Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CRB-CABBA : J-1 avant la finale : Les Belouizdadis confiants
Publié dans Le Buteur le 20 - 05 - 2009

Henkouche : «Avec le Chabab, je n'ai jamais perdu contre le CABBA»
Nébié : «Je promets la victoire»
Kerbadj : «Je n'ai jamais parlé de prime de coupe à mes joueurs»
Depuis le début de la semaine, on ne cesse de parler dans l'entourage du CRB et même entre les dirigeants du club de la prime qui sera octroyée aux joueurs, en cas de victoire en Coupe d'Algérie. Après que les responsables du CABBA ont annoncé la couleur en promettant, dans un premier temps, une prime de 70 millions de centimes, avant de la revoir à la hausse, soit 120 millions de centimes, côté belouizdadi on laisse croire que les camarades de Bendahmane percevront pas moins de 70 millions de centimes, en cas de victoire sur le CABBA. A ce sujet, nous avons pris attache avec Mahfoud Kerbadj, le président du CRB, pour en savoir plus sur le montant de la prime de la Coupe d'Algérie qui sera allouée à ses joueurs : «Je n'ai jamais parlé avec mes joueurs au sujet de la prime de la Coupe d'Algérie. Pour leur part, ils ne m'en n'ont même pas parlé. C'est dire que nous n'avons fixé aucune prime de la victoire jusqu'à présent. Il est évident que les joueurs seront récompensés s'ils remportent le trophée, mais on n'en parlera après la finale», dira Kerbadj
*
«Je ne m'intéresse pas à celui qui dirigera la finale, car nous n'avons rien contre personne»
D'autre part et après avoir désigné Bennouza pour officier la finale de la Coupe d'Algérie, des informations ont circulé depuis le début de semaine faisant état d'un éventuel changement au niveau de la désignation. D'ailleurs, les noms de Bichari et Houassnia ont été cités pour remplacer Bennouza. La polémique a même fait le tour des fiefs belouizdadis. C'est alors que les instances de la Ligue ont réagi pour confirmer une nouvelle fois que c'est Bennouza qui officiera cette finale de Dame Coupe. «Il n'y a aucune polémique au sujet de l'arbitrage, c'est uniquement la presse qui l'a créée. Ce qui m'importe le plus, c'est mon équipe. Je ne m'intéresse pas à l'arbitre qui sera désigné pour la finale de la Coupe d'Algérie, car nous n'avons rien contre personne. Vous savez bien qu'il n'est pas de mes habitudes de critiquer l'arbitrage. Donc l'arbitre qui sera désigné pour diriger la finale sera le bienvenu. Pour notre part, nous devons encourager la nouvelle vague des jeunes arbitres qui sont en train de faire du bon travail», nous a confié le président du CRB.
*
«Je ne peux pas parler du projet de professionnalisme avant de connaître le cahier des charges de la FIFA»
Quel que soit le résultat de la finale de la Coupe d'Algérie, on pourra d'ores et déjà dire que le CRB a réussi des résultats que personne n'attendait, car avec une pléiade de jeunes joueurs, les Belouizdadis ont réussi là où les formations qui ont déboursé des milliards ont échoué.
Cependant, il n'est un secret pour personne que la FIFA a exigé de tous les clubs de l'élite de remplir certains critères avant 2011 et ce, conformément au cahier des charges établi par l'instance suprême du football international. Ainsi et à l'image des autres formations, le CRB est appelé à se mettre au diapason pour qu'il puisse répondre à ces critères en perspective de professionnaliser le club. A ce sujet, Kerbadj nous dira : «Je ne peux rien avancer pour le moment avant de connaître le contenu de ce cahier des charges. Mais je peux vous dire que tant que les clubs n'ont pas leurs propres infrastructures, on ne pourra parler de professionnalisme et on restera au stade du bricolage.»
*
«Nous avons entamé les démarches pour que le stade du 20-Août et le complexe du Carroubier nous soient cédés»
Cela dit, le président du CRB n'est pas contre l'idée de professionnaliser le club, mais il se montre plutôt réaliste, en étant convaincu que sans l'aide des pouvoirs publics, les club ne pourront jamais réaliser de tels projets. « Il faut savoir que sans l'aide des pouvoirs publics, on ne pourra aller vers le professionnalisme. Nous avons formulé une demande à l'APC pour que le stade du 20-Août soit cédé au club. On est même intervenus pour régler le contentieux du complexe du Carroubier que Naftal voulait récupérer. Là aussi, je peux vous confirmer que nous avons aussi demandé à bénéficier de la gestion du complexe Carroubier ainsi que pour le stade Aït Saâda», a déclaré Kerbadj.
*
«Les industriels ne peuvent appuyer l'idée d'une SPA sans avoir des garanties»
En évoquant avec le président du CRB la possibilité de transformer le club en SPA afin de lui donner une autre dimension, le président belouizdadi s'est montré catégorique : «Pour qu'on puisse passer en SPA, il faut que le club puisse disposer de ses propres infrastructures. Ce qui serait une sorte de garanties pour les industriels qui veulent investir dans le club, car sans ces garanties, condition sine qua non pour avoir le statut de SPA», a conclu Mahfoud Kerbadj.
Kamel M.
Henkouche : «Avec le CRB, je n'ai jamais perdu contre le CABBA»
«Cette saison, nous avons affronté le CABBA à quatre reprises. La première fois c'était à l'occasion du stage de l'intersaison en Tunisie, et nous l'avons battu. Ensuite, lors de la rencontre de l'aller à Bordj, où nous les avons battus également. La troisième rencontre, nous avons fait match nul à domicile. Il s'agit donc de la quatrième confrontation qu'on espère remporter et gagner ainsi la coupe.»
Bacha : «Quant on arrive en finale il faut gagner»
*
Le CRB s'apprête à disputer sa huitième finale de coupe d'Algérie, comment vivez-vous cet événement d'autant plus que vous faites partie des icônes du club ?
La finale de coupe d'Algérie est un événement exceptionnel, qu'on vit intensément. Ce n'est pas comme le championnat qui dure toute la saison. Je suis depuis longtemps avec le CRB, je suis donc forcément un supporter du Chabab. Je souhaite de tout mon cœur que le CRB gagne cette coupe et étoffe son palmarès.
*
Justement, comment voyez-vous les chances du CRB dans cette finale ?
Tout d'abord, je voudrais évoquer un sujet avant de parler de la finale elle-même. Il faut signaler qu'il y a un grand travail qui est en train de se réaliser au sein du club avec ce nouveau bureau, à sa tête le président Kerbadj. Il est quelqu'un de sérieux, il a réussi un bon parcours tout en lançant beaucoup de jeunes dans le bain. A mon avis, le président doit préserver cet effectif ainsi que l'entraîneur pendant au moins trois ou quatre ans. Henkouche a fait du bon travail, il réussit bien au CRB, et puisqu'il y a des entraîneurs qui réussissent dans un club et échouent dans un autre, il faut le garder pour longtemps. Il faut prôner la stabilité. Maintenant, pour revenir à la finale je dirai qu'elle ne sera pas du tout facile pour le CRB. Le CABBA a réalisé de son côté une très bonne saison. L'entraîneur Iaïche a effectué un travail colossal et je lui tire chapeau. Sans oublier le travail fait par son prédécesseur, à savoir Bouarata. Je dirai la même chose pour l'équipe du Bordj qui, à mon avis, doit renouveler sa confiance à Iaïche et ce quel que soit le résultat de la finale. Enfin, j'espère de tout cœur que le CRB gagne, mais ce ne sera pas facile devant une équipe qui a éliminé l'Entente (ESS) avec toute son armada de bons joueurs. Surtout, je souhaite que le fair-play l'emportera même si les deux clubs entretiennent de bonnes relations.
*
En tant qu'entraîneur vous avez connu les deux sensations, la joie et la déception. Vous avez gagné la coupe en 1995 et perdu en 2003, comment aviez-vous vécu ces moments ?
Franchement, lorsqu'on arrive en finale de coupe il faut la gagner. Parce que le fait de perdre une finale peut se payer cher par la suite. Je ne peux pas vous décrire cette déception. En 2003, c'était ma première déception, puisque c'est la première fois que je perdais une finale. En 66, j'ai connu la joie en tant que jeune joueur contre le RCK, en 69 on a gagné également cette coupe contre l'USMA alors que j'étais joueur. En 1995, je l'ai gagné en tant qu'entraîneur. En 2003, j'ai perdu ce trophée contre l'USMA et je vous assure que c'était très pénible de voir mes joueurs pleurer.
C'est pour cela que je vous dit que lorsqu'on est en finale il faut gagner. Ali Fergani me l'avait dit en 95, et il fallait attendre jusqu'en 2003 pour mesurer l'ampleur de la déception que peut engendrer une défaite en finale de coupe.
*
Le CRB a-t-il payé cher, comme vous le dites, sa défaite en finale ?
Tout à fait. Le club a même failli rétrograder la saison d'après. Le club avait connu beaucoup de problèmes et je ne veux pas m'étaler sur le sujet pour ne pas remuer le couteau dans la plaie.
*
Redoutez-vous un tel scénario ?
Non, j'espère que cela n'arrivera pas bien sûr. Mais je sais que le CRB est bien encadré, avec de gens sages. Je ne connais pas personnellement le président Kerbadj, mais d'après ses déclarations à la presse il prône la sagesse. C'est un bon gestionnaire qui a un bon niveau d'instruction. Je sais qu'il saura s'y prendre.
*
Lors de la finale, vous étiez menés au score (1-0) à la mi-temps. En rejoignant les vestiaires, vous auriez dit à vos joueurs : «Voulez-vous qu'il y ait un tremblement de terre à Belcourt ?», le confirmez-vous ?
(Rire). Oui, apparemment vous êtes bien informé. Celui qui vous a dit ça était certainement dans les vestiaires. Oui, c'est ce que j'ai dit aux joueurs. Lorsque vous êtes menés au score dans une finale de coupe, il faut trouver les mots pour motiver ses joueurs.
*
Et ça a marché…
Oui, on a pu renverser la vapeur et tant mieux pour nous.
*
Lors de le finale de 2003 l'arbitrage a été contesté, qu'en dites-vous ?
Ah oui, je ne pardonnerai jamais à cet arbitre. Je savais à l'avance que nous n'allions pas gagner. Je l'ai dit à Lefkir qu'on ne pourra pas gagner avec cet arbitre. Je me souviens comme si cela datait d'hier. C'était un lundi et on s'entraînait dans le complexe de la première région militaire puisque le terrain était gazonné. Lorsque j'ai été informé de ce qui se tramait contre nous j'ai été voir Lefkir pour lui dire qu'on n'allait pas gagner le match. Il était trop naïf, me répondant que c'est une finale à laquelle assisterai plusieurs personnalités dont le président de la République, et que l'arbitre ne peut pas se permettre d'être partial. Finalement, on a été volé par cet arbitre. Bref, je ne veux pas revenir sur ce sujet, ce qui s'est passé est passé.
*
Le jour j est arrivé, quels sont les conseils que vous pouvez donner aux joueurs à la veille de ce rendez-vous ?
Je dirai que le CRB est bien encadré. L'entraîneur Henkouche et le président Kerbadj sont sages et sauront mieux que quiconque trouver les mots qu'il faut pour motiver les joueurs. Pour donner des conseils il faut vivre avec le groupe, pas se contenter de réflexions philosophiques. Moi, j'aurais dédramatisé la chose en essayant de ne pas mettre la pression sur les joueurs. Henkouche a décidé d'opter pour une mise au vert à la veille du match au lieu d'un long regroupement, je trouve que c'est la meilleure façon d'éviter une pression supplémentaire. Contrairement à l'équipe de Bordj qui a fuit la pression de ses supporters. Je pense que Henkouche et Iaïche trouveront les mots justes pour motiver leurs joueurs.
Entretien réalisé par
Noureddine B.

Nébié : «Je promets la victoire finale à nos supporters»
*
Comment préparez-vous cette finale de Coupe d'Algérie ?
Les préparatifs se passent plutôt bien. On travaille le plus normalement du monde. On essaie de ne pas se mettre la pression, surtout garder notre sang-froid. Il faut aborder ce match comme s'il s'agissait d'un match de championnat. Il ne faut surtout pas changer ses habitudes car cela risque de créer une pression supplémentaire. Nous serons prêts le jour J.
*
On imagine qu'une bonne ambiance règne au sein du groupe…
Effectivement, l'ambiance est formidable. L'heure est à l'euphorie. Je souhaite qu'elle continue même après la finale.
*
L'équipe du Bordj, votre adversaire, n'a pas gagné le moindre match contre le CRB lors de ses trois confrontations. Le Chabab est sorti victorieux à deux reprises. La première fois lors du premier match à l'intersaison à Aïn Drahma, et la seconde à Bordj même à l'aller, contre un match nul au stade 20-Août…
Effectivement. J'espère que ça va continuer. Lors de la finale, la mission sera certes difficile, mais pas impossible. Nous allons aborder cette rencontre avec la ferme intention de la remporter, c'est clair. J'espère qu'on ne va pas décevoir nos supporters.
*
Avez-vous déjà joué une finale de coupe auparavant ?
Oui. La saison dernière, j'ai participé à la finale de la Coupe Congo-Brazzaville avec mon club. Nous avons malheureusement perdu sur le score de 2 à 1. J'espère que cette fois-ci, je vais la gagner.
*
Avez-vous reçu des encouragements de la part de vos supporters à l'occasion de cette finale ?
Oui, beaucoup même. Depuis que j'ai marqué le but de la victoire contre le NAHD, j'ai reçu beaucoup d'appels des supporters qui m'ont félicité.
*
Et qu'en est-il des Burkinabés ?
Ils sont nombreux ici à Alger et ils n'hésitent pas à me montrer leur soutien pour me faire plaisir. Moi, de mon côté, j'essaie de les représenter du mieux que je peux. Je leur promets d'ailleurs la victoire. Inch'Allah, je vais marquer comme je l'ai fait contre le NAHD.
Entretien réalisé par
N. B.
Benlouham : «La troisième sera la bonne»
Le défenseur du CABBA, qui a quitté le flanc gauche pour s'imposer d'une manière indiscutable dans l'axe, est devenu l'une des pièces maîtresses de son coach dans ce secteur, en compagnie de Linarès et Loucif. Sid-Ahmed Benlouham veut marquer de son empreinte ce rendez-vous, qui se déroulera sur une pelouse qui lui rappelle bien des souvenirs.
*
Comment se présente la situation à quelques jours du rendez-vous que tout le monde attend ?
Plutôt bien. L'ambiance est au beau fixe. Nous sommes en train de nous préparer dans des conditions impeccables. Il faut avouer qu'on ne manque de rien.
*
Parlez-nous de la mise au vert dont vous avez bénéficié…
Une telle mise au vert est nécessaire pour éviter la pression. Le fait d'être regroupé dans de très bonnes conditions nous permet de travailler dans la bonne humeur. L'importance d'un évènement veut aussi qu'on se sacrifie encore davantage afin d'être prêt le jour J .
*
Quelles sont les chances de votre équipe dans un tel challenge ?
Elles seront exactement comme celles de l'adversaire, c'est-à-dire que les deux équipes partent à chances égales. Si les deux équipes sont arrivées en finale, ce n'est pas par pur hasard. Même en championnat, nous sommes logés à la même enseigne. C'est pour vous dire que les deux forces en présence se valent et que la mieux préparée l'emportera.
*
Justement, que pensez-vous du CRB ?
C'est une équipe que nous respectons beaucoup, car nous ne l'avons pas battue cette saison en championnat. J'espère que nous aurons plus de réussite en coupe, puisqu'elle nous a souri jusque-là.
*
D'après vous, que faut-il faire pour espérer remporter le trophée ?
Se donner à fond sur le terrain et surtout être lucide. C'est vrai qu'il s'agit là d'une finale de Coupe d'Algérie, mais nous la prendrons comme tous les autres matches durant lesquels nous avons sorti le grand jeu pour nous imposer.
*
Vous voulez dire que ce sera comme face à l'Entente ?
Les matches se suivent mais peuvent ne pas se ressembler forcément. C'est un match de finale qui ne ressemblera à aucun autre match. Il y aura plusieurs paramètres qui entreront en jeu, comme la motivation, la maîtrise de soi et la lucidité sur le terrain pendant 90 minutes… et peut-être aussi au-delà.
*
Pour vous, ce sera un match spécial à tous points de vue, n'est-ce pas ?
Bien sûr, c'est un match pas comme les autres. On ne dispute pas une finale de Coupe d'Algérie tous les jours. Elle se déroulera aussi à Blida sur un «jardin» que je connais et que je retrouverai quelque part avec plaisir.
Entretien réalisé par
A. Benbacha
Plus de sept mille tickets écoulés hier après-midi
Décidément, les supporters du CRB ne veulent en aucun cas manquer la finale de leur équipe en Coupe d'Algérie. Sitôt la vente des billets a commencé, plus de sept mille tickets ont été déjà écoulés et ce, jusqu'à hier en début d'après-midi.
Le prix du billet grimpe à 600 DA au marché noir
Malgré le fait que dix mille places ont été mises à la disposition du CRB, le prix du billet a grimpé jusqu'à 600 DA au marché noir, et qui risque même de dépasser cette somme le jour de la rencontre. D'ailleurs, plusieurs supporters du CRB devaient se déplacer hier à Blida pour acheter leur billet, puisqu'un point de vente est disponible au stade Mustapha-Tchaker.
La finale se jouera à guichets fermés
Toutefois, les supporters des deux équipes ont été informés par le biais de leurs représentants que la vente des billets au niveau de tous les points de vente prendra fin aujourd'hui. La rencontre se jouera donc à guichets fermés.
Le programme jusqu'à la finale établi
A la fin de la séance d'entraînement qui a eu lieu hier au stade de Rouiba, l'entraîneur du CRB a informé les joueurs du programme de l'équipe jusqu'au jour de la finale. Les joueurs sont donc entrés en mise au vert en début d'après-midi où ils ont pris leur déjeuner à l'hôtel Dar Diaf.
Sieste obligatoire pour les joueurs
Après le déjeuner, la sieste est obligatoire pour les joueurs afin qu'ils puissent récupérer. D'ailleurs, le coach du CRB a insisté sur ce volet auquel il accorde une grande importance, car cela évitera le stress à ses poulains.
Deux réunions techniques avant la finale
Les joueurs et le staff technique en présence des dirigeants devaient tenir hier une réunion en fin d'après-midi. Une autre est prévue pour aujourd'hui pour débattre de tous les volets de cette finale.
Au stade en costumes
Quant au jour de la rencontre et afin de donner une bonne image du CRB et faire aussi sentir aux joueurs qu'ils sont bien considérés par leurs dirigeants, les coéquipiers de Bendahmane effectueront le déplacement au stade en costumes.
K. M.
Henkouche cache son jeu et dévoile la liste des dix-huit
Comme prévu, le CRB a effectué, hier, sa deuxième séance d'entraînement au stade de Rouiba à l'issue de laquelle un match d'application a été organisé. Mohamed Henkouche testera plusieurs variantes afin de préparer ses poulains à toute éventualité. Toutefois, il a veillé à cacher son jeu en faisant aligner deux équipes qui renfermaient des joueurs titulaires et des remplaçants. Cela dit, Henkouche a voulu aussi éviter d'aligner les joueurs titulaires dans une même équipe afin que les autres éléments qui seront sur le banc le jour de la rencontre ne se sentent pas démobilisés. Le coach, par cette façon de faire, compte préserver la sérénité du groupe jusqu'à la veille du match. Par ailleurs, le coach belouizdadi s'est montré très satisfait des conditions de travail et de la bonne ambiance qui règne dans le groupe.
Edwin, Boudina, Boudemagh, Kherbache et Lekdim ne seront pas retenus pour la finale
La liste des dix-huit joueurs qui seront convoqués pour la finale et qui alimente les discussions dans les fiefs du CRB a été enfin rendue publique. Mis à part la non-convocation de Boudemagh, qui souffre d'une blessure, les autres éléments qui ne seront pas concernés par cette finale sont : Edwin, Boudina, Lekdim et le jeune attaquant Kherbache qui évolue en juniors, puisque l'entraîneur du CRB a tranché en faveur d'un autre jeune attaquant qui n'est autre que Lahouamed qui s'est illustré face à l'ASK avec à la clé un but.
Harizi et Benabdallah se sont entraînés avec le groupe
Lundi dernier, Henkouche nous a confié que Harizi et Benabdallah seront avec le groupe, même s'ils sont sous les drapeaux. En effet, les deux joueurs étaient présents hier à l'entraînement en prenant part au match d'application que les joueurs ont disputé avec le groupe. Une chose est sûre, Harizi et Benabdallah seront retenus pour cette finale, au grand bonheur des Belouizdadis, notamment après la défection de Fenier, Boussehaba et Boudemagh.
K. M.
Ambiance bon enfant à l'entraînement
Les joueurs du CRB se sont entraînés hier matin à 10h au stade de Rouiba en prévision du match de demain contre le CABBA. Ladite séance s'est déroulée dans une ambiance bon enfant. Le staff technique a opté pour une séance ordinaire pour éviter toute pression supplémentaire à ses poulains. Ces deniers semblaient décontractés et bien concentrés sur leur travail. Cet état d'esprit qui règne au sein du groupe a rassuré l'entraîneur Mohamed Henkouche ainsi que les dirigeants du club. Même les deux joueurs non concernés par le match de demain, Hocine Fenier et Brahim Boushaba, pour cause de suspension, ont tenu à se présenter au stade pour encourager leurs partenaires. Il faut dire que les derniers résultats positifs réalisés par la bande à Henkouche, à commencer par la victoire contre le NAHD, qui est intervenue après 14 ans, et le succès ramené du Khroub, ont été bénéfiques pour le groupe qui se prépare activement pour la finale de la Coupe d'Algérie avec un moral au beau fixe.
Des mesures draconiennes au stade de Rouiba
La séance d'entraînement d'hier a connu une affluence considérable de la part des Rouge et Blanc qui veulent voir de près leurs favoris à 48 heures du jour J.
Des mesures draconiennes ont été par ailleurs prises afin d'empêcher les supporters de pénétrer sur le terrain et éviter de perturber les joueurs.
Dernier entraînement au CREPS de Ben Aknoun
Le staff technique a changé son programme. En effet, la dernière séance d'entraînement, prévue au stade de Rouiba, a été programmée au CREPS de Ben Aknoun pour fuir la pression des supporters qui risquent de se déplacer en nombre au stade de Rouiba pour suivre le dernier entraînement de leur équipe favorite.
N. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.