Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    APN: reprise du débat autour de la Déclaration de politique générale du Gouvernement    4e Commission de l'ONU: le représentant du Pérou affirme le soutien de son pays à la décolonisation du Sahara occidental    CDH: appel à la protection des détenus politiques dans les prisons marocaines    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Justice: installation des nouveaux président et commissaire d'Etat du Conseil d'Etat    Financement de la campagne présidentielle: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Réunion de la Commission régionale de l'OMT Pour l'Afrique: Hamadi en Tanzanie    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Gymnastique/Championnat arabe: l'Egypte remporte le titre en individuel et par équipes    Un cas psychiatrique!    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Défis africains de la COP 27    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Revente en l'état: Le nombre des importateurs est passé de 43.000 à 13.000    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    «C'est l'artère qui alimente le corps de bataille»    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Belaïli met les points sur les «I»    Le CRB confirme    Belatoui espère un véritable départ    Washington dissipe les nuages    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Les députés relèvent l'absence de chiffres    «C'est une prouesse diplomatique»    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Europe brandit la menace judiciaire
Kiev bloque toujours le transit du gaz
Publié dans Le Maghreb le 15 - 01 - 2009


L'Ukraine refusait toujours hier de laisser transiter par son territoire le gaz russe destiné à l'Union européenne. Une lueur d'espoir était pourtant apparue mardi pour les millions de consommateurs européens privés de chauffage, de lumière ou même de travail depuis l'arrêt des livraisons le 7 janvier, avec l'annonce par la Russie de la reprise de ses livraisons de gaz à l'Europe. Une reprise aussitôt bloquée par l'Ukraine. L'entreprise publique ukrainienne des hydrocarbures Naftogaz a, en effet, admis bloquer le transit gazier qui devait reprendre mardi matin, mais a expliqué sa position par le fait que Gazprom avait posé des "conditions de transit inacceptables". Selon Kiev, la Russie a voulu introduire le gaz dans un gazoduc qui n'est pas prévu pour l'exportation, mais pour la consommation intérieure, des accusations immédiatement rejetées par Gazprom. Si l'Ukraine s'était servie de ce gazoduc pour l'exportation, "nous aurions été obligés de laisser sans gaz les régions d'Odessa, de Lougansk, de Donetsk et de Dnipropetrovsk" dans le sud et l'est ukrainiens, a déclaré le patron de Naftogaz, Oleg Doubina. Des accusations immédiatement rejetées par Gazprom. L'Ukraine refuse de laisser transiter par son territoire le gaz russe destiné aux Balkans, à la Moldavie et à la Slovaquie, a souligné la compagnie russe. A Bruxelles, la Commission européenne a fermement dénoncé cette nouvelle exacerbation de la guerre gazière, qui intervient en dépit des efforts intenses fournis par les Européens pour régler le conflit. Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a menacé la Russie et l'Ukraine d'actions en justice des compagnies gazières européennes si les livraisons de gaz à l'UE n'étaient pas rétablies de manière "urgente". "Je veux envoyer un message clair à Moscou et à Kiev", a-t-il déclaré au Parlement européen à Strasbourg. "Si l'accord avec l'UE n'est pas honoré de manière urgente, la Commission européenne conseillera aux compagnies européennes de porter l'affaire en justice et appellera les Etats membres à prendre une action concertée pour trouver des moyens alternatifs d'approvisionnement énergétique et de transit", a-t-il ajouté. L'Europe est pressée de voir reprendre les livraisons de gaz via l'Ukraine car leur arrêt a déjà provoqué des dégâts économiques "très importants", d'après la Commission européenne. De plus, un délai de trois jours sera nécessaire pour acheminer le gaz vers les pays clients une fois le robinet rouvert. Plusieurs pays d'Europe centrale et balkanique sont particulièrement touchés par le conflit alors que sévit justement une vague de froid. Y B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.