La passion algérienne.    Real Madrid: Llorente part à l'Atletico (officiel)    Huis clos à l'entraînement d'hier : les vraies raisons    Louisa Hanoune reste en prison    Réouverture du dossier de l'autoroute Est-Ouest    À bas l'oligarchie !    La grande embrouille !    Les solutions en dehors de la justice    Amar Ghoul rattrapé par "son" autoroute    Petits rappels à l'attention lacrymale des Bekkayate d'ici !    La Russie et la Chine opposées à l'initiative américaine    Proposition de sortie de crise    Gaïd Salah met en garde les porteurs de l'emblème de l'amazighité    Que le spectacle commence !    Des referees européens pour superviser la VAR à partir du deuxième tour    Des finales disputées    Le procès Kamel Chikhi ajourné au 3 juillet    Deux cas de triche    Un mort et trois blessés dans un accident de la route    Un étudiant palestinien poignardé par son compatriote    L'affaire Tahkout devant la Cour suprême    Les salariés dans le désarroi    Un secteur en quête de professionnalisation    sortir... ...sortir... ...sortir...    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri convoqués par la justice    A votre bon cœur !    La taule à gogo    Assassinat du journaliste Jamal Khashoggi : Une experte des Nations unies demande une enquête sur le prince héritier saoudien    Une bien triste leçon égyptienne    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon Iman Houda Feraoun : Une plateforme en ligne pour les transactions commerciales sera lancée prochainement
Publié dans Le Maghreb le 23 - 07 - 2015

Une plateforme relative aux transactions commerciales sera lancée prochainement par Algérie Poste (AP), a annoncé mardi à l'APS la ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Iman Houda Feraoun.
"Il sera procédé, prochainement, au lancement d'une plateforme électronique relative aux transactions commerciales au niveau d'Algérie Poste", a-t-elle dit.
La première phase, qui sera de courte durée, concernera le paiement électronique des factures, a-t-elle expliqué, ajoutant que la deuxième phase touchera certaines autres transactions commerciales comme la vente en ligne.
"L'ensemble des commerçants pourront, ainsi, ouvrir des pages dédiées aux transactions commerciales au niveau de la plateforme d'Algérie Poste", a-t-elle expliqué.
Pour rappel, l'entreprise AP avait indiqué, il y a quelques mois, qu'elle sera "sans conteste le vecteur principal, sinon l'unique vecteur, qui va vulgariser le service des transactions de paiement monétique".
"Algérie Poste travaille, actuellement, avec des opérateurs qui sont en relation avec les citoyens pour faciliter toutes ces transactions", avait précisé AP.

L'impact des citoyens est positif pour la 3G
Le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication a demandé à l'Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT) d'examiner l'éventualité d'une accélération du rythme de déploiement de la 3G en Algérie.
A cet effet, Iman-Houda Faraoun, ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication a indiqué dans un entretien à l'APS que : "Nous avons demandé à l'ARPT d'examiner l'éventualité d'une accélération du rythme de déploiement de la 3G en Algérie, du moment qu'une grande partie de ce déploiement a déjà été réalisée". Tout en précisant que "l'ARPT a, dans ce sens, émis un avis favorable", soulignant que la balle est désormais dans le camp des opérateurs, lesquels sont appelés à se mettre au diapason de cette nouvelle technologie, a-t-elle dit.
Le cahier des charges exige des trois opérateurs de la téléphonie mobile (Mobilis, Ooredoo et Djezzy) de couvrir la totalité du territoire national dans un délai de 7 ans à partir de l'attribution définitive des licences 3G en décembre 2013. Interrogé sur le bilan de la 3G, 18 mois après son lancement en Algérie, elle a indiqué que "l'impact de la 3G sur le citoyen est positif, mais extrêmement minime", étant donné, a-t-elle expliqué, que le nombre d'abonnés "n'est pas très élevé comparativement à d'autres pays".
Concernant la téléphonie mobile de quatrième génération (4G), elle a fait savoir que le cahier des charges sera prêt avant la fin 2015 et le lancement de cette nouvelle technologie dépendra de l'appel d'offres.
Au sujet de l'ouverture du capital de Mobilis, la ministre a expliqué que cette procédure était engagée dans le cadre de l'entrée en bourse de certaines entreprises publiques, précisant que la décision revenait au Conseil des participations d'Etat (CPE) pour lancer le processus.
"C'est un dossier très sensible dans le sens où l'opérateur Mobilis est une entreprise qui enregistre des bénéfices, mais reste relativement jeune par rapport à d'autres entreprises", a-t-elle estimé. L'ouverture du capital de Mobilis à hauteur de 20 % avait été annoncée fin décembre 2013 par l'entreprise mère Algérie Télécom.
Interrogée sur l'intérêt porté par des opérateurs étrangers au marché algérien de la téléphonie, elle a indiqué que l'Algérie demeure ouverte à l'investissement étranger, tout en s'interrogeant sur l'intérêt de multiplier les opérateurs, alors que le nombre d'abonnés à la 3G demeure "minime". Pour ce qui est de la fibre optique, elle a considéré que le déploiement du projet est "assez satisfaisant", relevant, néanmoins, des retards attribués à des "facteurs exogènes".

L'Algérie progresse dans le monde des TIC
Par ailleurs, l'Algérie a réussi à améliorer, de manière "significative" son réseau internet, en dépit de son entrée "tardive" et "sans stratégie claire" dans le monde des nouvelles technologies de l'information et de la communication, a rajouté la ministre.
"En l'espace de quelques années, nous avons réussi à améliorer notre réseau internet en modernisant progressivement nos infrastructures à travers notamment le déploiement de la fibre optique dans le pays", a-t-elle rappelé, estimant que l'Algérie est entrée "extrêmement en retard" dans le monde des TIC "sans stratégie claire".
Selon elle, les pouvoirs publics sont déterminés à améliorer "davantage" le secteur des TIC, à travers la mise en place d'un programme de développement et de modernisation.
Concernant l'opérateur Algérie Télécom, la ministre a insisté sur la nécessité de "déléguer" certains services comme la maintenance au profit de micro-entreprises. "Nous sommes en train de travailler avec Algérie Télécom, le ministère de l'Enseignement et de la Formation professionnels et le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale pour mettre en place des formations au bénéfice dans le cadre notamment de la formule ANSEJ", a-t-elle souligné.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.