FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Pérez ne lâchera pas Hazard    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JSMB : Michel : «Désormais, il va falloir compter avec nous !»
Publié dans Le Buteur le 04 - 12 - 2012

Redjradj : «Il n'a jamais été question que ces deux joueurs subissent des essais chez nous»
Le driver de la JSMB, Alain Michel, nous a parlé de la dernière victoire historique de son équipe devant l'USMA et du rendement de cette dernière, ainsi que de la prochaine rencontre qui opposera son équipe à celle de la JS Saoura, dans un match de l'avant-dernière journée de la phase aller. Le coach estime que son équipe a réussi un bon coup, après avoir réussi à arracher la victoire devant une équipe qui n'a pas démérité. «Après le revers de Tlemcen, nous étions dans l'obligation de gagner ce match. Il ne fallait surtout pas rater ce match à domicile devant notre public. C'est toujours important de ne pas manquer cela. On a joué avec nos jeunes après deux mois de préparation. On arrive à battre l'USMA avec toute son armada de joueurs, c'est vraiment fabuleux. Ainsi, jeune peux qu'être fier de ces jeunes qui ont fait ce qu'il fallait faire.»
«Face à l'USMA, on a sorti un match d'hommes»
Michel pense aussi que les joueurs, qui ont été alignés samedi dernier face aux Usmistes, se sont tous acquittés de leur tâche. Pour lui, c'était un match d'hommes, du moment que ses joueurs ont pu préserver leur avantage, même en infériorité numérique. Mieux encore, ils ont même réussi à rajouter le second but vers la fin de la partie. «Je pense qu'on a retenu la leçon cette fois-ci. Après une première période équilibrée, on a subi un peu le jeu après la sortie de Zafour. Mais les joueurs ont pu soulever cette mutilation par leur volonté. Ils ont sorti un match d'hommes. Vous avez vu comment ils se battaient sur le terrain. En défense tous ensemble et en attaque aussi intelligemment. Ce n'est pas évident de battre l'USMA à dix mais on l'a fait quand même. C'est très encouragent. Désormais, il va falloir compter avec ce jeune groupe aussi qui fera encore parler de lui.»
«On n'a pas leur budget, mais on a des choses qui ne s'achètent pas»
Le technicien français de la JSMB affirme que malgré ces trois succès, son team n'est pas encore au top, car il y a toujours un manque dans cette équipe. Toutefois, ce dernier n'a pas hésité à déclarer qu'actuellement, le club possède des ingrédients qui n'existaient pas auparavant à la JSMB : «Tout cela ne m'empêchera pas de faire toute une analyse pour savoir ce qui nous manque, car toute le monde sait où réside le manque de l'équipe. On ne possède pas l'effectif de l'USMA et bien plus leur budget qui est dix fois plus élevé que le notre mais il faut dire aussi il y a beaucoup de choses qu'on a et qui ne s'achètent pas, comme le courage, la volonté, la solidarité la générosité et les efforts sur le terrain. Donc, je peux vous dire qu'on est provisoirement satisfaits de ce qu'on possède actuellement.»
«Quand on joue à 10, il faut éviter de se retrouver à 9»
Le coach a tenu aussi à nous expliquer les changements opérés après la sortie de Zafour et qui ont surtout permis à l'équipe de tenir le coup devant les assauts des attaquants usmistes. «Comme d'habitude, on a opté aussi pour le 4-4-2 avec deux lignes de quatre et deux pointes mais après la sortie de Zafour, on a décidé de changer de tactique pour jouer avec deux lignes de quatre aussi mais seulement un attaquant. C'était, donc, une question d'organisation sur le terrain. Donc, on a eu tout de suite eu l'idée de faire les changements nécessaires pour préserver la même équipe, car comme vous les savez, quand on est à dix contre onze, parfois, il faut éviter de jouer à neuf. Cela explique, d'ailleurs, les joueurs alignés en seconde période et qui ont apporté le plus pour notre équipe surtout sur le plan défensif.»
«Voilà ce que j'ai dit à Cédric avant le match»
Comme tout le monde le sait, le gardien international de la JSMB était incontestablement l'homme du match face à l'USMA en ayant sauvé son équipe de buts tout faits, notamment en seconde période. Certes, c'est une victoire collective comme nous l'a dit Cédric, mais le coach Michel estime qu'il est pour beaucoup dans cette victoire. D'ailleurs, dans cette déclaration, il nous révèle ce qu'il lui a dit avant ce match : «Avant ce match, j'ai eu une causerie ordinaire avec Si Mohamed. Je lui ai dit que face à toi, il y aura un autre gardien international, à savoir Zemmamouche. Donc, c'est à toi de saisir ta chance et de prouver que tu mérites d'aller en Afrique de Sud. Et comme d'habitude, il a été comme un chat et il nous a vraiment aidés. Il est au top et je suis très content de l'avoir dans mon équipe.»
«Si on refait le même match, on battra Saoura chez elle»
Pour la prochaine journée, la JSMB aura comme adversaire la JS Saoura. Michel, qui connaît très bien cette équipe, estime que la rencontre sera très difficile devant une équipe qui n'est pas du tout facile à manier sur son terrain à Béchar, mais le coach pense que son équipe a les moyens nécessaires de passer ce cap et enchaîner, dès ce week-end, avec un autre bon résultat, si le groupe arrive à jouer avec la même hargne et volonté que la précédente journée face aux Usmistes. «Franchement, je pense que ce n'est même pas la peine de vous dire que la JS Saoura est une bonne équipe et que la rencontre sera très difficile. Malgré la difficulté de la tâche qui nous attend, je pense qu'on a les moyens nécessaires de contrer n'importe quelle équipe à l'extérieur. Je peux vous dire aussi que si on arrive à refaire la même prestation que face à l'USMA, on battra Saoura chez elle.»
---------
Kherroubi et Hima, info ou intox ?
Comme annoncé dans notre édition d'hier, deux joueurs émigrés qui répondent aux noms de Kherroubi et de Hima étaient, samedi dernier, à Bejaïa à l'occasion du match face à l'USMA en compagnie de leur agent. A la fin de la partie, Michel nous a fait savoir qu'il ignorait carrément leur arrivée, mais d'après ce qu'il sait, ils étaient là pour des tests. Toutefois, la direction de la JSMB, à sa tête le président Tiab, et le directeur général Rachid Redjradj, tout comme le coach Michel ignoraient eux aussi les raisons de leur présence à Béjaïa car, selon eux, il n'a jamais été question que ces deux joueurs subissent des essais à la JSMB, surtout durant cette période de compétition.
Michel n'a pas demandé un milieu et la direction s'en lave les mains
Comme il nous l'a fait savoir juste après la rencontre contre l'USMA, Michel n'a pas exigé un milieu de terrain pour ce mercato hivernal. D'ailleurs, même lui était surpris d'apprendre que les deux joueurs étaient venus pour subir des tests à la JSMB, alors que personne ne l'a sollicité à propos du recrutement d'un milieu de terrain, notamment ces deux joueurs émigrés. Ainsi, on comprend bien que Michel n'a pas été derrière la venue de ces deux éléments. D'ailleurs, c'est le même cas pour la direction qui confirme, par le biais de son directeur général Rachid Redjradj en l'occurrence, qui confirme aussi que la direction n'a jamais pris attache avec ces deux joueurs ou leur manager. Bref, la question qui se pose maintenant est de savoir qui est derrière cette affaire.
Tiab, furieux, accuse leur manager
Par ailleurs, cette histoire a vraiment agacé la direction et, surtout, le président Tiab qui, d'après un dirigeant, était très furieux contre le manager de ces deux joueurs qui veut placer ses joueurs à la JSMB, alors qu'aucun dirigeant ne lui a donné l'autorisation de le faire. D'après nos informations, le président compte demander plus d'explications à ce manager qui était lui aussi présent, samedi dernier, au stade de l'Unité-maghrébine. En plus de tout, selon notre interlocuteur, les deux joueurs n'ont aucune relation avec le club et ne seront jamais recrutés cet hiver, du fait que la JSMB ne recrute que de jeunes joueurs pour bâtir une équipe d'avenir, comme nous l'a expliqué le président Tiab à maintes reprises.
JSS-JSMB, samedi à 15h
Alors que la JSMB a joué son dernier match face à l'USMA à 18h, la rencontre de la 14e journée qui l'opposera à l'équipe de la Saoura est programmé pour le samedi à 15h, au stade de Béchar. Un périlleux déplacement qui attend la bande à Michel qui devra faire de son mieux pour confirmer la belle victoire acquise, samedi dernier, face aux Usmistes.
Redjradj : «Il n'a jamais été question que ces deux joueurs subissent des essais chez nous»
Pour mettre fin à cette mascarade et apporter plus d'éclaircissement sur cette affaire, le directeur général de la JSMB, Rachid Redjradj, n'a pas hésité à nous appeler, hier dans la matinée, pour nous dire aussi que les deux joueurs émigrés ne subiront pas de tests à la JSMB, du moment que personne n'a pris attache avec eux ni avec leur manager d'ailleurs. «Je ne sais vraiment pas d'où sort cette histoire. C'est vraiment du n'importe quoi. Il n'a jamais été question que les deux joueurs en question subissent des tests à la JSMB. Notre club n'a pas besoin d'un milieu de terrain. En plus, si tel était le cas, on aurait recruté un jeune, pas des joueurs de 28 ans», explique Redjradj.
«Certes, ils étaient là, mais pour assister au match
de l'USMA»
Redjradj affirme que Kherroubi et Hima étaient là, samedi dernier, en compagnie de leur manager, mais que leur présence n'avait aucune relation avec la JSMB ni leur recrutement. «Certes, je sais qu'ils étaient là en compagnie de leur manager qu'on connaît très bien d'ailleurs. Mais je vous confirme que cela n'a rien à voir avec la JSMB. Pour moi, ils étaient au stade pour assister au match de l'USMA, pas pour autre chose. D'ailleurs, si vous voulez, le président n'a pas digéré encore cette affaire. Il est très furieux contre leur manager qui, selon lui, est à l'origine de ce scénario», dit-il.
Benzerga connaîtra son
verdict la semaine prochaine
Comme annoncé par nos soins, le milieu de terrain de la JSMB, Omar Benzerga, n'est toujours pas qualifié à la JSMB depuis qu'il a rejoint cette équipe, l'été dernier, après avoir signé un contrat de deux ans. Ce dernier, qui revendique son innocence afin d'avoir son CIT (certificat international des transferts) le plus vite possible pour qu'il soit qualifié à la JSMB cet hiver, a été auditionné le 30 du mois dernier en compagnie de son avocat par le COF (Comité olympique français). D'après nos informations, le joueur a eu un écho favorable de la part de la tutelle française qui lui a promis de prendre très au sérieux son cas et essayer de trouver une solution qui arrange les deux parties. Pour le moment, le joueur doit patienter encore jusqu'à la semaine prochaine pour connaître son verdict. En tous les cas, comme nous l'a dit Michel, soit il sera amnistié soit il passera deux ans au chômage.
La direction et Tiab confiants par rapport à sa qualification
L'audience de Benzerga, la semaine dernière, a donné beaucoup d'espoirs au joueur et surtout à la direction de la JSMB, à sa tête le président Tiab, qui nous a fait savoir, après le match de l'USMA, que le joueur a de fortes chances qu'il soit qualifié à la JSMB dès cet hiver. «Pour le moment, on doit attendre encore son verdict du fait que rien n'est encore officiel mais je peux vos dire aussi que Benzerga pourrait bien être qualifié à la JSMB», dit-il. Une nouvelle qui fera certainement du bien aux supporters qui attendent le verdict avec impatience et, surtout, le coach Michel qui veut vraiment récupérer ce joueur pour la seconde manche de la compétition. Il connaît très bien ses qualités et sait aussi qu'il pourrait être d'un apport très important pour son équipe.
Reprise hier
Après une journée consacrée au repos, les Vert et Rouge ont repris les entraînements, hier soir, au stade de l'Unité maghrébine. Désormais, les Béjaouis vont se consacrer à la préparation de leur prochaine sortie face à la JS Saoura. A peine remis de leur répit, les camarades de Zerrara vont passer aux choses sérieuses avec un programme très étudié par le driver béjaoui. Le staff, qui est conscient de l'importance du match qui opposera son équipe à l'équipe de Saoura, veut réunir toutes les conditions pour rester sur cette lancée et essayer de réaliser un bon résultat, ce samedi à Béchar, malgré la difficulté de la tâche
Départ vendredi par avion pour Alger
La formation béjaouie, qui jouera son match de la 14e journée du championnat de Ligue 1 à Béchar, se déplacera finalement par avion à Alger, vendredi dans la matinée, avant de prendre le vol de 11h à destination Béchar durant la même journée pour affronter la JSS locale, samedi dans l'après-midi, au stade du 20-Août 1955. La direction a décidé d'effectuer le voyage par avion, afin d'éviter la fatigue aux joueurs. Les dirigeants veulent, donc, mettre tous les atouts de leur côté pour que leur équipe réalise un bon résultat ce samedi.
Bangoura et Coulibaly demain à Béjaïa
Les deux nouvelles probables recrues de la JSMB, Boubacar Bangoura et Moussa Coulibaly, qui ont tout réglé avec la direction du club, sont attendues demain à Béjaïa pour concrétiser leur transfert. Alors que leur arrivée était prévue pour aujourd'hui, les deux joueurs devront toutefois passer la nuit à Casablanca, avant de rejoindre l'Algérie. Les deux joueurs débarqueront donc à Alger demain. Une fois sur place, un dirigeant sera à leur accueil pour les conduire jusqu'à Béjaïa. Ils seront accompagnés par leur manager Sissoko qui devra régler les derniers détails des contrats des deux joueurs, avant que les deux Maliens ne signent un contrat de trois de trois ans demi chacun.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.