Le procès au tribunal de Sidi M'hamed    FLN: 18 Membres du comité central exclus du parti    Tebbi et la pandémie    Les nouvelles approches de Benabderrahmane    Le gouvernement sur la corde raide    Les explications du docteur Kerrar    Entretiens de Lamamra au Caire et à Tunis    15 Militaires tués et 6 portés disparus après une attaque terroriste    Ghannouchi entre malaises et incohérences    Records et Chine en or    Les Américaines stoppées    Faute de vent, les finales reportées    L'aveu d'échec de Benbouzid    Le mis en cause condamné à 6 mois de prison avec sursis    Déclaration hebdomadaire de stock obligatoire    «Errances»: un voyage mythique    Une icône qui a marqué son temps    "Il n'y a aucune pénurie sur la farine et la semoule"    38 décés et 1.358 nouveaux cas en 24 heures    Hachemi Chérif, Précurseur et architecte de la double rupture !    Ouverture du procès de l'ancien wali de Tipasa Moussa Ghellai    Laouafi rejoint l'ES Sahel pour trois saisons    Guterres insiste sur le retrait de tous les mercenaires    89 terroristes abattus au Sinaï    CES PRODUITS EMERGENTS QUI BOOSTENT LES EXPORTATIONS    L'homme qui offre une bouffée d'oxygène    Confinement, plusieurs interpellations    L'AFFAIRE ENTRE LES MAINS DE LA JUSTICE    Le Maroc piétine la légalité internationale depuis des décennies    Lahoulou n'ira pas en finale    À Broadway, vaccination et masques obligatoires à la reprise    UNE DOUBLE CULTURE AU SERVICE DU REFORMISME    Chlef perd une mémoire, un repère et une conscience    Zinedine Ferhat joue contre Dijon    Bras de fer au barreau d'Alger    Ce qui nous a frappés ce dimanche    Enquête aux origines du mouvement national    Comment récupérer de l'argent pour respirer    JS Kabylie – NC Magra, pas avant le 10 août    Tiaret: 18 morts du Covid en deux jours    Aucun dégât matériel enregistré: Incendie aux Falaises    Richesses humaines ensevelies    "Nous respectons la souveraineté de la Tunisie et sommes solidaires avec son peuple"    Le plan d'action à l'ordre du jour    "L'objectif premier est de combattre la bureaucratie"    Une autre manoeuvre du roi du Maroc    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Cinq soumissionnaires pour la réalisation des forages
Transfert des eaux In Salah-Tamanrasset
Publié dans Le Maghreb le 09 - 11 - 2006


5 entreprises nationales et étrangères ont soumissionné pour le premier volet du projet de transfert des eaux souterraines d'In Salah vers Tamanrasset (750 kilomètres) qui concerne la réalisation de 48 forages, a-t-on appris, lundi, auprès du ministère des Ressources en Eau. L'ouverture des plis techniques de ces entreprises, trois chinoises et deux algériennes, a eu lieu, samedi dernier, au niveau de l'Algérienne des eaux (ADE), a déclaré le responsable chargé de la communication au niveau du ministère, Abdelmalek Benbouaziz. Les entreprises algériennes, qui ont soumissionné pour ce volet sont, l'Enageo, une société publique, et Menageo, un privé, a précisé le même responsable. L'ouverture des plis techniques relatifs aux autres volets du projet, à savoir, la réalisation de six (6) stations de pompage et de réseaux de conduite d'eau, aura lieu, respectivement, les 11 et 16 du mois en cours. Ce projet qualifié de "projet du siècle", le plus gros que l'Algérie compte réaliser dans le domaine du transfert des eaux, pour un coût d'un milliard de dollars, permettra d'acheminer 100 000 m3 par jour, d'In Salah vers Tamanrasset dans le sud algérien. Les entreprises nationales et internationales, soumissionnaires pour ce projet, doivent répondre à des conditions draconiennes de compétence, comme "posséder une longue expérience dans le domaine des forages de 600 mètres de profondeur ainsi que dans le domaine des canalisations", avait précisé le directeur de l'alimentation en eau potable au ministère, Messaoud Terra, l'été dernier. En outre, l'entreprise réalisatrice doit justifier d'un chiffre d'affaires équivalent à 50% du montant du projet, a-t-il ajouté. Il est à noter que la date arrêtée a été respectée. En effet, on avait annoncé que le projet du transfert des eaux souterraines d'In Salah vers Tamanrasset sera lancé officiellement au mois de novembre. C'est chose faite. " Les avis d'appel d'offres internationaux pour la réalisation du projet seront lancés en juin, alors que les études concernant le projet vont être finalisées à la fin du mois de mai en cours ", avait révélé Abdelmalek Sellal, ministre des Ressources en eau, en marge de sa visite de travail et d'inspection effectuée, le 13 mai de cette même année, dans la wilaya de Ghardaïa. S'étendant sur 750 km (en double voie), le projet en question coûtera un milliard de dollars. Selon le ministre, ce projet permettra d'étancher la soif des habitants de Tamanrasset. " Ce projet permettra de transférer 1000 000 m3 par jour ", a ajouté le ministre. Pour le transfert d'eau d'In Salah vers Tamanrasset, les canalisations métalliques seront, selon Abdelmalek Sellal, plus efficaces et plus utiles. Les services du ministère comptent faire appel à l'unité Anabib de Ghardaïa, pour couvrir les besoins dudit chantier en tuyauterie. La ville de Ghardaïa et sa périphérie bénéficieront d'un ovoïd (canalisateur), leur permettant de se prémunir des crues de la vallée du M'zab, un oued qui traverse le centre-ville de Ghardaïa. D'un coût de 760 milliards de dinars, le canalisateur en question va permettre à Ghardaïa de se débarrasser de ses eaux usées, et du danger que présentent les crues. " Nous avons mis le paquet pour la protection de la ville et son assainissement ", avait, alors, affirmé le premier responsable du secteur de l'hydraulique. Afin d'amortir la force des crues et éviter les inondations, un barrage d'une capacité de 27 millions m3/an est en cours de réalisation, en amont de l'oued M'zab. Ce barrage permettra, également, selon les services de l'hydraulique de la wilaya, d'alimenter la nappe phréatique et protéger les terres agricoles. Outre cet ambitieux projet, le secteur de l'Hydraulique prévoit la réalisation ou le parachèvement, d'ici à 2010, de 14 grandes stations de dessalement d'eau de mer, une quinzaine de barrages et quelque 70 stations de traitement des eaux usées pour la récupération de 650 millions de mètres cubes par an (35% des réserves actuelles).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.