'hygiène et l'eau des colporteurs pointés du doigt    WA Tlemcen: Tout est rentré dans l'ordre    L'Algérien Ryad Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    Inscription de la musique gnaoua    Une statue de Ramsès II retrouvée près de Memphis    La journée décisive du jeudi 12 décembre    Publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le pétrole remonte et renoue avec la tendance haussière
Après l'accord de principe entre Riyad et Moscou sur la réduction de l'offre jusqu'en 2018
Publié dans La Tribune le 16 - 05 - 2017

Les prix du pétrole grimpaient, hier, en cours d'échanges européens, les deux plus grands producteurs mondiaux, la Russie et l'Arabie saoudite, s'étant accordés pour réduire leur production jusqu'en 2018. Le baril de Brent de la mer du Nord, référence européenne, pour livraison en juillet valait 52,40 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,56 dollar par rapport à la clôture de vendredi.
Les prix du pétrole grimpaient, hier, en cours d'échanges européens, les deux plus grands producteurs mondiaux, la Russie et l'Arabie saoudite, s'étant accordés pour réduire leur production jusqu'en 2018. Le baril de Brent de la mer du Nord, référence européenne, pour livraison en juillet valait 52,40 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,56 dollar par rapport à la clôture de vendredi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de Light sweet crude (WTI), référence américaine, pour le contrat de juin gagnait 1,54 dollar à 49,38 dollars. Les cours de l'or noir, qui avaient sombré au début du mois jusqu'à leur plus bas depuis plus de cinq mois, poursuivaient leur remontée, les deux plus grands producteurs mondiaux n'ayant pas attendu la prochaine réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui se tiendra le 25 mai à Vienne, pour s'accorder. La Russie et l'Arabie saoudite se sont prononcés, hier à Pékin, en faveur d'une extension de l'accord de réduction de la production jusqu'en mars 2018. «Quand les deux plus grands producteurs de pétrole du monde s'entendent pour étendre les baisses de production, le marché écoute, et la hausse des prix n'est pas une surprise car la rhétorique fait effet. Elle doit cependant être suivie d'une action dans deux semaines», a prévenu un analyste. Moscou et Riyad consulteront les autres pays producteurs de pétrole avant le 25 mai afin de «parvenir à un consensus complet» sur une prolongation pour 9 mois de l'accord de réduction de la production, ont indiqué les ministres saoudien et russe dans un communiqué. Les prix restaient en effet loin des sommets atteints, depuis plusieurs années, début janvier, quand l'Opep et ses partenaires, dont la Russie, avaient annoncé l'accord qui les liait au premier semestre. «Le cartel semble récolter des fruits de plus en plus pauvres de ces annonces. Ils auront besoin de frapper un grand coup lors de leur réunion à Vienne pour éviter que les marchés soient déçus», a estimé un autre analyste. Signalons que l'annonce d'un accord de principe entre l'Arabie saoudite et la Russie sur le maintien de plafonds de production intervient après une rencontre à Pékin entre le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, et son homologue saoudien, Khaled Al-Faleh, et avant une rencontre le 25 mai des Etats membres de l'Opep. «Les deux ministres sont tombés d'accord sur la nécessité, afin de parvenir au but souhaité d'une stabilisation du marché, d'une prolongation des accords (de réduction de la production) pour neuf mois, jusqu'au 31 mars 2018», ont indiqué les deux ministres dans un communiqué commun. Cette mesure doit permettre de «réduire les stocks de pétrole à leur niveau moyen des cinq dernières années et de souligner la détermination des producteurs à assurer la stabilité, la prévisibilité et le développement durable du marché», selon la même source. Le président russe Vladimir Poutine s'est, pour sa part dit, lors d'une conférence de presse à Pékin, «optimiste» concernant une éventuelle prolongation de l'accord, saluant l'intérêt de Riyad à instaurer «des prix du pétrole stables et équitables». «Je me suis entretenu récemment (...) en privé avec les dirigeants de nos principales sociétés pétrolières et avec le ministre de l'Energie. Nous avons abordé cette question, et nous soutenons cette proposition», a-t-il déclaré.
En novembre, les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont convenus de réduire leur production de 1,2 million de barils par jour (mbj) jusque fin juin en vue de soutenir les cours. Cette mesure a été partiellement suivie par des producteurs non membres du cartel, Russie en tête.
B. A./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.