Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le SG du mouvement En-Nahda pour un régime parlementaire
Ayant été reçu par l'instance de consultations
Publié dans La Tribune le 01 - 06 - 2011


Photo : S. Zoheïr
Par Amar Rafa
L'instance de consultations sur les réformes politiques, présidée par Abdelkader Bensalah, a reçu hier, au 11e jour du début de ces consultations, une délégation du mouvement En-Nahda, conduite par son secrétaire général, Fateh Rebiai. M. Rebiai a déclaré à la presse au sortir de l'audience avoir remis une série de propositions portant sur les positions du parti vis-à-vis des réformes lancées par le président de la République, en insistant notamment sur la révision de la Constitution. Il a proposé, dans ce cadre, de revoir en conséquence le calendrier des réformes pour donner la priorité à la révision de la loi fondamentale du pays. «La révision de la Constitution doit précéder les autres amendements de textes législatifs», a-t-il dit en substance, en proposant que «la révision de la Constitution doit passer par la voie référendaire, pour que le peuple donne son avis, parce qu'il est le détenteur du pouvoir». Sur un plan pratique, le leader du mouvement En-Nahda, M. Rebiai, qui a indiqué que son mouvement a remis à l'instance un mémorandum «global et complet» contenant l'ensemble de ses propositions, a mis l'accent sur la nécessité de définir la nature du régime. Il s'est prononcé pour la mise en place, à l'étape actuelle, d'un régime parlementaire, de même qu'il a mis l'accent sur des élections législatives «transparentes», en 2012, en précisant qu'il est pour des élections «libres et transparentes», sous supervision de la justice, afin d'édifier des institutions «fortes et crédibles» qui traduisent les attentes et les préoccupations du peuple dans la stabilité, le développement et le progrès. Tout en considérant que ces consultations «sont une précieuse opportunité» pour réaliser des réformes «profondes et réelles», Fateh Rebiai conditionne, toutefois, la réussite de ces réformes par la nécessité de réunir les ingrédients nécessaires, notamment «une volonté politique réelle et un front social calme», en faisant, a-t-il dit, du citoyen le centre d'intérêt de ces réformes. Enfin rappelons que le mouvement En-Nahda, qui participe aux consultations sur les réformes politiques, a affirmé dans une précédente déclaration qu'il y participait avec des «propositions minutieusement préparées», dont l'essentiel repose sur la révision du système de gouvernance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.