L'Algérie du second souffle    "Hélicoptère Draghi": La BCE ressort la sulfateuse à liquidités    LG: Technologie 8K au service des téléviseurs OLED & NANOCELL    Bourses: Les places mondiales prudentes en attendant la Fed    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    AG extraordinaire de la Fédération algérienne de football : Adoption d'un nouveau système de compétition    Coupe arabe: Le CS Constantine éliminé par Al-Muharraq Bahreini    JM Oran-2021 : Le logo et la mascotte de la 19e édition dévoilés    Batna: Les opérateurs privés appelés à investir dans des établissements pour enfants à besoins spécifiques    Une nouvelle amnistie générale décretée    Tliba refuse de céder    Des mesures d'urgence pour El-Hadjar    Toutes les conditions "propices" réunies    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    VISITE DU MINISTRE DE LA COMMUNICATION ET DE LA CULTURE A ORAN : Rabehi appelle à mobiliser les efforts au service du pays    Les Rohingyas vivent sous la menace d'un «génocide»    Entre le souhaitable et le possible    PrAbderrahmane Mebtoul expert international : invité du jour de la radio internationale Beur/FM    Huit blessés dans une explosion de gaz butane    Les Tunisiens toujours dans l'attente des résultats préliminaires des élections présidentielles    Décès du réalisateur Moussa Haddad    Participation d'une vingtaine d'artistes    MASCARA : La BRI démantèle un réseau de faussaires de billets de banque    Boumerdès : 4 harragas meurent noyés en mer et 9 autres disparus    EN : Une dernière étape avant d'officialiser le match face à la Colombie    Juve - Sarri : "le foot italien ne peut pas se considérer parmi les favoris"    Craintes d'un nouveau conflit armé dans le Golfe    L'entraîneur de Horoya AC évoque le match retour    Les commissions d'inspection des écoles primaires à pied d'œuvre    Rebiai et Bouhalfaya libérés, Koudri et Moussaoui appelés    «Le circuit de distribution doit être assaini»    Le Trésor public réalise une importante économie    ACTUCULT    sortir ...sortir ...sortir ...    Les super héros des Comics et Marvel débarquent à Alger    L'ONU s'excuse après l'avoir attribué à l'Espagne    L'appui des syndicalistes et de la société civile à Béjaïa    La délivrance de l'agrément du ressort du wali    Le CSA menacé de paralysie    157 kg de viande rouge et 62 kg d'abats impropres à la consommation saisis    30ème mardi de mobilisation: Les étudiants maintiennent la pression malgré les interpellations    Alger, Constantine: Samir Belarbi et trois manifestants en détention provisoire    Pour s'enquérir des dysfonctionnements du secteur de l'Education: Une commission d'inspection du ministère de l'Intérieur sur le terrain    Des instructions fermes quant au respect des délais d'avancement des travaux    L'UA demande des efforts concertés aux pays africains pour assurer une gouvernance efficace des migrations    Les plus lus et les plus traduits au monde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CRB : Giovanni Solinas donne son accord
Publié dans Le Buteur le 29 - 07 - 2011

Le technicien italien a été contacté par les dirigeants du Chabab pour lui proposer de diriger la barre technique du CRB.
Le technicien italien a été contacté par les dirigeants du Chabab pour lui proposer de diriger la barre technique du CRB. Outre le technicien transalpin, la direction était également sur les traces du brésilien Rubim, mais l'option de Solinas est la plus envisageable, du fait que cet entraîneur connaît parfaitement le championnat algérien pour avoir dirigé l'ESS à plusieurs reprises. Solinas a déposé son dossier au consulat pour obtenir un visa d'entrée, suite à l'invitation que la direction lui a envoyée. Cependant, les dirigeants du club, pour gagner du temps, ont déjà entrepris des pourparlers préliminaires et selon un dirigeant, le technicien italien, qui connaît le Chabab, s'est montré intéressé et semble enthousiaste par cette proposition. «Le CRB avait effectivement deux pistes étrangères, Rubim et Solinas, mais l'Italien semble tenir la corde puisqu'il a rapidement répondu à notre proposition, ce qui est encourageant. Aussi, ses conditions sont plutôt abordables, en plus de ses connaissances de notre championnat. L'administration lui a envoyé une invitation pour l'obtention du visa. D'ailleurs à l'heure où je vous parle, Solinas se trouve au consulat pour les formalités de visa.» Tout porte à croire que cet entraîneur sera belouizdadi, mais…
L'ESS entre en scène, Solinas embarrassé
L'entraîneur italien Solinas a été également approché par ses anciens dirigeants de l'ESS pour revenir à Sétif où son passage à la tête de l'équipe a été très remarquée en ayant remporté la Coupe de l'UNAF, avant de quitter la capitale des Hauts Plateaux pour des raisons personnelles. Mais à l'Entente, cet entraîneur jouit d'une considération inestimable, aussi bien de la direction que des supporters. Tout le monde le regrette à Sétif. Le coach, de son côté, n'a jamais caché son désir de revenir et poursuivre son travail. Mais comme il a donné sa parole aux dirigeants du Chabab, Solinas pourrait opter pour une nouvelle aventure dans la capitale. Se trouvant dans une situation délicate, le technicien déclare : «Les contacts avec le CRB sont très avancés, je viendrai à Alger pour signer en principe le contrat mais en parallèle, mon ancienne équipe, l'ESS, me veut aussi à la barre technique et cela me met dans une situation embarrassante. Toutefois, la priorité sera évidemment donnée au CRB à qui j'ai donné mon accord de principe, c'est important !»
-------------------------------------------------------------------
Harrouche «C'est moi qui ai demandé à partir»
En débarquant du NAHD, après une saison époustouflante, Hocine Harrouche a été également l'attraction du mercato en tenant la une des journaux durant plusieurs semaines. Le MCA, entre autres, avait énormément insisté pour l'avoir dans ses rangs, mais son choix s'est porté finalement sur le Chabab. Le milieu de terrain ne regrette pas son passage raté au sein des Rouge et Blanc, mais déçu de ne pouvoir être à la hauteur des attentes de la direction et des supporters, il avait pris la décision de changer d'air. Harrouche, dans sa tête, était ailleurs déjà.
Expliquez-nous d'abord comment s'est effectuée la séparation avec le CRB ?
Après une saison ratée, il était plus judicieux pour moi de demander ma libération. D'ailleurs, l'idée de quitter le Chabab planait depuis le dernier mercato mais par correction vis-à-vis de mes employeurs, j'ai dû attendre la fin du championnat pour revenir à la charge et obtenir mes papiers.
Pourquoi vous avez décidé de changer d'air ?
En optant pour le Chabab, j'avais de grandes ambitions pour réussir. Mais pour des raisons qui restent pour moi inexpliquées, je n'ai pu donner satisfaction et mon rendement a été en deçà des espérances, car les supporters et la direction attendaient beaucoup de moi. Je pense toutefois que la pression était telle que le blocage devient inévitable. Personne ne sait exactement le pourquoi du comment, mais la certitude est que j'ai raté mon passage. Je n'étais pas à mon aise au CRB.
Pourtant, vous avez eu des opportunités pour vous illustrer, non ?
Non, de ce côté, je ne m'en plains pas, la direction, les joueurs et les supporters m'ont souvent affiché leur soutien. Certes, j'ai à maintes reprises eu la chance de me mettre en évidence, mais mentalement j'étais atteint, donc incapable de répondre aux attentes. Durant les entraînements, on voyait un Harrouche étincelant et explosif, mais en matchs officiels, c'était un tout autre joueur.
Regrettez-vous votre passage au Chabab ?
Jamais, au contraire le Chabab m'a permis de côtoyer le haut niveau, car c'était ma première expérience en Ligue 1. Aussi, au CRB j'ai gagné en maturité laquelle me servira certainement à l'avenir. Le Chabab est un grand club où les dirigeants et les supporters en harmonie parfaite s'évertuent à remettre ce club à la place qui est la sienne. Je suis en revanche déçu de mon rendement parce que j'étais sur une courbe ascendante et je me devais de réaliser une meilleure saison, mais malheureusement je suis passé à côté.
On vous laisse le soin de conclure !
Je retourne au NAHD pour d'autres challenges et je vais tout faire pour réussir, car je dois prouver à mes détracteurs que la saison précédente n'était qu'un accident de parcours, j'ai une revanche à prendre sur le sort.
-------------------------------------------------------
Gamondi ne doit plus rien au CRB
La direction du Chabab de Belouizdad a définitivement tourné la page de l'entraîneur argentin Gamondi. Ce dernier, qui devait percevoir 63 000 euros, a encaissé 50 000 euros par virement. La direction du Chabab avait promis de lui faire parvenir le reste également par une mise à disposition bancaire, mais les dirigeants, réglementairement, devraient retenir cette différence qui représente le montant à payer de l'IRG car l'entraîneur Gamondi percevait un salaire brut. La direction doit par conséquent mettre au courant son manager, le Marocain Chelda Ahmed, pour l'informer que son client a touché l'intégralité de ses revendications salariales et si l'entraineur persiste à affirmer le contraire, l'administration est prête à lui fournir les documents nécessaires.
Il ne reconnaît pas son manager
Aussi étonnant que cela puisse paraître, le manager marocain, Chelda, a toujours été l'unique représentant de Gamondi et le seul interlocuteur de la direction lorsqu'il s'agissait de négocier, mais le technicien argentin a surpris la direction du Chabab en lui apprenant qu'il ne reconnaissait pas son manager. La direction, en régularisant le technicien argentin, a clôturé définitivement le dossier et suggère au manager de demander des comptes à Gamondi, car le CRB ne déboursera plus un sou.
----------------------------------------------------------
Mechani, nouveau président des jeunes
La direction du Chabab vient de nommer un nouveau président des jeunes catégories, en la personne de Rabeh Mechani, en remplacement de Sofiane Meziani qui a préféré se retirer pour se consacrer entièrement à ses obligations personnelles. Mechani aura cependant du pain sur la planche puisque les jeunes catégories sont malheureusement le parent pauvre du Chabab, avec des moyens limités et des problèmes d'infrastructures. Le CRB, jadis pépinière de jeunes talents, a perdu de sa superbe et ne produit plus de la qualité, le nouveau président aura bien des efforts et des sacrifices à consentir tout en se montrant patient.
Abbou Lahmar : «Je suis satisfait !»
Le milieu de terrain Lahmar est très satisfait de la proposition de ses dirigeants qui l'ont estimé à sa juste valeur. Il a déclaré à ce propos : «La direction du Chabab m'a immédiatement fait une offre que je ne pouvais refuser. Nous sommes rapidement tombés d'accord sur tous les points. Je ne vous cache pas que j'avais beaucoup d'appréhensions avant de m'entretenir avec les dirigeants, mais je pense que les dirigeants m'ont estimé à ma juste valeur. Je suis très content de la confiance et de la compréhension de mes dirigeants.» Quant à son avenir, le joueur, très serein, s'est dit très optimiste : «Il est important que le joueur soit mis dans les meilleures conditions afin qu'il puisse apporter le plus pour lequel il est payé. Me concernant, je suis maintenant serein et concentré sur l'avenir, j'espère réussir une grande saison avec mon club.» Concernant la reprise, Lahmar avance : «Je serai présent samedi pour la reprise, il n'y a aucune raison pour que je fasse l'impasse, la direction a fait le nécessaire pour nous mettre à l'aise. Les joueurs, de leur côté, doivent se montrer professionnels, une bonne préparation permettra à l'équipe de bien démarrer la saison.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.