Chergui met en avant "le rôle pionnier" de l'Algérie en matière de lutte antiterroriste    Sûreté d'Alger: Arrestation en octobre de plus de 3.400 individus impliqués dans plusieurs affaires à Alger    Le parquet de Sidi M'hamed requiert 2 ans de prison pour les 20 détenus d'opinion    Le cas Benzema divise les Français    Un terroriste capturé à Ouargla (MDN)    Entrepreneuriat féminin en Algérie : La frilosité des banques mise à l'index    Intempéries à Tizi-Ouzou: fermeture de la RN 25 pour cause d'éboulement    «De nouveaux Hassi-Messaoud et Hassi-R'mel, c'est fini !»    Le régime des ayatollahs ébranlé à Téhéran    Deux enfants blessés par les forces d'occupation israéliennes près de Ramallah    Le billet retour de la dignité    Un nouveau directeur de campagne pour Tebboune    Belmadi : «Ne croyez pas que le Botswana est un adversaire facile»    Ifticène, nouvel entraîneur    Y a-t-il un malaise au Mouloudia ?    L'Olympiakos menace de quitter la Super League    Brahimi, meilleur joueur des mois d'octobre et novembre    18 mois de prison requis contre le hirakiste Abdellaoui Ahmed    Dans une ambiance tendue    Plus de 40 nouveaux cas de diabète par mois à Ouargla    ACTUCULT    Retour à Amoudé, la Brûlée    Arezki Metref hôte de la ville de Mascara    Le "hirak" s'invite à Marseille    Linda Hamed refuse de présenter le 19 heures de la Chaîne III    Report au 1er décembre du verdict dans deux affaires distinctes de Hassan Hammar    Belaid: ''le peuple seul habilité à conduire l'Algérie à bon port''    CAN-2021 (2e journée). Botswana – Algérie (ce soir, 20h) : Les Verts veulent confirmer leurs débuts en fanfare    Bilan des incendies survenus cet été : Signe alarmant du recul du niveau de conscience citoyenne    M'sila: 475 quintaux de blé tendre destinés à la contrebande saisis    Les portraits géants des présidents portent malheur    Elogia et Home Design Algérie: Deux salons dans une mixité professionnelle    Nouvelle opération de rapatriement: 70 Subsahariens en situation irrégulière transférés vers leur pays    Tiaret: Trois morts dans un carambolage    Prises de fonctions Aymane Benabderrahmane désigné nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Déclaration de l'origine des fonds en devises aux étrangers :    Hausse des ventes au détail sur Internet lors de la frénésie d'achats du "Double 11"    Chili : Accord historique pour une nouvelle Constitution    ANNABA Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Tizi-Ouzou: la commission pour la prise en charge des personnes sans abris installée    USA : Donald Trump et le chaos diplomatique permanent    Shanghai : Macron appelle la Chine à s'ouvrir davantage    Para-athlétisme / Mondiaux-2019 : La sélection algérienne de retour au pays, auréolée de 16 médailles, dont deux or    Une activité de proximité à Alger    élection présidentielle du 12 décembre Marches de soutien dans plusieurs wilayas de l'Est    Fica: Projection d'un documentaire en hommage au maître du diwane Mohammed Bahaz    CONSTANTINE Festival international Dimajazz: oud et sonorités électro au menu de la 4e soirée    Tunisie : Habib Jemli choisi pour être Premier ministre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recueil de témoignages pour l'écriture de l'Histoire de la Révolution
Le coup d'envoi de l'opération a été donné à Khenchela
Publié dans La Tribune le 28 - 11 - 2012

Le ministre des Moudjahidine, Mohamed-Cherif Abbas, a donné, lundi dernier au musée du Moudjahid de Khenchela, le coup d'envoi de l'opération de recueil de témoignages sur la Révolution. Au cours d'une cérémonie, organisée en présence de Moudjahidine de la région des Aurès, le ministre a qualifié l'opération de «sensible et d'importance» pour la «préservation de ce pan de la mémoire nationale lié à la lutte pour l'émancipation et la dignité». Il a estimé que ce travail relève du «droit des générations futures de tout connaître de cet épisode héroïque de l'histoire nationale qui a ouvert la voie à de nombreux autres peuples assoiffés de liberté». L'écriture de l'histoire de la guerre de libération nationale, à un moment où l'Algérie célèbre le cinquantenaire de son indépendance, doit se fonder, a ajouté le ministre, sur «les témoignages vivants de tous ceux qui, dans toute l'Algérie, ont vécu la Révolution, qu'ils soient Moudjahidine ou simples citoyens». M. Abbas a également estimé que ce qui a été écrit dans les livres ou dans des magazines sur la guerre de libération nationale, ainsi que tous les documentaires ou films réalisés sur le sujet, «restent en deçà de la grandeur de la Révolution algérienne reconnue dans le monde entier». «Tous ces écrits, documentaires, films ou autres ne reflètent, en fait, que certaines parties de la glorieuse Révolution», ce qui fait, selon M. Abbas, que la tâche «est loin d'avoir été accomplie». Le ministre a invité «tous ceux qui détiennent des témoignages vivants sur la Révolution libératrice, particulièrement sur la période 1954-1956, à se présenter au Centre d'études et de recherches sur le mouvement national et la révolution du 1er novembre 1954 où le ministère des Moudjahiddine assurera leur prise en charge». Estimant que l'écriture de l'histoire de la Révolution «n'est en aucune manière l'apanage du seul ministère des Moudjahidine», M. Abbas a invité historiens, journalistes, enseignants et institutions à contribuer à cet effort. Le ministre a assisté, au musée de wilaya du Moudjahid, à une partie de l'enregistrement de témoignages auprès de Moudjahidine de la région, parmi lesquels Tahar Bouchareb, Mohamed Laskri, Tahar El Ayach et Moussa Saâdaoui. Le ministre avait symboliquement lancé cette opération, dimanche à partir de la wilaya de Batna.
APS

L'Algérie ne demande pas d'indemnités à la France, mais une reconnaissance de ses crimes
Le ministre des Moudjahidine, Mohamed-Cherif Abbas, a indiqué à Tébessa que l'Algérie «n'a pas demandé à la France de l'indemniser à la suite des massacres qu'elle a commise durant son occupation de notre pays», mais plutôt de reconnaître ses crimes. «Nous n'avons nullement demandé à la France de nous indemniser, mais de reconnaître seulement les crimes qu'elle a perpétré contre la population algérienne», a indiqué M. Abbas qui poursuivait sa tournée dans plusieurs wilayas dans l'est du pays pour superviser l'opération de recueil de témoignages sur la Révolution. Le ministre avait auparavant donné le coup d'envoi de cette «opération de la mémoire» au musée du Moudjahid de Tébessa où il a mis un accent particulier sur l'importance de ces témoignages dans l'écrire de l'Histoire de la lutte de libération nationale. M. Abbas a lancé un appel à tous ceux qui détiennent des témoignages vivants sur la Révolution algérienne, particulièrement sur la période 1954-1956, pour qu'ils se présentent au ministère des Moudjahidine à l'effet d'enregistrer ce qu'ils ont vu et vécu durant cette période glorieuse de l'Histoire du pays. Le coup d'envoi de cette opération de recueil de témoignages avait été symboliquement donné dimanche à Batna, pour se poursuivre les deux journées suivantes à Khenchela et à Tébessa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.