La rencontre vise l'élaboration d'une feuille de route consensuelle    8 milliards de dinars pour acheminer l'eau du barrage de Beni Haroun    Les prix à la merci des conflits sino-américains    Je ne peux pas soutenir une idéologie qui se fonde sur un privilège juif et la persécution des Palestiniens    Vaincre la Résistance, des chimères d'Israël    Volley : le Six algérien au Maroc pour conserver son titre    Casoni regrette l'inefficacité offensive face à l'ASAM    Le MCO bat l'USMBA    63 individus arrêtés à Tamanrasset, Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam    COUR DE JUSTICE DE TIARET : Le nouveau procureur général installé    EDUCATION : Vers l'enseignement de l'anglais dès le primaire    ORAN : Des harraga Algériens et Marocains interceptés au large    AIN TEMOUCHENT : Crime crapuleux à la plage de Bouzedjar    Dialogue : le Panel, une machine à recycler les soutiens de l'ancien régime    28 hectares de forêt ravagés par les incendies    Des professeurs de médecine dénoncent une ruse    Quand le FLN joue la diversion    Benlameri boycotte l'entraînement    Le FC Barcelone décapité d'entrée à Bilbao    Paul Put et le 1er vice-président de la Feguifoot sanctionnés pour corruption    Pas de solution pour Neymar    La Fifa prendra en compte le classement de décembre    Un mouvement de redressement pour destituer Djemaï    Le pétrolier iranien "Grace 1" fait du surplace à Gibraltar    La bande de Ghaza ciblée par des tirs d'un avion israélien    Les séparatistes se retirent de certaines positions à Aden    Rahabi dit non    Un nouveau décès parmi les hadjis algériens    Des communes croulent sous les détritus    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Béjaïa : polémique autour d'un festival culturel    La révolution du Hirak du 22 février 2019 : archéologie et prospective    Sortie de Taddart, le nouvel album de Djaffar Aït Menguellet    La comédie musicale Notre-Dame de Paris séduit Pékin    L'Algérie, invité d'honneur de la 42e édition    En une année: Près de 800 harraga algériens ont débarqué sur les côtes italiennes    Réforme du bac, anglais au primaire: Des syndicats sceptiques    Répression de manifestants sahraouis à Laâyoune: L'usage excessif de la force par les forces marocaines dénoncé    Côte d'Ivoire : Vers la fin du procès Gbagbo à la CPI ?    Bourses : Les places européennes terminent en baisse    Russie : Comment expliquer l'absence inattendue de chaleur cet été ?    Affaire Hamel: Abdelmalek Boudiaf sous contrôle judiciaire, mise en liberté pour Bensebane Zoubir    USA : Le patron de la FTC pas opposé à un démantèlement des géants du numérique    Crise politique : La solution passe par une présidentielle à travers un dialogue "inclusif et constructif"    Un navigateur palestinien pour éviter les checkpoints israéliens    Infinix, les nouveaux Smartphones mis en lumière à Constantine    Air Algérie parmi les compagnies affichant le plus grand taux de retards    Signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les états-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCO: Les Hamraoua en stage à Mostaganem
Publié dans Le Buteur le 02 - 05 - 2019

Les Oranais se trouvent depuis avant-hier soir du côté de Mostaganem et plus précisément à l'hôtel AZ pour une durée de quatre jours. Dans de sales draps depuis la lourde défaite concédée contre la JS Kabylie et qui a enfoncé davantage l'équipe au classement général, les Hamraoua vont jouer leur va-tout au cours des quatre dernières journées. Ayant toujours leur sort entre les mains, les Rouge et Blanc du Mouloudia sont appelés à jouer à fond leur coup pour éviter une deuxième relégation après celle de 2008. Profitant de cet arrêt du championnat qui devrait leur faire un grand bien pour préparer ce choc face à Tadjenanet, les joueurs du Mouloudia seront soumis à un programme normal mais ce stage devra permettre au groupe de se concentrer comme il le faut.
Fuir la pression
L'objectif des Hamraoua est de focaliser toute leur concentration sur ce match contre le DRB Tadjenanet ; pour cela, ils voulaient éviter la pression des supporters et de l'entourage du club suite à cette situation au classement général. Il faut dire que les fans oranais ne décolèrent pas en ce moment et sont en train de déverser toute leur colère sur les joueurs et les dirigeants du club à leur tête le président Ahmed Belhadj. Ayant peur que les choses dégénèrent, la direction du club a décidé d'assurer un brin de sérénité au groupe pour se préparer à Mostaganem pendant les jours qui nous séparent de la venue du mois de Ramadan.
Le groupe au complet
C'est un groupe au complet qui s'est rendu avant-hier à l'hôtel AZ de Mostaganem pour ce stage de préparation qui va durer quatre jours. En effet, tous les joueurs étaient présents au départ du bus qui transportait la délégation oranaise avec la présence de Aouadj, Mahammedi, Maâzouzi et même Gharbi er Heriat qui étaient convalescents. Une présence qui devra rassurer les supporters oranais lesquels souhaitent voir l'équipe jouer au grand complet ce match contre le DRB Tadjenanet.
Quel sort pour les bénévoles ?
Le départ de la délégation oranaise pour Mostaganem risque de priver les anciens joueurs de l'entraînement comme ce fut le cas lors des précédentes séances où on a remarqué la présence des Cherif El Ouazzani, Ouasti et autre Benzerga. Ces derniers seront obligés de se rendre jusqu'à Mostaganem pour apporter aujourd'hui leur soutien mental et donner les
Baba – Bouzidi, rendez-vous aujourd'hui
Ce qui n'était que de simples rumeurs à propos de la venue de Youcef Bouzidi à la tête de l'encadrement technique de l'équipe se transforme en une information fiable puisque selon une source digne de foi, le président Ahmed Belhadj qui se trouve toujours à la capitale devra rencontrer l'ancien coach du NAHD et de la JSK. Les deux hommes devront se rencontrer aujourd'hui à Alger pour un premier round de négociations.
Décision dans 48h
Il faut dire que des amis communs de Bouzidi et Baba ont fini par fixer un rendez-vous entre les deux parties. Bouzidi, qui se trouvait en France pour régler une affaire personnelle, est rentré avant-hier au pays. Alors qu'il n'était pas vraiment chaud à l'idée de prendre en main l'encadrement technique d'une équipe à quatre matches seulement de la fin de la saison, Bouzidi a finalement changé d'avis en acceptant de rencontrer Baba et discuter autour du sujet. Si Baba arrive à convaincre le technicien en question, ce dernier devra rendre sa réponse finale dans les prochaines 48 heures, a-t-on appris de la même source.
«Des proches au président m'ont sollicité»
Le technicien en question affirme que des proches au président l'avaient sollicité pour qu'il s'entretienne avec Baba. «J'étais en France avant qu'un proche au président m'appelle pour me proposer l'idée de prendre en main la barre technique du MCO. Ce n'est pas de mes habitudes d'accepter de diriger une équipe à quatre matches de la fin du championnat. Mais je vais attendre le discours du président qui pourrait bien me convaincre», affirme Bouzidi avant d'enchaîner : «Je ne peux pas m'avancer pour ce qui est de mon avenir. Donc, j'attends ce que vont procurer les négociations avec Baba et après on verra.»

Ouasti «J'ai transmis un message aux joueurs»
L'ancien manager général de l'équipe, Ouasti Zoubir, a pris son bâton de pèlerin pour se présenter au stade et donner ce coup de main afin de contribuer au maintien de l'équipe. «Je ne suis pas venu pour reprendre mon précédent poste de manager général. En tant qu'ancien joueur et capitaine de cette équipe, je n'ai fait que mon devoir qui est de booster les joueurs. Mon message était clair au groupe que je connais un peu. Je leur ai demandé de faire l'effort nécessaire de laisser l'équipe en Ligue 1 Mobilis. C'est la moindre des choses pour une formation de la trempe du MCO», explique Ouasti sa présence au stade Zabana.
«L'heure est à la mobilisation générale»
Ouasti affirme que l'heure est à la mobilisation générale au Mouloudia. «Aujourd'hui, il faut reconnaître que la situation est devenue critique au Mouloudia et qu'il faudrait penser avant tout à sauver le MCO. Ce n'est pas l'heure des critiques ou des comptes. L'heure est en effet à la mobilisation générale», affirme l'ex-libero international des Hamraoua qui se trouvait au stade Zabana en début de semaine. Et d'ajouter : «Le MCO a besoin que tout le monde apporte un plus et son savoir-faire qui pourrait être utile au Mouloudia et lui permettre de sortir la tête de l'eau. Notre souci primordial est de sauver le MCO de la relégation.»

«Tout le monde doit y adhérer»
Ouasti Zoubir pense que tout le monde doit adhérer à cette initiative qui est de sauver l'équipe. «Le MCO, ce n'est pas seulement Cherif El Ouazzani, Ouasti ou Benzerga. Ce n'est pas aussi seulement les anciens joueurs. Il y a aussi les anciens dirigeants et présidents qui sont capables d'apporter un plus. Donc, on doit tous s'unir pour qu'on puisse sauver l'équipe», enchaîne encore Ouasti Zoubir.
«Le MCO est ma seconde maman»
L'ancien défenseur axial du Mouloudia, qui a laissé sa mère hospitalisée avant de se présenter au stade, se dit prêt à faire des sacrifices pour aider le club. «J'ai laissé l'être le plus cher à mes yeux à l'hôpital pour venir assister à l'entraînement. Le MCO est ma seconde maman, ma deuxième famille. C'est grâce à elle qu'on connaît Ouasti Zoubir. Elle m'a fait un nom. Je ne dois pas la laisser tomber», réplique-t-il encore.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.