Affaire Djabelkhir : procès reporté jusqu'à décision de la cour constitutionnelle    Cour d'Alger : le procès en appel d'Abdelghani Hamel reporté au 17 novembre    Atlético : Simeone explique pourquoi il a snobé Klopp    «Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    Le FFS en colère !    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Constantine contredit Medaouar    Les Algériennes pour prendre option    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Grande rencontre sur la microentreprise    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    Branle-bas de combat chez les partis    Astuces pour une meilleure visibilité    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Une union truffée de non-dits    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    JS Kabylie: Toujours les mêmes ambitions    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La face «cachée» du «Bâtiment»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nouveau rapprochement diplomatique entre l'Algérie et le Maroc : Mohammed VI veut ouvrir les frontières
Publié dans Le Financier le 30 - 07 - 2011

Le roi du Maroc, Mohammed VI, s'est prononcé hier pour la réouverture des frontières terrestres avec l'Algérie, fermées depuis 1994 et une normalisation totale des relations entre les deux voisins du Maghreb.
La frontière terrestre entre le Maroc et l'Algérie a été fermée en 1994 à la suite d'un attentat islamiste à Marrakech (sud du Maroc) que Rabat avait imputé aux services secrets algériens.
Rabat et Alger ont échangé au cours des derniers mois des visites de ministres, laissant augurer d'un réchauffement de leurs relations. Elles ont longtemps été contrariées par le problème toujours non résolu du Sahara Occidental. Rabat occupe l'ex-colonie espagnole depuis 1976 et propose aux Sahraouis l'autonomie sous sa souveraineté. Le Front Polisario, soutenu par Alger, réclame un référendum d'autodétermination sous l'égide de l'ONU, qui donnerait aux Sahraouis le choix entre trois options : indépendance, autonomie sous souveraineté marocaine ou rattachement au Maroc. Il faut savoir que ce nouvel appel du roi Mohamed VI en faveur d'une réouverture des frontières terrestres intervient dans un contexte marqué par de nouvelles tensions entre Alger et Rabat, notamment sur le dossier libyen et la question des droits de l'homme.
Le roi du Maroc a appelé, par ailleurs, à l'élection rapide d'un nouveau parlement au Maroc pour qu'un premier ministre soit nommé.
Message optimiste de Bouteflika
De son coté, le président Bouteflika a adressé un message de félicitations au roi du Maroc à l'occasion du 12ème anniversaire de la Fête du trône. «Je ne peux que me réjouir de la renaissance que connaît le Maroc frère sous Votre règne et des réalisations et acquis l'ayant accompagné et dont les bienfaits bénéficient à votre noble peuple», souligne le président algérien, se disant convaincu que le Maroc ira sur cette lancée civilisationnelle pour davantage de réussites dans divers domaines.
Bouteflika a salué les dernières réformes «entreprises (par Mohammed VI ndrl) pour mener son pays sur la voie du changement démocratique, de la participation collective, de la bonne gouvernance», ces idéaux auxquels «aspirent les peuples de notre région dans la gestion de leurs affaires et la préservation de leurs constantes historiques, culturelles, civilisationnelles et religieuses». Quant aux efforts de rapprochement consentis récemment par les deux pays, Bouteflika se dit prêt à continuer sur cette voie «pour jeter les ponts de fraternité, de coopération et de bon voisinage, afin de bâtir des relations bilatérales exemplaires de nature à servir l'intérêt commun des deux pays et peuples frères, unis par les liens de l'Histoire et concernés par les défis de l'avenir».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.