Application des nouveaux tarifs    La revalorisation officialisée    Ce qu'il faut faire pour éviter l'échec    Que sait-on de l'hydroxychloroquine ?    8 décès déplorés, 115 nouveaux cas    Déconfinement progressif: "la FNTT appelle à des mesures strictes à l'égard des transporteurs privés"    Réunion OPEP: il ne faut pas se contenter des résultats réalisés à ce jour    Covid-19: aucun cas enregistré dans les camps des réfugiés sahraouis et les territoires libérés    Le chef d'AQMI Droukdel tué par l'armée française    ONU : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG    IN AMENAS : La 41ème brigade blindée de l'ANP exécute un exercice avec tirs réels    MOSTAGANEM : Un rendement prévisionnel de 13 quintaux/ha de céréales    Dzair TV met les clefs sous le paillasson    Le ministère sahraoui de la Culture dénonce le vandalisme du patrimoine matériel et immatériel dans les territoires occupés    115 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Affaire des enregistrements téléphoniques : La justice se met en branle    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Violente Amérique !    Le crime de Minneapolis    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Ghannouchi fragilisé    Les conseils de classe convoqués ce lundi    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des règles diététiques à adopter
Ce qu'il faut savoir sur l'alimentation anti-cholestérol
Publié dans La Tribune le 18 - 10 - 2009

Une bonne alimentation est le premier traitement d'un excès de cholestérol. Elle peut même parfois éviter un traitement médicamenteux, et elle permet toujours de diminuer le risque cardiovasculaire. Autant de bonnes raisons d'adopter les bonnes règles diététiques !
Quelques priorités diététiques
Réduire l'apport global des graisses, qui ne devraient pas représenter plus de 30 à 35% des calories totales (au lieu de 40 à 42% le plus souvent aujourd'hui) ; diminuer les acides gras saturés qui entraînent une hausse du cholestérol (et notamment du «mauvais» cholestérol LDL). Ils sont apportés par le beurre, les aliments d'origine animale (viandes, œufs, fromages), mais aussi les pâtisseries, ainsi que certains produits industrialisés comme les
biscuits…
Privilégier les acides gras insaturés (poly et mono-insaturés) bénéfiques : ils permettent en effet une diminution du cholestérol total et du cholestérol LDL (c'est le cas surtout des acides gras poly-insaturés) tout en préservant le «bon» cholestérol HDL (grâce aux acides gras mono-insaturés).
Ces acides gras sont fournis par les huiles végétales (les huiles de tournesol, de maïs, de colza sont riches en poly-insaturés, les huiles d'olive et d'arachide renferment surtout des mono-insaturés), les margarines obtenues à partir de ces huiles, les fruits secs oléagineux, les poissons gras des mers froides (qui procurent des acides gras très poly-insaturés) ; limiter le cholestérol alimentaire, car, dans certains cas d'hypercholestérolémie, il peut jouer un rôle important dans l'élévation du cholestérol sanguin. Il est présent dans les graisses animales (beurre, lipides des viandes et des fromages), et particulièrement abondant dans les abats et le jaune d'œuf. Augmenter les antioxydants protecteurs que sont les vitamines C, E et le béta-carotène, les caroténoïdes, les polyphénols : ces éléments sont fournis essentiellement par les fruits et légumes frais. Maigrir en cas de surpoids, ne serait-ce que de quelques kilos seulement, c'est toujours bénéfique pour les constantes sanguines, et cela suffit parfois à corriger l'excès de cholestérol.
Respectez quelques règles simples
Remplacez le beurre par une margarine végétale riche en acides gras poly-insaturés (et éventuellement enrichie en phytostérols (antioxydants d'origine végétale) : les études montrent qu'une consommation de 20 g par jour de ce type de margarine -soit un apport de 3 g de phytostérols- permet d'abaisser en moyenne de 10% le taux du cholestérol sanguin) ; utilisez soit une huile végétale composée (type Isio 4), soit 2 huiles : huile d'olive (ou d'arachide) + huile de tournesol, pour obtenir un équilibre optimal des acides gras.
Les bienfaits du régime crétois ou régime méditerranéen
Les spécialistes ont constaté que les habitants de la Crète, île de Grèce, présentent une extraordinaire longévité et un très bas taux de maladies cardio-vasculaires du fait de leur régime alimentaire. Ce régime est tellement bon pour la santé que certains nutritionnistes le conseillent à leurs patients. Ce régime est le reflet du mode de vie des habitants du Bassin méditerranéen qui utilisent de l'huile d'olive dans leur alimentation. La mortalité cardio-vasculaire des Crétois est plus basse que dans les autres pays. Ce régime est associé à la «bonne santé» et à la longévité. Il repose sur une alimentation saine, équilibrée, riche en fruits et légumes frais ou légumes secs et en céréales. Il permet de prévenir les maladies cardio-vasculaires, de réduire les cancers et d'avoir une meilleure qualité de vie. L'huile d'olive contient des acides gras mono-insaturés qui améliorent le taux du bon cholestérol et réduisent les risques de maladies cardio-vasculaires. Ce régime limite les graisses saturées entraînant une augmentation du mauvais cholestérol. Il favorise les légumes verts et les fruits et permet la consommation de bons lipides, à l'origine d'une augmentation du bon cholestérol et d'une diminution des risques cardio-vasculaires.
Les aliments à éviter ou à réduire sont le beurre, la margarine, le sucre, les viandes rouges, les produits laitiers à base de lait de vache. En revanche, les aliments autorisés sont le pain, l'huile d'olive, l'huile de colza et de soja, les céréales, les fruits crus, cuits ou secs, les herbes, les légumes, les légumineuses
(arachide, petits pois, soja, lentilles…), le poisson. La consommation de viandes, d'œufs et de fromages est autorisée, mais en petites quantités. L'huile d'olive, pierre angulaire de l'alimentation crétoise, s'utilise en condiment, mais aussi en support de cuisson et élément de recettes. Les recettes crétoises ne donnent d'ailleurs pas comme élément de mesure la cuillère, on parle de tasse d'huile d'olive (attention les calories). La réputation de cette huile est due à ses propriétés anti-oxydantes. Elle est composée d'acides gras poly et mono-insaturés. Riche en acide oléique, elle réduit le cholestérol total en diminuant le
cholestérol LDL (mauvais cholestérol) et en augmentant le HDL (bon cholestérol). On peut l'utiliser pour tous les besoins en corps gras en cuisine : assaisonnements, friture, pâtisserie,…
L'huile d'olive, un aliment de base
C'est la matière grasse de base du régime méditerranéen. Elle contient une grande quantité d'acides gras mono-insaturés. L'acide oléique est rapidement absorbé par le tube digestif, ce qui stimule la production de bile, essentielle pour un bon fonctionnement de la digestion. L'huile d'olive est relativement stable par rapport aux autres acides gras insaturés, ce qui la rend moins susceptible de s'oxyder lors de la cuisson. L'huile d'olive est donc bonne autant pour la cuisson que pour les assaisonnements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.