Les premiers pas vers l'élection présidentielle du 12 décembre    Quelles leçons tirer du fort taux d'abstention aux dernières législatives ?    Créances de plus de 2,9 milliards DA à recouvrer par la Sonelgaz    Recul de plus de 12% des importations durant les 7 premiers mois de 2019    Boukadoum dirigera la délégation algérienne à la 74ème session ordinaire de l'AG de l'ONU    La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Série A: La Juventus évite le piège de l'Hellas    Blessé au mollet, Slimani forfait contre Reims    Agacé, Mourinho éteint les rumeurs et réclame du respect pour Zidane !    Un jeune homme trouve la mort par électrocution à Ouled Ayaiche    Une vingtaine de projets hydrauliques proposés au plan de développement de 2020    Arrestation de 6 personnes impliquées dans une affaire de détournement de deniers publics    Ouverture de la 5e édition aujourd'hui    La police retire le permis de port d'arme à Tliba    PORT D'ALGER : Saisie de plus de 1800 comprimés de psychotropes    MOSTAGANEM : 207.621 élèves inscrits pour l'année scolaire 2019-2020    AIN BEIDA (ORAN) : Saisie de 1242 unités de boissons alcoolisées    DISPARITION DE 34 MILLIARDS DES CAISSES DE L'UGTA : Abdelmadjid Sidi-Saïd dans le collimateur    7EME EDITION DU FESTIVAL NATIONAL DU MELHOUN : 34 artistes au rendez-vous    Forte mobilisation à Alger et dans les autres villes du pays : Plus déterminés que jamais    Plus de 3 200 demandeurs d'emploi placés depuis janvier    L'étrange décision du ministère de l'Enseignement supérieur    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 5ème journée    Chérif El-Ouazzani prend deux matches    Al-Badri nouveau sélectionneur    2 000 logements seront réceptionnés à Jijel d'ici décembre    Grande mobilisation à Aïn Témouchent    Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence    Vent de révolte contre le pouvoir militaire d'al-Sissi    Amnesty fustige l'usage excessif de la force par la police    Il sauve 2 vies et perd la sienne    Le P/APC de Mekla suspendu par le RCD    "Makanch l'vote, diroulna les menottes"    Les problèmes et les enjeux du 6e art en débat    Les luttes citoyennes racontées autrement    Des ONG progressistes soutiennent le "hirak"    En France : quand un anti-raciste noir est accusé de racisme    Réfléchir sur le temps long pour comprendre les enjeux du présent    Elle est comment la liberté ?    CRB : Plus qu'une rencontre, un classique    Quel Président pour les Algériens ?    En bref…    47 harraga secourus au large d'Oran    Plus de 3.000 logements sociaux en attente d'attribution: L'affichage des listes des bénéficiaires avant la fin de l'année    Amnesty International dénonce le «blocage de l'accès à Alger»    Tizi-Ouzou, Béjaïa: Protesta des avocats    Skikda: Protesta des travailleurs d'ALTRO    Décès de l'ancien président Zine el Abidine Ben Ali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JSK : Franck Dumas vu par ses compatriotes
Publié dans Le Buteur le 01 - 10 - 2018

24 heures avant le coup d'envoi de la nouvelle saison sportive 2018/2019, personne ne croyait que la JS Kabylie, version Franck Dumas allait réussir la meilleure entame de saison depuis plus de 15 ans. Sachant que le club kabyle était devenu un habitué du maintien, beaucoup pensaient alors que ça allait encore se produire. Grosse surprise, la JSK n'a toujours pas perdu après huit journées de Ligue 1. La JSK est allée balayer son rival historique, le Mouloudia (5-0) dans son antre de Bologhine. La JSK est allé battre l'ES Sétif, demi-finaliste de la Ligue des champions d'Afrique, chez lui au 8-Mai-45 (1-0). C'est un parcours presque sans faute pour les Canaris qui retrouvent leur tradition de jouer le haut du tableau. Derrière tout ça, un homme qui s'appelle Franck Dumas. Recruté en juillet dernier par le président Cherif Mellal, Dumas a réussi à relever le défi, donner une identité de jeu à l'équipe et surtout assurer une solidité défensive. Ses compatriotes, techniciens français, s'expriment dans nos colonnes à propos de ce technicien et donnent leurs avis.
Denis Lavagne : «Il a le courage de lancer de jeunes joueurs»
Denis Lavagne, un des entraîneurs français les plus expérimentés en Afrique connait Franck Dumas et a accepté de répondre à nos questions, lui qui a failli atterrir à la JSK à plusieurs reprises : «Pour moi, Franck a été un bon joueur. Il faisait l'essentiel sur le terrain et comme entraîneur, ce n'est pas mal. Il a eu plusieurs accessions avec Caen et malgré quelques difficultés, il a réussi un bon parcours là-bas. Je pense que c'est quelqu'un qui n'a pas peur. La preuve, il est en train de lancer à la JSK de jeunes joueurs et ce n'est pas étrange pour lui car il l'a déjà fait à Caen. Je me souviens très bien qu'il avait lancé pas mal de jeunes et ça a donné des fruits. Cela rentre dans le cadre de sa stratégie et il est vraiment à saluer». A noter que les deux entraîneurs ont entraîné le MAS de Fès.

Jean-Michel Cavalli : «Le retour de la JSK est en grande partie grâce à Dumas»
L'ex-sélectionneur national Jean-Michel Cavalli nous livre ses impressions sur la réussite de son compatriote Franck Dumas à la tête de la JS Kabylie, cette saison en championant Ligue 1 Mobilis. Cavalli estime que l'ancien joueur de Monaco, qu'il a croisé en France comme entraîneur lorsqu'il était à la tête du staff technique de Nîmes Olympique, a de la chance de travailler dans un club structuré, avec une histoire aussi lourde que la JSK. «Ce que réalise Dumas avec la JSK est vraiment excellent. Il n'y a rien à dire, le mérite lui revient mais il ne faut pas oublier qu'il est à la tête de l'une des meilleures équipes d'Afrique pas uniquement d'Algérie.
«Franck a apporté sa touche. Il a du mérite, c'est indéniable»
«Avec le Mouloudia d'Alger, le MC Oran et l'USMA, la JSK c'est ce qui se fait de mieux en Algérie. Seulement bien sûr qu'il a du mérite, surtout qu'il a réussi à lancer pas mal de jeunes joueurs dans le bain. Je sais aussi que la direction a changé et qu'il y a des dirigeants compétents sur place qui sont en train d'œuvrer à la bonne marche et à la réussite de ce grand club.»
«Comme Dziri et Froget, il réalise un excellent travail»
L'ancien entraîneur du MC Oran et de l'USM Alger suit toujours le championant algérien et estime que Franck Dumas est arrivé au bon moment à la JSK mais il a tenu à mettre en avant le travail accompli par Billel Dziri à la tête de la barre technique du NAHD. «Il y a beaucoup de techniciens français qui ont réussi en Algérie. Je citerai Alain Michel qui est en train de faire un bon travail au MOB. Il ne dispose pas des moyens de l'USMA ou d'autres équipes plus nanties, mais il fait de bons résultats. C'est le cas de Dziri Billel que je qualifie d'entraîneur d'avenir. Il est en train franchement de faire un boulot exceptionnel avec le NAHD. Maintenant, c'est Dumas qui est en tête devant Thierry Froget, c'est l'école des entraîneurs française qui est au-devant de la scène. Cela ne surprend personne vu que nous possédons l'une des meilleures écoles d'entraîneurs au Monde», conclu Jean-Michel Cavalli que nous avons joint par téléphone, hier soir.

Roux : «Dumas possède une bonne lecture tactique, sa réussite à la JSK ne me surprend pas»
C'est l'un des entraîneurs français les plus écoutés en Algérie et peut-être bien celui qui est le plus crédible aux yeux des Algériens, coach Guy Roux nous parle dans cet entretien accordé au Buteur de l'excellent début de parcours de l'une de ses anciennes connaissances sur les terrains de la Ligue 1 française en tant que joueur puis comme entraîneur, à s'avoir Franck Dumas. L'ex-célèbre entraîneur de l'AJ Auxerre revient sur le parcours pratiquement sans faute de son compatriote à la tête de la barre technique de la JSK. Un club que l'ex-technicien du RC Lens connaît très bien pour l'avoir suivi pendant des années pour dénicher un talentueux milieu de terrain, en l'occurrence Moussa Saïb. Entretien :
Coach Guy Roux, la JSK, un club que vous connaissez, renaît de ses cendres grâce à un entraîneur français en l'occurrence Franck Dumas. Connaissez-vous cet ancien joueur que vous avez croisé certainement durant votre longue carrière ?
Bien sûr que je connais Franck et je suis au courant de son départ en Algérie. Allez, dites-moi, il fait quoi pour ses débuts avec la JSK ?
Et bien, il est leader après 8 journées de championnat et invaincu jusqu'ici avec la JSK.
C'est une très bonne nouvelle, je suis très content pour lui en tant qu'entraîneur d'abord et en tant que personne. Vous le féliciterez de ma part, je suis franchement très heureux d'entendre de telles nouvelles de lui. La JSK est donc redevenue devant et cela est aussi une très bonne nouvelle pour le football algérien, tant mieux pour le club kabyle et pour Franck aussi.
Pouvez-vous nous parler un petit peu de Franck que vous avez connu peut-être comme adversaire sur le terrain et sur le banc de touche ?
Comme joueur, c'était un très bon arrière central. Il était super bon de la tête, avec un excellent placement et une intelligence tactique qui faisait de lui un joueur très doué, capable de jouer seul en défense centrale parfois. C'était un joueur très régulier et tout le monde s'accorde à dire qu'il a réalisé une grande carrière professionnelle.
Et comme entraîneur qu'avez-vous à dire de lui ?
Vous savez, ses qualités de joueur très intelligent tactiquement lui ont facilité la reconversion comme entraîneur. Il a une très bonne compréhension du jeu et une analyse tactique très fine sur le terrain. Il a entraîné le stade Malherbe de Caen, avec des résultats qu'on peut qualifier de très bons.
Quelles étaient ses qualités comme entraîneur ?
En plus de ce que je viens de dire, c'est-à-dire que c'était un joueur avec un tempérament spécial, Franck est connu pour être quelqu'un qui n'hésite pas à lancer des jeunes. La détection et la révélation de jeunes issus du cru était sa spécialité. Je pense que c'est ainsi qu'il a pu réaliser de belles années avec Caen.
Justement, cette saison il arrive en Algérie dans un club à la recherche de son lustre d'antan et là il parvient à dominer le championnat avec plusieurs jeunes du cru qu'il a lancés dans le bain, et là la JSK est première. C'est la bonne formule, selon vous ?
Voilà, bien sûr qu'il faut toujours lancer des jeunes à même de ramener de la fraîcheur et aussi de la concurrence pour l'équipe. Je crois que c'est là où Dumas excelle et a su faire la différence en ce début de parcours en Algérie, il surprend toujours par ses changements étudiés. Après, je ne dirais pas qu'il ne peut pas changer mais Dumas est quelqu'un qui a toujours travaillé comme ça. Il a l'art de mettre des jeunes du cru en confiance et apparemment ça lui réussit bien à la JSK.
Cela ne vous surprend pas de le voir à la tête du championant algérien avec un effectif remanié et jeune ?
Non, pas du tout, cela ne me surprend pas du tout de sa part !
La JSK a connu une longue traversée du désert. Cela remonte à bien longtemps qu'on n'a pas vu cette équipe kabyle en tête du classement. Vous croyez que cette équipe va atteindre ses objectifs avec Dumas ?
Oui, c'est vrai, d'ailleurs ce n'était pas normal qu'une équipe comme la JSK reste loin des hauteurs du tableau pendant ces années-là. Maintenant, avec ce début de parcours encourageant sous la houlette du coach Dumas, on peut croire au retour de cette grande équipe algérienne et l'une des meilleures en Afrique.
Moumen Ait Kaci Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.