Détournement de foncier agricole: 15 ans de prison requis contre Hamel    Les contributions de l'ANIE apporteront un plus à l'élaboration d'une Constitution harmonieuse    CONSEIL DE LA NATION : Goudjil invite tous les acteurs à enrichir la Constitution    SOMMET DES PARLEMENTS : L'importance d'une coopération mutuellement bénéfique    ALGERIE TELECOM : Reconduction des dispositifs jusqu'à "la fin du confinement"    Les forces d'occupation marocaines tirent sur des Sahraouis de l'autre côté du mur de la honte    Position du Lesotho sur le Sahara occidental, nouveau revers diplomatique pour Rabat    Coronavirus: 107 nouveaux cas, 151 guérisons et 6 décès durant les dernières 24h    Covid-19 : la feuille de route de sortie du confinement sera élaborée selon les recommandations de l'autorité sanitaire    Le président Tebboune s'entretient au téléphone avec Macron    NON-RESPECT DE LA DISTANCIATION PHYSIQUE : 1093 infractions enregistrées en mai    La réouverture de certains commerces relève des prérogatives du Premier ministre    Accidents de la Route : 9 morts et 137 blessés durant les dernières 24 heures    Viandes blanches: près de 29.000 qx commercialisés durant le ramadhan    Electricité et gaz: recours à l'estimation automatique dans la facturation de la consommation    Décès de la Moudjahid Akila Abdelmoumène: l'ONM exprime sa peine et son regret    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    Foot-Covid19: Damerdji relève la "complexité" d'un retour à la compétition    Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) : De nouvelles consignes pour les voyages en avion    La CPI appelée à enquêter sur les démolitions des maisons palestiniennes par Israël    Reprise des compétitions : Khaldi la conditionne par la levée totale du confinement    Brèves    Coupes africaines Interclubs : Les finales en août ou septembre    Oran: coup d'envoi du colloque international virtuel sur "La Société et la Pandémie"    Concours de composition épistolaire 2020 : Dix élèves lauréats distingués    Le sentiment africain de Mounia Lazali    Selon Soufiane Djilali: Tebboune s'est engagé à libérer Tabou et Benlarbi    Tlemcen: «Les pluies du printemps ont sauvé nos champs»    AS Khroub: Victime d'instabilité !    RETOUR AUX SOURCES    De la mentalité «clando» !    Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Vu à Idlib (Syrie)    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Ce que risquent les contrevenants    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quelle concentration pour Cherouati et Sahnoun ?
Mondiaux de natation de Budapest
Publié dans La Tribune le 24 - 07 - 2017

Les nageurs algériens se seraient épanchés sur les réseaux sociaux dénonçant les conditions de leur préparation et leur encadrement. Sahnoune évoque «une erreur administrative de la FAN qui aurait manqué de lui faire rater l'une des épreuves (50m)»
Deux nageurs s'apprêtent, presqu'avec un couperet sur la tête à affronter à partir du 31 juillet l'élite mondiale dans le cadre des Championnats du monde de natation qu'accueillera la ville de Budapest, capitale de la Hongrie avec cette étrange particularité qui veut que les prédispositions morales, mentales et bien entendu physiques ne risque pas d'être au rendez-vous en ce sens qu'à leur retour ils seraient appelés à comparaître devant une commission de discipline au motif de propos diffamatoires tenus à l'encontre de la fédération de tutelle.
La démarche des responsables de la Fédération algérienne de natation est pour le moins pataude et non professionnelle compte tenu de l'importance du rendez-vous auquel vont être confrontés les deux représentants algériens. L'impair est d'autant plus ridicule que l'information est donnée par la cellule de communication de la FAN laquelle aurait certainement mieux gagné à convaincre les maîtres de la décision annoncée de ravaler quelque peu leur irritation et de la décaler sine-die comme s'il n'existait aucune latence en ce sens au sein de la fédération même si le procédé pourrait paraître tout autant peu académique.
Cette affaire n'est pas sans rappeler celle qui a eu pour théâtre les Jeux de Rio 2016 et au cours desquels le tennisman français Benoit Paire a pratiquement ridiculisé les dirigeants du tennis français déclarant notamment qu'il allait à Rio sans objectif «…J'y vais, mais je ne pas dire que c'est un objectif…j'ai ma saison qui est plus importante que les Jeux olympiques.» Bien entendu, tout cela lui a valu une exclusion des JO, mais il se retrouve actuellement comme une des valeurs sures du tennis hexagonal. Comme quoi nécessité, et en le cas le besoin pour les dirigeants de n'importe quelle discipline sous les feux de la rampe de passer leurs caprices aux stars, fait malheureusement loi.
Dans le cas des nageurs algériens en l'occurrence Souad Cherouati et Oussama Sahnoune, ces derniers se seraient épanchés sur les réseaux sociaux. Sahnoune évoque «une erreur administrative de la FAN qui aurait manqué de lui faire rater l'une des épreuves (50m) du Mondial de Budapest alors que de son côté la nageuse considérait que la gestion de ce rendez-vous par la FAN était catastrophique.
Enfin, comme le ridicule ne tue pas, la fédération n'aurait pas sanctionné immédiatement les deux sportifs pour «ne pas les déstabiliser», est-il dit dans la dépêche de l'APS. Plus fort encore, l'argumentaire appuyant cette clémence serait que la même fédération ne les a pas suspendus compte tenu du rendez-vous sportif important de la fin du mois en cours. Les deux nageurs bénéficieraient vraisemblablement de circonstances atténuantes au motif qu'il ne serait pas question de compromettre leurs chances au Mondial. «Ils sont engagés dans une échéance d'envergure internationale qui demande une grande concentration», dit la fédération. Concentration…dites-vous ?
A. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.