L' ANIE veillera à assurer la régularité et la sécurisation de l'opération de vote    "Leur Algérie" remporte le Prix du meilleur documentaire arabe au festival d'El Gouna en Egypte    Le Comité belge exprime son plein soutien aux manifestants à El Guerguerat    L'Association "Ouled El-houma" se recueille à Alger à la mémoire des martyrs    20 décès et 308 blessés durant les dernières 48 heures    Référendum: début du vote dans les bureaux itinérants de zones reculées au sud    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    La permanence a largement été assurée    136 milliards de centimes de créances impayés    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Un objectif d'un million de tonnes à l'exportation    30 nouveaux notaires prêtent serment    L'Algérie va-t-elle récupérer ses islamistes radicaux ?    Huawei perd sa couronne de premier fabricant mondial    22 policiers ont été tués dans les manifestations d'octobre    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne    "Nous ressentons une pression qui s'exerce sur nos ressources"    Dr Bekkat Berkani : «le Championnat peut reprendre, mais...»    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Juma en abandon de poste    West Ham : Benrahma pourrait faire ses débuts ce dimanche face à Liverpool    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    Les cas de Covid-19 en hausse    Les islamistes reviennent à la charge    Beauté : le saviez-vous ?    Quiche lorraine au fromage    Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas    7 décès et 319 nouveaux cas    Le constat amer du PLD    Ce qui risque de plomber le référendum    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Une chaîne TV dédiée à l'histoire, sans budget    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recueil de témoignages pour l'écriture de l'Histoire de la Révolution
Le coup d'envoi de l'opération a été donné à Khenchela
Publié dans La Tribune le 28 - 11 - 2012

Le ministre des Moudjahidine, Mohamed-Cherif Abbas, a donné, lundi dernier au musée du Moudjahid de Khenchela, le coup d'envoi de l'opération de recueil de témoignages sur la Révolution. Au cours d'une cérémonie, organisée en présence de Moudjahidine de la région des Aurès, le ministre a qualifié l'opération de «sensible et d'importance» pour la «préservation de ce pan de la mémoire nationale lié à la lutte pour l'émancipation et la dignité». Il a estimé que ce travail relève du «droit des générations futures de tout connaître de cet épisode héroïque de l'histoire nationale qui a ouvert la voie à de nombreux autres peuples assoiffés de liberté». L'écriture de l'histoire de la guerre de libération nationale, à un moment où l'Algérie célèbre le cinquantenaire de son indépendance, doit se fonder, a ajouté le ministre, sur «les témoignages vivants de tous ceux qui, dans toute l'Algérie, ont vécu la Révolution, qu'ils soient Moudjahidine ou simples citoyens». M. Abbas a également estimé que ce qui a été écrit dans les livres ou dans des magazines sur la guerre de libération nationale, ainsi que tous les documentaires ou films réalisés sur le sujet, «restent en deçà de la grandeur de la Révolution algérienne reconnue dans le monde entier». «Tous ces écrits, documentaires, films ou autres ne reflètent, en fait, que certaines parties de la glorieuse Révolution», ce qui fait, selon M. Abbas, que la tâche «est loin d'avoir été accomplie». Le ministre a invité «tous ceux qui détiennent des témoignages vivants sur la Révolution libératrice, particulièrement sur la période 1954-1956, à se présenter au Centre d'études et de recherches sur le mouvement national et la révolution du 1er novembre 1954 où le ministère des Moudjahiddine assurera leur prise en charge». Estimant que l'écriture de l'histoire de la Révolution «n'est en aucune manière l'apanage du seul ministère des Moudjahidine», M. Abbas a invité historiens, journalistes, enseignants et institutions à contribuer à cet effort. Le ministre a assisté, au musée de wilaya du Moudjahid, à une partie de l'enregistrement de témoignages auprès de Moudjahidine de la région, parmi lesquels Tahar Bouchareb, Mohamed Laskri, Tahar El Ayach et Moussa Saâdaoui. Le ministre avait symboliquement lancé cette opération, dimanche à partir de la wilaya de Batna.
APS

L'Algérie ne demande pas d'indemnités à la France, mais une reconnaissance de ses crimes
Le ministre des Moudjahidine, Mohamed-Cherif Abbas, a indiqué à Tébessa que l'Algérie «n'a pas demandé à la France de l'indemniser à la suite des massacres qu'elle a commise durant son occupation de notre pays», mais plutôt de reconnaître ses crimes. «Nous n'avons nullement demandé à la France de nous indemniser, mais de reconnaître seulement les crimes qu'elle a perpétré contre la population algérienne», a indiqué M. Abbas qui poursuivait sa tournée dans plusieurs wilayas dans l'est du pays pour superviser l'opération de recueil de témoignages sur la Révolution. Le ministre avait auparavant donné le coup d'envoi de cette «opération de la mémoire» au musée du Moudjahid de Tébessa où il a mis un accent particulier sur l'importance de ces témoignages dans l'écrire de l'Histoire de la lutte de libération nationale. M. Abbas a lancé un appel à tous ceux qui détiennent des témoignages vivants sur la Révolution algérienne, particulièrement sur la période 1954-1956, pour qu'ils se présentent au ministère des Moudjahidine à l'effet d'enregistrer ce qu'ils ont vu et vécu durant cette période glorieuse de l'Histoire du pays. Le coup d'envoi de cette opération de recueil de témoignages avait été symboliquement donné dimanche à Batna, pour se poursuivre les deux journées suivantes à Khenchela et à Tébessa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.