Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les cahiers de charges seront prêts dans un mois    Courrier des lecteurs    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    Forum sino-arabe: volonté commune d'accroître la coopération    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    Treize activites acquittés    Benhadid réhabilité    Benbouzid n'exclut pas un confinement localisé    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    Covid-19 : confinement partiel dans 18 communes de Sétif à partir de mercredi    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    La FAF veut «assainir» le métier    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    La JS Azazga en difficulté financière    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    Les perspectives d'évolution à court terme pour le marché pétrolier évoquées    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Nouveau record quotidien des infections    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    "Dans mon service, le personnel est à bout"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le taux de déperditions est de 40% / Réseaux vétustes, branchements illicites : Oran mauvaise «économe» d'eau
Publié dans Le Financier le 21 - 03 - 2010

Assurer une alimentation en eau potable en H24 pour tous les citoyens de la wilaya d'Oran, tel est l'engagement et l'objectif de la Société de l'eau et de l'assainissement d'Oran (SEOR) à court terme. Un objectif confronté à plusieurs contraintes sur le terrain que la SEOR œuvre à éradiquer. Pour un apport journalier de 260.000 m3 d'eau, le taux des déperditions est estimé à 40%, soit quelque 110.000 m3 d'eau/j. Selon le chargé de communication de la SEOR, «ce taux est la résultante de plusieurs facteurs, notamment l'héritage de réseaux vétustes avec une moyenne d'âge de 50 ans et non-conformes».
En effet, la SEOR a hérité respectivement de l'ADE et de l'ONA, un réseau d'AEP de 2.446 km, et un réseau d'assainissement de 1.345 km. Les deux réseaux datent du 19e siècle et leur état est très en deçà des normes actuelles de distribution d'eau et de gestion de l'assainissement. S'ajoutent à cela les piquages et les branchements illicites. Plusieurs mesures ont été entreprises par la SEOR pour minimiser les déperditions. «Les branchements illicites ne peuvent être localisés que lors des opérations de rénovation du réseau. Ces branchements sont détectés au fur et à mesure que les travaux de rénovation avancent. Une fois localisés, leur situation est régularisée par la pose d'un compteur», ajoute la même source.
Par ailleurs, vu son état, l'ancien réseau d'alimentation en eau potable n'a pas supporté la forte pression de l'eau, ce qui a provoqué plusieurs fuites et endommagé les raccordements au niveau de plusieurs quartiers de la ville, engendrant d'énormes déperditions. Afin de résorber le problème lié à la vétusté, à la non-conformité et au sous-dimensionnement du réseau et après un diagnostic approfondi, la SEOR a engagé une grande opération de rénovation et de rééquilibrage d'une grande partie du réseau dans le but d'améliorer la distribution en réduisant les déperditions, éradiquer les points noirs et éviter les cas de cross-connexion pouvant altérer la qualité de l'eau distribuée.
Beaucoup de moyens ont été déployés pour actionner le processus en se basant sur des données techniques élaborées par le bureau d'étude, comme la réalisation d'une cartographie précise des réseaux et des infrastructures existants. La concrétisation de ce projet a commencé en août 2009, au niveau du centre-ville d'Oran, où 5 sites ont été retenus, en premier lieu, pour le remplacement des conduites défectueuses, des branchements particuliers et des compteurs d'eau.
Pour l'année 2009, des travaux ont été engagés en vue de la rénovation d'un total linéaire de 44,187 km du réseau d'AEP, pour un montant global de 618 millions de dinars. Le chargé de communication a ajouté, par ailleurs, que des projets similaires seront lancés dans d'autres zones. Pour la zone urbaine, la rénovation du réseau devra toucher en 2010 plusieurs lots répartis sur les quartiers Bel Air, Gambetta, boulevard Mascara, St Michel, Choupot, Médioni, Boulanger, Victor Hugo, la Cité Petit et Magenta.
En zone suburbaine, les travaux toucheront: Es-Sénia, Aïn El-Türk, les Andalouses, Bousfer, Arzew, Oued-Tlélat, Gdyel, Boutlélis et Béthioua. Un budget conséquent a été dégagé pour la concrétisation des ces opérations. Des avis d'appel d'offres seront prochainement lancés pour le choix des entreprises de réalisation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.