EdF: Benzema, Di Meco comprend Deschamps    Paix en Libye: Boukadoum appelle le CPS de l'UA à unir ses efforts avec l'ONU    Médiateur de la République: fin de fonction de Karim Younes, nomination de Brahim Merad    JSMB - RCA, duel entre le leader et son dauphin    MCO-WAT en vedette    "Nous ne sommes pas encore qualifiés"    Sous le sceau de la pandémie    La normalisation avec l'Etat d'Israël cautionne les crimes de l'occupant sioniste    Formation    Des directives pour parer à l'urgence    Le cafouillage    Algérie-Egypte: pour une coopération dans le domaine des micro-entreprises    L'AC Milan freinée dans sa course à la LDC    Dimanche de penalties et d'accusations    Education: La révision des statuts des travailleurs débattue    «La prévention reste le meilleur moyen», selon le Pr Yacine Kitouni    Campagne de contrôle des motocyclistes    C'est parti pour les épreuves d'éducation physique et de sport (EPS)    Sous le thème «Musée et Mémoire. Les objets racontent votre histoire»    Pierre Augier, Mouloud Mammeri, Frantz Fanon, Germaine Tillon et beaucoup d'autres    Les candidatures ouvertes jusqu'au 15 août    38 hirakistes condamnés de 6 à 18 mois de prison ferme    Une autre nuit d'horreur à Ghaza    "Des labos d'analyses seront installés dans les aéroports"    Un vrai casse-tête    Découverte de la galère portugaise    Un fonds spécial pour l'argent détourné    Qui part, qui reste ?    L'EXAMEN DU DOSSIER DE LOUNÈS HAMZI DE NOUVEAU REPORTE    "Faire obstacle aux discours haineux"    Le parti de "Sawt Echaâb" plaide pour une solidarité mondiale avec la Palestine    Clôture de la 4e session de printemps de l'AP-OTAN avec la participation du CN    Les pays normalisateurs devraient avoir honte de leur position face aux crimes de l'occupant sioniste    Inauguration de l'exposition "expressions artistiques de terre et de feu"    FAF : Charafeddine Amara reçoit les félicitations du président de la FIFA    Le dénuement du portemonnaie    Hydrocarbures: Sonatrach signe avec le norvégien Equinor    Une solution pour Ghaza !    Samir Hadjaoui est décédé    Une loi «spécifique et exhaustive»    Les candidats en ordre de bataille    La communication fait défaut    Les mercenaires de la politique    Début des vaccinations à grande échelle en Afrique du Sud    Cinq terroristes présumés tués près de la frontière algérienne    De quoi sera fait l'après-Covid?    Frida à l'affiche    Boudjima renoue avec le Salon du livre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Béninois sont arrivés !
Publié dans Le Buteur le 25 - 03 - 2013

Angan : «Malheureusement, je suis out pour mardi.» Amoros : «Notre objectif : rester toujours premiers du groupe à l'issue du match.»
Comme annoncé, l'équipe du Bénin a débarqué hier en début d'après-midi, exactement à 13h40, à l'aéroport international d'Alger en provenance de la ville de Marseille, où elle était en stage depuis plus d'une semaine maintenant. Fort d'une délégation de 32 personnes (20 joueurs, 8 membres du staff technique et 4 dirigeants de la fédération), le Bénin, paraissait très déterminé à réaliser un très bon résultat ce mardi et revenir à la maison avec au moins le point du match nul.
Ils sont logés au Sheraton
Après avoir réglé très rapidement la paperasse administrative et récupéré leurs bagages, les joueurs béninois ont rallié directement le bus qui leur a été réservé par la FAF et ont pris la route en direction de Staouéli. En effet, la délégation béninoise a réservé à l'hôtel Sheraton, où elle séjournera jusqu'à mercredi matin.
Boukaroum et Ali Malek à l'accueil
En l'absence de Mohamed Raouraoua, c'est Hadj Boukaroum ainsi qu'Ali Malek, ancien président de la Ligue nationale de football qui étaient présents, hier à l'aéroport d'Alger, pour accueillir nos hôtes et les guider jusqu'à leur hôtel.
Entraînement ce soir à Tchaker
Comme le stipule le règlement de la CAF, l'équipe béninoise effectuera ce soir à partir de 20h30 (heure du match), une séance d'entraînement sur la pelouse principale du stade Mustapha-Tchaker de Blida. L'occasion pour les coéquipiers d'Angan de s'habituer à la pelouse et prendre leurs marques 24 heures avant le match. Notons que le Bénin devait effectuer hier au stade du 5-Juillet, une première séance d'entraînement.
Sessègnon viendra demain pour suivre le match
Officiellement forfait pour le match, Stéphan Sessègnon effectuera néanmoins le déplacement sur Alger demain matin, nous a assuré un responsable de la Fédération béninoise de football hier. Le joueur de Sunderland viendra en renfort pour soutenir psychologiquement ses coéquipiers et suivre le match, à partir de la tribune officielle de Tchaker.
------------------
Angan : «Malheureusement, je suis out pour mardi»
L'excellent milieu de terrain béninois, Pascal Angan, que les Algériens connaissent assez bien, puisqu'il évolue au sein du CR Belouizdad, est lui aussi out pour le match de mardi, en raison d'une blessure, contractée avec son club et qui tarde à guérir. Le joueur qui était présent avec ses coéquipiers de la sélection à Marseille pour le stage, s'est déplacé avec eux, hier, à Alger. Rencontré à l'aéroport, le joueur nous dira : « Malheureusement, je ne pourrai pas jouer ce mardi. J'ai une déchirure musculaire qui tarde à cicatriser. Dommage, j'aurai voulu être là, mais ce n'est pas grave, il y'a des joueurs dans le groupe qui sauront bien me remplacer. »
«L'Algérie aura en face d'elle un véritable commando»
« Le match s'annonce bien évidemment très compliqué, pas uniquement pour nous, mais aussi pour l'Algérie. On s'est bien préparé ces derniers jours à Marseille, et on est déterminés à réaliser un bon résultat. Le seul hic, c'est que pas mal de joueurs cadres seront forfaits pour ce match. C'est un problème, mais cela ne nous empêchera pas d'aligner un véritable commando pour essayer, pourquoi pas, de gagner. »
«Le CRB, c'est fini. Je veux juste qu'on me donne ma lettre de libération et me laisser partir»
Enfin, on est revenus avec le joueur sur sa situation au CRB, lui qui ne s'entraîne plus avec le club depuis un certain moment, à cause de son argent qu'il n'a pas encore perçu. Le joueur assure que pour lui, le CRB, c'est fini, et il demande juste qu'on lui donne sa lettre de libération pour qu'il puisse ainsi opter pour une autre formation. « Pour le CRB, c'est fini. C'est bon, j'en ai marre à présent, et je veux qu'on me donne ma lettre de libération, afin que je puisse rentrer à mon pays avec ma femme et mes enfants. Je ne veux plus d'argent, je veux juste qu'on me donne ma libération et qu'on me laisse partir tranquillement. »
Angan espérait trouver Raouraoua à l'aéroport
Furieux et surtout dépité par les promesses non tenues de la part de la direction du CRB, qui tarde à lui verser son argent, Pascal Angan nous a révélé qu'il espérait trouver le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua à l'aéroport afin qu'il puisse lui expliquer son cas et aussi lui demander de l'aide, pour que les dirigeants du CRB lui remettent ses papiers. Angan était déçu de ne pas rencontrer l'homme fort du football algérien, mais nul doute qu'il a délégué son président de fédération pour qu'il lui en parle dès ce mardi à l'occasion du match.
Il a appelé Slimani pour avoir de ses nouvelles
Alors qu'il attendait la sortie de son bagage, Pascal Angan, entouré de quelques journalistes, en a profité pour appeler son coéquipier au CRB, Islam Slimani sur son portable, lui qui se trouve actuellement à Sidi Moussa en stage avec la sélection nationale. Le Béninois est venu aux nouvelles et a taquiné, comme souvent, le buteur bélouizdadi avec qui il entretient de très bons rapports.
...Islam lui a avoué qu'il ne sera pas titulaire demain
Au cours de la conversation téléphonique qu'on eue les deux hommes, Angan a tout d'abord informé son interlocuteur qu'il ne pourra pas jouer ce mardi en raison de sa blessure. Slimani, a, à son tour, révélé au Béninois qu'il n'allait certainement pas débuter en tant que titulaire ce match, puisque Vahid compte le mettre sur le banc.
------------------
Amoros : «Notre objectif : rester toujours premiers du groupe à l'issue du match»
C'est un Manuel Amoros souriant et très détendu, qu'on a rencontré hier, en début d'après-midi à l'aéroport d'Alger, où il venait tout juste de débarquer en compagnie de son équipe. Le sélectionneur béninois a bien voulu répondre aux questions des journalistes algériens présents sur place, et parler du match de ce mardi qu'il juge très compliqué pour son team, mais sans perdre espoir néanmoins de rentrer à la maison avec un bon résultat.
Vos premières impressions d'être ici à Alger en perspective de ce match face à l'Algérie prévu mardi prochain ?
Premièrement, on est contents d'être là à Alger. Ça me fait plaisir de rencontrer l'équipe d'Algérie, qui reste quand-même un grand pays de football.
Comment ça s'est passé la préparation à Marseille ?
On s'est très bien préparés là-bas. On a eu une semaine pour bien travailler, et mes joueurs étaient bien appliqués et professionnels. Maintenant, il nous reste encore deux entraînements à effectuer avant le match, et on tâchera de finaliser du mieux qu'on peut notre préparation afin d'être prêt le jour J.
Face à l'Algérie vous serez handicapés par l'absence de deux joueurs clés de votre équipe, en l'occurrence, Stéphane Sessègnon et Poté. Comment comptez-vous faire ?
Oui, on jouera malheureusement sans deux de nos meilleurs joueurs. Ils sont actuellement blessés et n'ont pas effectué le déplacement avec nous aujourd'hui. Il faut faire avec et essayer de leur trouver les bonnes doublures. Les blessures font partie du football, donc, à partir de là, on a d'autres arguments pour pallier à ces absences.
Ces deux absences ne faussent-t-elles pas vos calculs ?
Il est clair qu'on ne peut pas se passer d'un super joueur comme Sessègnon, ni même aussi d'un Poté, qui joue en Allemagne. Ce n'est pas facile pour moi de jouer sans eux, mais est-ce que j'ai le choix ? Aucun coach au monde ne voudra se passer de tels joueurs, d'autant que je n'ai pas un éventail de joueurs extraordinaires, que peut avoir de l'autre c ôté, Vahid Halilhodzic.
Il y a aussi Angan qui est lui aussi out pour ce match...
Oui, en effet. Angan est là avec nous, mais il ne jouera certainement pas ce match. Il a une blessure au niveau des quadriceps, et il y a peu de chances qu'il puisse récupérer d'ici mardi.
Avec quelle ambition allez-vous aborder ce match ?
Vous savez, on est premiers du groupe. Donc, on va tout faire pour essayer de conserver cette place à l'issue du match. Maintenant, on sait que notre tâche va être très difficile, parce que l'Algérie a fait une mauvaise CAN et elle va vouloir certainement se rattraper contre nous. Toutefois, nous aussi, on a des arguments à faire valoir et à nous donc, de faire un bon match de foot, et donner le maximum de nous-mêmes. Il faut qu'à la fin du match, on ne doit pas avoir de regrets.
Le fait que votre équipe n'ait pas joué de match officiel depuis près de 9 mois demeure une difficulté de plus pour vous ?
Vous savez, cela ne veut rien dire. Quand on est professionnels et international, on s'entraîne dans son club et on y joue régulièrement les matchs. C'est vrai qu'on n'a pas eu la chance de jouer des matchs internationaux ces derniers mois, mais je ne pense pas que cela influera beaucoup sur le rendement de mon équipe. Lors du stage, j'ai senti mes joueurs bien concentrés et très déterminés à en découdre ce mardi face à cette belle équipe algérienne.
Ce mardi, vous aurez en face Vahid Halilhodzic que vous connaissez parfaitement bien, n'est-ce pas ?
Absolument. Je me rappelle du premier match télévisé en direct sur Canal +. Je jouais à l'AS Monaco et Vahid à Nantes. Ce jour-là, on avait perdu sur le score d'un but à zéro, et devinez qui était le buteur ? Et bien c'est Halilhodzic. D'ailleurs, s'il n'avait pas joué ce match, jamais Nantes nous aurait battus.
Vous allez jouer à Blida, où les supporters algériens ont tendance à mettre une grosse pression sur l'adversaire. Avez-vous préparé vos joueurs à ça ?
C'est vrai qu'on n'a pas des joueurs qui jouent toutes les semaines dans des stades pleins, mais je crois que les spectateurs ne vont pas jouer aussi. Donc, à mes joueurs de faire abstraction de tout ce qui pourrait se passer à l'extérieur et se concentrer uniquement sur le terrain.
------------------
Anjorin Moucharafou (Pdt de la Fédération béninoise de football) : «Que le meilleur gagne»
Le président de la Fédération béninoise de football, présent en Algérie depuis 10 jours (il était venu voir l'équipe du Bénin à la CAN des U20), a fait le déplacement hier à l'aéroport d'Alger pour retrouver son équipe A. Approché par les journalistes présents, il dira : « Déjà, je dois dire que nous sommes chez nous, ici en Algérie. Le Bénin et l'Algérie nourrissent d'excellentes relations et ce, depuis le temps de l'ex-président Houari-Boumediène. Raouraoua est un ami et nous sommes ensemble à la CAF. On a beaucoup de respect pour l'Algérie, qui possède une grande équipe de football. On verra ce que donnera le match de mardi, mais en tout cas, que le meilleur gagne ! »
------------------
Les arbitres du match sont venus au même moment
Le quatuor arbitral qui dirigera la rencontre demain entre l'Algérie et le Bénin est arrivé, hier en début d'après-midi, à l'aéroport d'Alger et ce, au même moment de l'arrivée de la délégation béninoise. Un responsable de la Fédération algérienne de football était à son accueil et l'a emmené directement à son hôtel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.