Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Ramadhan: Algérie Poste a assuré une disponibilité du réseau postal de l'ordre de 97.3%    Documentaire-Hirak: le W.Times avait prédit une riposte de médias dérangés par la démarche du président    Vers le retour des cadres et militants exclus    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Oran : Des décisions pour relancer le secteur du logement    8 décès et 137 nouveaux cas en 24 heures    Un plan pour Souk Ahras    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    Valse des entraîneurs: La Tunisie et l'Algérie sur le podium !    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Levée de confinement: Le début de la fin ?    Deux trafiquants de kif et psychotropes sous les verrous    Confinement: Les commerçants appellent à l'allégement des mesures    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    Djerad plaide pour l'allègement de la dette    ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une attribution qui tarde à venir
Logements sociaux à Annaba
Publié dans La Tribune le 28 - 04 - 2011


Photo : Riad
Des logements fins prêts, réalisés et livrés il y a près d'une année, des milliers de demandeurs qui attendent depuis plus d'une décennie pour la plupart et une décision d'attribution qui, apparemment, met du temps et que personne ne veut prendre, du moins pour le moment. Il faut dire que dans la conjoncture actuelle, avec les protestations et les manifestations qui secouent la wilaya de Annaba, une décision pareille pourrait mettre le feu aux poudres au vu du nombre de demandeurs et des logements disponibles. En effet, rien que pour la daïra de Annaba, 24 511 demandes sont enregistrées. Elles datent pour certaines d'entre elles de plus d'une dizaine d'années. Ce qui a mis la rue en ébullition dans cette ville, c'est cette rumeur persistante faisant état de la modification à plusieurs reprises de la liste des bénéficiaires si bien que certains, assurés de figurer sur la fameuse liste du fait de leur situation, croient qu'ils en ont été exclus au profit d'autres. La rue gronde et attend de voir ladite liste. Pourtant, le chef de daïra,M. Boumezber Fodil, rassure sur la transparence de cette opération et affirme qu'il n'y a eu aucune manipulation et que, très prochainement, l'attribution des 1 965 logements aura lieu.L'étude des dossiers des demandeurs a pris près de 16 mois sur la base d'enquêtes effectuées sur le terrain par des brigades. Ceci n'a visiblement pas suffi pour établir la liste définitive des bénéficiaires puisque les résultats des enquêtes sur la base desquelles les classements ont été faits ont été communiqués aux services de sécurité pour une ultime vérification avant de procéder à l'attribution effective. Toutes ces précautions prises par la daïra n'ont pourtant pas rassuré la masse des demandeurs qui ont des doutes sur cette opération. Il faut dire que la confiance entre administrateurs et administrés a été sérieusement ébranlée par le passé du fait d'attributions douteuses et qui ne répondaient nullement aux conditions requises.
Selon nos informations, sur les 1 965 logements sociaux qui seront attribués, 500 bénéficieront aux familles des quartiers menaçant ruine, surtout du côté de la place d'Armes où presque chaque semaine sont signalés des effondrements, le bidonville de Sidi Harb sera complètement éradiqué puisque ses habitants auront un quota de 100 logements. Beni M'haffer, un autre quartier déshérité, composé de baraques, situé en plein centre-ville, aura sa part de logements puisqu'il fera lui aussi l'objet de démolition, l'assiette servira à la réalisation d'autres projets.Pour le directeur de l'OPGI, l'attribution des 1 965 logements sociaux sera suivie d'autres puisque 1 500 unités sont programmées pour le chef-lieu de wilaya.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.