Karim Younes: le changement escompté passe par la poursuite du dialogue et du débat dans la sérénité    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Saisie de plus de 10 quintaux de kif traité à Naâma (MDN)    Bordj Bou Arreridj: alimentation en eau potable avant l'été de 30 communes    CAN à Laâyoune occupée: appel à préserver le sport de l'instrumentalisation politique    crise libyenne: le ministre malien des AE insiste sur l'importance de conforter le rôle de l'UA    Habitat: Installation de Tarek Belaribi au poste de DG de l'AADL    AS Monaco: Slimani cherche bien à partir, mais...    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Le Hirak face aux ambitions partisanes    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    Dans leur confort lointain, ils pensent !    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Aïn Témouchent : le moudjahid Abdelaziz Hatri n'est plus    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Démolition de l'hippodrome Ghellab-Attia    Ce que propose le PAD    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Et si vous faisiez de l'hypertension ?    Tarte aux pommes    Les aliments anticholestérol    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Du rififi à l'Opéra d'Alger    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Aménagement de la piscine de Medina Jedida Des instructions pour le respect des délais de livraison    Ligue 1 - Mise à jour: Le PAC sur ses gardes face au CSC    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Issad Rebab classé 6e fortune d'Afrique    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CRB : Giovanni Solinas donne son accord
Publié dans Le Buteur le 29 - 07 - 2011

Le technicien italien a été contacté par les dirigeants du Chabab pour lui proposer de diriger la barre technique du CRB.
Le technicien italien a été contacté par les dirigeants du Chabab pour lui proposer de diriger la barre technique du CRB. Outre le technicien transalpin, la direction était également sur les traces du brésilien Rubim, mais l'option de Solinas est la plus envisageable, du fait que cet entraîneur connaît parfaitement le championnat algérien pour avoir dirigé l'ESS à plusieurs reprises. Solinas a déposé son dossier au consulat pour obtenir un visa d'entrée, suite à l'invitation que la direction lui a envoyée. Cependant, les dirigeants du club, pour gagner du temps, ont déjà entrepris des pourparlers préliminaires et selon un dirigeant, le technicien italien, qui connaît le Chabab, s'est montré intéressé et semble enthousiaste par cette proposition. «Le CRB avait effectivement deux pistes étrangères, Rubim et Solinas, mais l'Italien semble tenir la corde puisqu'il a rapidement répondu à notre proposition, ce qui est encourageant. Aussi, ses conditions sont plutôt abordables, en plus de ses connaissances de notre championnat. L'administration lui a envoyé une invitation pour l'obtention du visa. D'ailleurs à l'heure où je vous parle, Solinas se trouve au consulat pour les formalités de visa.» Tout porte à croire que cet entraîneur sera belouizdadi, mais…
L'ESS entre en scène, Solinas embarrassé
L'entraîneur italien Solinas a été également approché par ses anciens dirigeants de l'ESS pour revenir à Sétif où son passage à la tête de l'équipe a été très remarquée en ayant remporté la Coupe de l'UNAF, avant de quitter la capitale des Hauts Plateaux pour des raisons personnelles. Mais à l'Entente, cet entraîneur jouit d'une considération inestimable, aussi bien de la direction que des supporters. Tout le monde le regrette à Sétif. Le coach, de son côté, n'a jamais caché son désir de revenir et poursuivre son travail. Mais comme il a donné sa parole aux dirigeants du Chabab, Solinas pourrait opter pour une nouvelle aventure dans la capitale. Se trouvant dans une situation délicate, le technicien déclare : «Les contacts avec le CRB sont très avancés, je viendrai à Alger pour signer en principe le contrat mais en parallèle, mon ancienne équipe, l'ESS, me veut aussi à la barre technique et cela me met dans une situation embarrassante. Toutefois, la priorité sera évidemment donnée au CRB à qui j'ai donné mon accord de principe, c'est important !»
-------------------------------------------------------------------
Harrouche «C'est moi qui ai demandé à partir»
En débarquant du NAHD, après une saison époustouflante, Hocine Harrouche a été également l'attraction du mercato en tenant la une des journaux durant plusieurs semaines. Le MCA, entre autres, avait énormément insisté pour l'avoir dans ses rangs, mais son choix s'est porté finalement sur le Chabab. Le milieu de terrain ne regrette pas son passage raté au sein des Rouge et Blanc, mais déçu de ne pouvoir être à la hauteur des attentes de la direction et des supporters, il avait pris la décision de changer d'air. Harrouche, dans sa tête, était ailleurs déjà.
Expliquez-nous d'abord comment s'est effectuée la séparation avec le CRB ?
Après une saison ratée, il était plus judicieux pour moi de demander ma libération. D'ailleurs, l'idée de quitter le Chabab planait depuis le dernier mercato mais par correction vis-à-vis de mes employeurs, j'ai dû attendre la fin du championnat pour revenir à la charge et obtenir mes papiers.
Pourquoi vous avez décidé de changer d'air ?
En optant pour le Chabab, j'avais de grandes ambitions pour réussir. Mais pour des raisons qui restent pour moi inexpliquées, je n'ai pu donner satisfaction et mon rendement a été en deçà des espérances, car les supporters et la direction attendaient beaucoup de moi. Je pense toutefois que la pression était telle que le blocage devient inévitable. Personne ne sait exactement le pourquoi du comment, mais la certitude est que j'ai raté mon passage. Je n'étais pas à mon aise au CRB.
Pourtant, vous avez eu des opportunités pour vous illustrer, non ?
Non, de ce côté, je ne m'en plains pas, la direction, les joueurs et les supporters m'ont souvent affiché leur soutien. Certes, j'ai à maintes reprises eu la chance de me mettre en évidence, mais mentalement j'étais atteint, donc incapable de répondre aux attentes. Durant les entraînements, on voyait un Harrouche étincelant et explosif, mais en matchs officiels, c'était un tout autre joueur.
Regrettez-vous votre passage au Chabab ?
Jamais, au contraire le Chabab m'a permis de côtoyer le haut niveau, car c'était ma première expérience en Ligue 1. Aussi, au CRB j'ai gagné en maturité laquelle me servira certainement à l'avenir. Le Chabab est un grand club où les dirigeants et les supporters en harmonie parfaite s'évertuent à remettre ce club à la place qui est la sienne. Je suis en revanche déçu de mon rendement parce que j'étais sur une courbe ascendante et je me devais de réaliser une meilleure saison, mais malheureusement je suis passé à côté.
On vous laisse le soin de conclure !
Je retourne au NAHD pour d'autres challenges et je vais tout faire pour réussir, car je dois prouver à mes détracteurs que la saison précédente n'était qu'un accident de parcours, j'ai une revanche à prendre sur le sort.
-------------------------------------------------------
Gamondi ne doit plus rien au CRB
La direction du Chabab de Belouizdad a définitivement tourné la page de l'entraîneur argentin Gamondi. Ce dernier, qui devait percevoir 63 000 euros, a encaissé 50 000 euros par virement. La direction du Chabab avait promis de lui faire parvenir le reste également par une mise à disposition bancaire, mais les dirigeants, réglementairement, devraient retenir cette différence qui représente le montant à payer de l'IRG car l'entraîneur Gamondi percevait un salaire brut. La direction doit par conséquent mettre au courant son manager, le Marocain Chelda Ahmed, pour l'informer que son client a touché l'intégralité de ses revendications salariales et si l'entraineur persiste à affirmer le contraire, l'administration est prête à lui fournir les documents nécessaires.
Il ne reconnaît pas son manager
Aussi étonnant que cela puisse paraître, le manager marocain, Chelda, a toujours été l'unique représentant de Gamondi et le seul interlocuteur de la direction lorsqu'il s'agissait de négocier, mais le technicien argentin a surpris la direction du Chabab en lui apprenant qu'il ne reconnaissait pas son manager. La direction, en régularisant le technicien argentin, a clôturé définitivement le dossier et suggère au manager de demander des comptes à Gamondi, car le CRB ne déboursera plus un sou.
----------------------------------------------------------
Mechani, nouveau président des jeunes
La direction du Chabab vient de nommer un nouveau président des jeunes catégories, en la personne de Rabeh Mechani, en remplacement de Sofiane Meziani qui a préféré se retirer pour se consacrer entièrement à ses obligations personnelles. Mechani aura cependant du pain sur la planche puisque les jeunes catégories sont malheureusement le parent pauvre du Chabab, avec des moyens limités et des problèmes d'infrastructures. Le CRB, jadis pépinière de jeunes talents, a perdu de sa superbe et ne produit plus de la qualité, le nouveau président aura bien des efforts et des sacrifices à consentir tout en se montrant patient.
Abbou Lahmar : «Je suis satisfait !»
Le milieu de terrain Lahmar est très satisfait de la proposition de ses dirigeants qui l'ont estimé à sa juste valeur. Il a déclaré à ce propos : «La direction du Chabab m'a immédiatement fait une offre que je ne pouvais refuser. Nous sommes rapidement tombés d'accord sur tous les points. Je ne vous cache pas que j'avais beaucoup d'appréhensions avant de m'entretenir avec les dirigeants, mais je pense que les dirigeants m'ont estimé à ma juste valeur. Je suis très content de la confiance et de la compréhension de mes dirigeants.» Quant à son avenir, le joueur, très serein, s'est dit très optimiste : «Il est important que le joueur soit mis dans les meilleures conditions afin qu'il puisse apporter le plus pour lequel il est payé. Me concernant, je suis maintenant serein et concentré sur l'avenir, j'espère réussir une grande saison avec mon club.» Concernant la reprise, Lahmar avance : «Je serai présent samedi pour la reprise, il n'y a aucune raison pour que je fasse l'impasse, la direction a fait le nécessaire pour nous mettre à l'aise. Les joueurs, de leur côté, doivent se montrer professionnels, une bonne préparation permettra à l'équipe de bien démarrer la saison.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.