Le Président Tebboune ordonne la rupture avec les pratiques du passé    Bilan et perspectives de leur dynamisation dans le cadre d'une vision stratégique    Tebboune à la Conférence Internationale sur la paix en Libye, à Berlin    L'Algérie regrette les décisions du Gabon et de la Guinée    Violences nocturnes, appels à de nouvelles manifestations    Handball/CAN-2020 (3e journée): les résultats complets    Sahnoun et Medjahed réalisent les minimas des Championnats d'Afrique    3 milliards de dinars pour des opérations d'aménagement en vue des JM    Le président de la République présente ses condoléances aux familles endeuillées par l'accident de la circulation survenu à El-Oued    Rapport de la première quinzaine du mois de janvier :    Aghribs commémore son enfant, le chahid Didouche Mourad    LF 2020: l'importance des dispositions encourageant de l'investissement mise en exergue    Aourag : Promouvoir la recherche appliquée, un réel plus pour le développement socioéconomique    Foot/Mercato d'hiver : le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Examens de promotion aux grades d'enseignant principal et enseignant formateur: les résultats lundi    Irak : nouvelles manifestations réclamant une refonte du système politique    REVISION DE LA CONSTITUTION : Talaia El Hourriyet exige ‘'la parole au peuple''    SITUATION FINANCIERE : La commune d'Oran peine à retrouver ses entrées    Interdiction du téléphone et des rassemblements dans les hôpitaux    NOMINATION DE CERTAINS CADRES DE L'ETAT : Le président transfert le pouvoir au premier ministre    Le Président de la République reçoit à Berlin le président du Conseil européen    Football/CAN-2021 et Mondial-2022: des changements au programme de la sélection algérienne    Les banques ciblées par les protestataires    15 militants devant le juge ce matin    La quadrature du cercle    Desertec veut renaître de ses cendres    La Cnas de Relizane passe à l'offensive    Non, le Hirak n'a pas échoué !    Belkaroui interdit d'entraînement    Le duo Chay-Karouf bien parti pour rester    «Tous les détenus politiques doivent être libérés»    Le PAD appelle à une adhésion massive    Sit-in aujourd'hui au tribunal de Sidi M'hamed    Le PT exige la libération des manifestants du hirak    Attentat déjoué contre la veuve du militant Brahmi    Le saviez-vous… ?    Cinq civils tués dans un présumé raid aérien russe    ACTUCULT    Une exposition de photographies d'art sur le site de Séfar dans le Tassili N'Ajjer à Alger    Tizi Ouzou : coup d'envoi de la 12e édition du salon du livre    Et zut ! C'est raté pour cette année ! Tant pis ! L'année prochaine, inch'Allah, pitet' !    Alger-Paris en continuel aller-retour    La FAF s'oppose à la domiciliation du tournoi dans la ville de Laâyoune occupée    La pièce GPS du TNA primée    Ouverture en présence de nombreux intellectuels    NCA Rouiba conclu un accord avec le groupe français Castel    El-Bayadh: Enfin la liste des logements sociaux    Bouira: De 3 ans de prison à la perpétuité pour trafic international de drogue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des étudiants d'avant le LMD réclament «une équivalence équilibrée»
Désabusés par une nouvelle hiérarchisation des diplômes
Publié dans La Tribune le 12 - 02 - 2011

Après avoir répondu aux étudiants du cycle d'ingéniorat d'Etat des grandes écoles, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique est de nouveau pressé par les futurs ingénieurs qui poursuivent leur cursus dans des universités. Des étudiants de l'ancien système, scolarisés à l'USTHB, ont tenu hier une assemblée générale sanctionnée par l'élaboration d'une plate-forme de revendications. Des revendications liées au titre d'ingénieur d'Etat et ses équivalences avec les trois titres du système LMD. La protestation des étudiants vient en réaction au décret présidentiel 10-315 du 13 décembre 2010 qui fixe la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires. La nouvelle réglementation n'est pas la bienvenue pour les étudiants du système classique (ingéniorat, magistère et doctorat). Ces étudiants s'estiment déclassés et dévalorisés comparativement à ceux inscrits dans le système LMD (licence- master-doctorat). En plus de l'exigence de «maintenir le titre du diplôme d'ingéniorat d'Etat pour les étudiants de l'ancien système», ils réclament l'équivalence du diplôme d'ingénieur d'Etat avec le diplôme du master (bac +5). Autre revendication des «anciens» : l'équivalence du diplôme d'études supérieures «DES) (bac + 4 + post-graduation avec le diplôme du master (bac + 5). Le cinquième point des revendications des étudiants de l'USTHB évoque «l'équivalence du diplôme de magister avec la deuxième année des écoles doctorales du système LMD». Le communiqué des étudiants traite aussi de l'équivalence au niveau de la fonction publique. «Nous réclamons une équivalence de la grille de la fonction publique avec toutes les équivalences revendiquées et ce, avant le décret 07-304 du 29 septembre 2007. Un ingénieur ou un master auront la catégorie 16», insistent les étudiants de l'USTHB. Ils demandent par ailleurs une séparation de l'examen d'accès aux écoles doctorales de l'ingéniorat par rapport au master selon un régime de quotas qui dépend du nombre de postulants dans les deux systèmes. Dans la soirée de mercredi dernier, le ministère de l'Enseignement supérieur a réagi à la protesta des étudiants des grandes écoles. Dans un communiqué, il a démenti «la suppression du diplôme d'ingénieur d'Etat» et affirme que ce diplôme est «toujours en vigueur». Qu'en sera-t-il pour les revendications d'équivalence des étudiants qui ne viennent pas des grandes écoles ? De toute manière, ces étudiants attendent une réponse favorable de la tutelle…
A. Y.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.