Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    Bouira : Les hauteurs et la station climatique de Tikjda sous la neige    Man City fixe son prix pour Ferran Torres    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Renforcer la recherche scientifique    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Modeste engouement    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Le Président biélorusse souligne le devoir d'aider les réfugiés en difficulté    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Faible participation, pas d'incidents    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Alger: L'affluence entre faible et «habituelle»    Le culte fécond ou stérile du passé    Un stage et 2 matchs au Qatar    L'enjeu des locales    Les Algériens offusqués    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    La France a mal à l'outre-mer    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Giroud absent 3 semaines    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Buteur au cœur du transfert de Kadir
Publié dans Le Buteur le 03 - 01 - 2013

Kadir : «Pour un Marseillais, jouer à l'OM est une grosse fierté, c'est un rêve qui se réalise» «Ceux qui croyaient que ma carrière était finie après mon transfert raté l'été dernier se sont mis le doigt dans l'œil» «Je ne sais pas si je vais jouer dimanche contre Guingamp»
Foued Kadir est officiellement à l'Olympique de Marseille. C'est la concrétisation d'un transfert qui aurait dû se concrétiser l'été dernier, n'était un empêchement de dernière minute (le transfert d'André Ayew à l'OGC Nice n'ayant pas été conclu).
Valenciennes a accepté de le céder pour 500 000 euros
Les premières négociations étaient menées entre la direction de l'Olympique de Marseille et celle de Valenciennes. Cette dernière voulait tirer le meilleur avantage du transfert de Kadir qui est en train d'effectuer une très belle saison et se présente comme l'un des meilleurs joueurs de Ligue 1. Cependant, comme le joueur sera libre en fin de saison, son club a préféré le céder pour espérer en tirer une somme importante. Finalement, la transaction a été conclue pour un montant de 500 000 euros.
La rencontre de lundi avec Labrune a été décisive
Restait à trouver un accord entre le joueur et l'OM. Après plusieurs rounds de discussions préliminaires, les négociations ont vraiment avancé, lundi, à l'occasion d'une rencontre décisive à Marseille, entre Kadir, et son agent Karim Aklil, d'une part, et Vincent Labrune, président du club marseillais, d'autre part. Les grandes lignes d'un accord se sont dégagées. Mardi, les derniers détails ont été définitivement réglés. Il ne restait plus que le transfert de la lettre de libération du joueur de la part de Valenciennes et la signature du contrat, ce qui ne pouvait se faire qu'hier puisque les administrations ne travaillent pas le jour de l'an.
Un contrat de trois ans et demi grâce à la pugnacité d'Aklil
Le contrat porte sur trois ans et demi. Initialement, l'OM avait proposé deux ans et demi seulement, se montrant intransigeant. Seulement, la pugnacité de Karim Aklil et son sens de la persuasion ont permis d'obtenir une année de plus dans le contrat, ce qui est tout à l'avantage de Kadir, surtout dans la perspective plausible d'un transfert ultérieur vers un autre club. Ainsi, l'international algérien poursuit une ascension régulière qui l'a mené de la Ligue 2 vers le club le plus populaire de France.
Le contrat a été signé hier, après la visite médicale
Hier, Kadir et son agent se sont présentés à 10h à La Commanderie, le centre d'entraînement de l'Olympique de Marseille. La traditionnelle et obligatoire visite médicale a été effectuée dans la matinée. Puis, une fois tous les documents réunis, Kadir a procédé à la signature de son contrat qui a été annoncée tout de suite après par tous les médias français. Après quoi, le joueur et son agent sont partis déjeuner, en attendant le rendez-vous de 15h, heure de l'entraînement de reprise pour l'équipe première, après la courte trêve pour les fêtes de fin d'année.
Baup l'a présenté aux joueurs avant le début de l'entraînement
C'est aux alentours de 14h20 que l'attaquant algérien est revenu à La Commanderie, dans le véhicule de son agent, mais cette fois-ci dans la peau d'un joueur de l'Olympique de Marseille. Après s'être mis en tenue d'entraînement, il est sorti du vestiaire pour rejoindre l'un des terrains d'entraînement, entouré de ses nouveaux coéquipiers. Avant le début de la séance, tout ce beau monde s'est mis en cercle autour de l'entraîneur, Elie Baup, qui a officiellement présenté Foued Kadir à ses joueurs, tout en lui souhaitant la bienvenue à l'OM.
«Vas-y, Foued !»
La séance d'entraînement étant celle d'une reprise, elle n'a pas été très intense sur le plan physique, c'était beaucoup plus un décrassage. Cependant, Baup a été très exigeant envers ses joueurs, surtout que l'équipe s'apprête à disputer un 32e de finale de la Coupe de France, dimanche, contre Guingamp. Afin de mettre Kadir à l'aise, Baup n'a pas cessé de lui lancer des «Vas-y, Foued !» Ce dernier n'a montré aucun signe de souffrance ou de fatigue, soutenant très bien le rythme. Il venait d'entériner son engagement avec l'OM. La seconde partie de saison s'annonce prometteuse.

---------------------------------
Son beau-frère, ses neveux et ses amis présents
La première séance d'entraînement de Foued Kadir, hier après-midi à La Commanderie, a été suivie par de nombreux Algériens, parmi lesquels son beau-frère, ses neveux et ses amis d'enfance, venus spécialement de Martigues, sa ville natale, pour le voir à l'œuvre. Cette présence a énormément fait plaisir au joueur.
Des supporters marseillais ont scandé son nom
A son apparition sur le terrain d'entraînement, arborant la tenue de l'Olympique de Marseille, Kadir a été salué par les supporters marseillais présents, dont certains ont scandé son nom. Concentré sur son travail, l'international algérien s'est contenté de les saluer de loin en leur adressant un sourire.
«Happy birthday, Loïc !»
Avant le début de la séance d'entraînement d'hier, les joueurs de l'Olympique de Marseille et leur entraîneur ont fait deux choses : souhaiter la bienvenue à Foued Kadir et un joyeux anniversaire à Loïc Rémy. En effet, l'attaquant français a bouclé, hier, ses 26 ans, ce qui a fait dire aux joueurs à l'unisson, dès qu'ils l'ont vu descendre vers le terrain : «Happy birthday, Loïc !»
Kadir aujourd'hui à Alger
Comme prévu dans son programme initial, Foued Kadir arrivera aujourd'hui à Alger afin d'intégrer le stage des Verts et s'envoler, ce soir, avec la délégation algérienne pour Johannesburg. Maintenant qu'il a concrétisé son engagement à l'Olympique de Marseille, il viendra avec le moral au beau fixe et avec une grande motivation, dans la perspective de la CAN-2013.
L'envoyé spécial du Buteur interviewé par France 3
Ayant constaté que l'envoyé spécial du Buteur était le seul journaliste s'étant déplacé d'Algérie pour la couverture du transfert de Foued Kadir à l'Olympique de Marseille, le reporter de la chaîne de télévision France 3 l'a interviewé sur le sujet. Le reportage a été diffusé hier dans l'émission d'informations du 19/20.
Kadir : «Pour un Marseillais, jouer à l'OM est une grosse fierté, c'est un rêve qui se réalise»
Tout d'abord, Foued félicitations pour votre transfert à l'OM ?
Merci beaucoup, je vous remercie d'être venu jusqu'ici pour la couverture de mon transfert. Voilà, cela faisait longtemps que j'attendais que cela arrive et je suis très content, ça me fait énormément plaisir.
Quelle sera la durée de votre contrat ?
On est parvenus à un accord pour une durée de trois ans et demi.
Mais ce n'est pas tout Foued, on aimerait connaître votre sentiment à chaud, on sait que vous êtes marseillais de cœur ?
Je suis franchement comblé. Ce n'est que de la joie. Ma famille est fière et contente de moi et je peux vous dire aussi que tout le monde est heureux autour de moi.
Et si on revenait un peu sur cette période qui a précédé votre signature aujourd'hui, n'avez pas pensé à ce transfert qui a capoté à la dernière minute en raison d'un problème d'argent ?
C'est sûr et c'est la raison pour laquelle je vous ai demandé de patienter pour l'interview (rires). Non, c'est vrai, j'étais sur le point de signer à Marseille, l'été dernier, mais ça ne s'est pas fait. Je me suis dit que c'était le mektoub et je me suis vite remis au boulot. Après, ça s'est très bien passé sur le plan personnel avec Valenciennes où j'ai réussi à mettre quelques buts.
C'est aussi une revanche sur le sort, non ?
Absolument ! Dieu merci, je n'ai jamais perdu espoir. L'occasion s'est de nouveau présentée pour moi et je l'ai bien saisie pour réaliser mon vœu et bien sûr mon rêve de porter les couleurs de ce club que j'aime tant.
Pour les Algériens, un international qui porte le maillot marseillais est une fierté et devient une idole, êtes-vous prête à assumer ce nouveau statut ?
Bien sûr que oui. Leurs encouragements m'aideront à me transcender pour honorer l'Algérie et les Algériens. C'est aussi pour eux qu'on se donne à fond sur un terrain. Je sais qu'ils sont fiers. Il y a aussi une grosse communauté d'Algériens ici à Marseille, et qu'ils continuent à me faire confiance, Inch'Allah je ferai tout pour leur faire plaisir.
En sortant de la Commanderie, vous avez été pris d'assaut par les fans marseillais présents, dites-donc, vous êtes bien connus ici à Marseille ?
Oui, apparemment (il rit franchement), je ne le savais pas mais là, je suis agréablement surpris. J'étais très content de constater qu'ils étaient heureux de me recevoir à Marseille.
Cette première séance d'entraînement avec Marseille, effectuée tout à l'heure, s'est passée comment ?
Ça s'est super bien passé, j'étais accueilli comme il se doit par tout le monde. Je connaissais déjà quelques amis qui évoluent à Marseille, donc je n'ai éprouvé aucun problème à intégrer ce groupe où il règne une très bonne ambiance.
Raspentino, Bilel Omrani sont des Algériens, tu ne te sentiras pas dépaysé...
Exactement, Raspentino est de la même région que moi, cela fait longtemps que je le connais. Il y a aussi Bilel Omrani qui est un Algérien comme moi. Ils sont talentueux et ils peuvent un jour nous rejoindre en sélection.
Vous avez joué un rôle important en incitant de jeunes émigrés à jouer pour l'Algérie, allez-vous le faire aussi avec vos deux compatriotes, Raspentino et Omrani ?
Bien sûr, si on me demande mon avis, je n'hésiterai pas. C'est la vérité en plus, l'Algérie a beaucoup avancé et comme je l'ai fait avec Faouzi Ghoulam, je le ferai avec Raspentino et Omrani.
Foued, Marseille, ce n'est pas Valenciennes, c'est une autre dimension, un autre club, des appréhensions par rapport à cela ?
Non, pas du tout. Moi en tout cas, je savoure ce grand moment de ma carrière. Je ne me poserai pas de questions. Mon but, c'est de faire mon boulot sur le terrain, la suite viendra avec. Ce que je suis en train de vivre est un rêve qui s'est réalisé, c'est fabuleux, ce n'est que du bonheur.
La concurrence sera dure aussi ?
Je le sais, et sans vouloir me montrer prétentieux, j'ai toujours fait face à la concurrence, c'est ce qui m'a permis de progresser et j'ai à chaque fois réussi à tirer mon épingle du jeu. Ne vous inquiétez pas, je ne dormirai pas sur mes oreillers. Vous n'avez qu'à voir mon itinéraire pour s'apercevoir que je sais bien d'où je viens.
N'avez-vous pas de petites craintes à l'idée de porter le maillot d'un ogre du football français ?
Si j'avais peur, je n'aurais jamais signé. Je n'ai aucune crainte.
Valenciennes est le club qui vous a permis de vous faire un nom en Ligue 1, n'est-ce pas ?
J'ai passé trois saisons exceptionnelles et je n'oublierai jamais que c'est grâce à Valenciennes que j'ai pu découvrir le haut niveau.
Foued, certains vous croyaient fini, après votre transfert raté à Marseille, une réaction ?
C'est vrai et cela m'a fait mal mais je crois que les gens sont libres de dire ce qu'ils veulent. Ma réponse a été donnée sur le terrain avec cette moitié de saison réalisée. Maintenant, il est clair que ceux qui ont cru que c'était fini pour ma carrière se sont mis le doigt dans l'œil.
Votre club souhaiterait vous présenter au public, à l'occasion du match de coupe contre Guingamp, seriez-vous de la partie ?
Je ne sais pas encore si je vais jouer ce match. Mais bon, j'espère qu'on arrivera à un accord qui satisfasse tout le monde.
Aklil (agent de Kadir) «C'est un bon dénouement»
Dans une longue interview qui paraîtra demain, Karim Aklil, l'agent de Foued Kadir, s'est félicité du transfert de son poulain à Marseille, après Diawara, Ziani et d'autres qu'il a réussi à placer chez le club marseillais. Approché à sa sortie du bureau du président à la Commanderie, Aklil nous a notamment dit : «C'est un bon dénouement. C'est une histoire qui a démarré l'année dernière. L'été passé, l'OM n'a pu réaliser son transfert pour des raisons économiques. Maintenant, Marseille a insisté pour l'avoir cet hiver, et Foued a fait le travail en montrant toutes les qualités pour démonter qu'il avait le niveau requis pour jouer à Marseille.»
«La Ligue des champions a fait basculer le choix pour l'OM»
«C'est vrai qu'il y a eu plusieurs équipes européennes qui voulaient Kadir. Mais Foued est un garçon de la région qui aime bien Marseille. Il y a aussi le fait que Marseille joue régulièrement la Ligue des champions, ce qui sied avec ses ambitions et ses objectifs.»
«Boudebouz pourrait rejoindre Foued l'été prochain»
Après le directeur sportif de l'OM, José Anigo, c'est au tour de son agent Karim Aklil de confirmer l'intérêt marseillais pour Ryad Boudebouz : «Effectivement, l'OM s'intéresse toujours à Ryad. Comme vous la savez, ils sont sur lui depuis deux ans maintenant. Je peux vous dire que Boudebouz pourrait bien rejoindre son compatriote Foued l'été prochain.»
Legrand (pdt de Valenciennes) «On ne pouvait pas le bloquer, il était décidé à jouer pour l'OM»
Jean Raymond Legrand, le président de Valenciennes, ne regrette pas le départ de son meilleur buteur cette année avec Valenciennes, tant son club a toujours fonctionné grâce à son esprit du groupe, mais parle quand même d'une perte pour le club. «Il est clair que le départ de Foued est une grosse perte sur le plan purement sportif mais on ne lui en veut pas du tout. C'est un garçon très gentil et respectueux, il voulait partir, on ne pouvait pas le bloquer, il était déterminé à jouer pour Marseille.»
«N'oubliez pas que c'est grâce à Valenciennes qu'il a pu gravir !»
«C'est grâce à Valenciennes qu'il s'est fait un nom et qu'il est arrivé à se montrer en Ligue 1. C'est grâce à notre équipe qu'il a pu gravir et s'imposer comme l'un des meilleurs joueurs du championnat. C'est nous qui l'avons montré à l'Algérie et qu'il a pu disputer la Coupe du monde.»
Un Tunisien lui a lancé : «Foued lamaâlem, tu es le bienvenu chez toi !»
Parmi les Maghrébins venus en nombre soutenir l'Algérien Foued Kadir, transféré officiellement à Marseille, hier, il y avait un Tunisien très fier. Ce dernier s'est rapproché de Kadir pour lui lancer : «Tu es le bienvenu chez toi, ya Foued ya lamaâlam.»
Une foule de fans l'a attendu à la sa sortie
Attendu par plusieurs fans de l'OM venus découvrir leur première recrue hivernale, Foued Kadir est sorti du centre d'entraînement de l'OM, vers 18h15. Il était le dernier à quitter la Commanderie. Interpellé par ses supporteurs, Foued, comme à son habitude, a répondu avec le sourire aux lèvres aux nombreuses sollicitations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.